TEST : TABLETTE ASUS EEE PAD SLIDER

11/11/2011

En voyant la tablette ASUS Eee pad Slider, ma première impression fût sévère car je la trouvais un peu épaisse. C’est vrai que la gamme de «Transformers» est beaucoup plus fine, moins cher et j’avais adoré leur confort d’utilisation. Je me suis donc penché sur la bête histoire de voir si elle pouvait se mesurer à l’empereur des tablettes tactiles, l’ASUS Transformer…

A 470€ en magasin, la Slider se veut performante, stable, fluide et aux fonctionnalitées intuitives. D’une finition impeccable elle bénéficie du système Android sous sa version HoneyComb 3.2. Voici les caractéristiques techniques de la tablette ASUS Eee Pad Slider.

  • Un écran LCD 10,1 pouces (1280×800)
  • Une Caméra frontale de 1.2MP
  • Une caméra au dos de 5M avec enregistrement vidéo HD 720p
  • Processeur de 1GHz dual-core NVIDIA Tegra 2
  • Version Android 3.2 (Honeycomb)
  • 1 Go de RAM DDR2
  • 16/32GB de stockage interne
  • Batterie de 25Wh (8 heures d’autonomie, selon Asus)
  • WiFi 802.11b/g/n
  • Entrée USB 2.0, miniHDMI
  • emplacement pour carte microSD

 

Aspect de la tablette

Assez déçu concernant son aspect mis à part la beauté de la Slider avec ces jolies formes bombées, je trouve l’épaisseur de celle-ci « démesuré » , les finitions sont de bonnes qualité car certes c’est du ASUS, mais ils auraient pu revoir leur copie vis-à-vis de l’épaisseur compte tenu du fait que les gens achètent des tablettes car il recherche une certaine aisance de transport (qui ne sert plus à rien si on achète une tablette ENORME !). Le clavier qui coulisse est une très bonne idée mais, j’ai aussi été déçu. Mon cerveaux a bien entendu comparé la Slider avec la Transformer qui elle embarquait une deuxième batterie dans son clavier et permettait la désolidarisation de la tablette à celui-ci. Pour utiliser le clavier il faudra donc faire «glisser» la tablette (vers le haut pour l’ouvrir et vers le bas pour la fermer) d’ou son appellation « Slider ». Pour cela j’ai du foutre mes doigts sur l’écran et y ai laissé pleins d’empreintes, c’est vraiment dommage. En « slidant » la tablette j’ai cru que j’allais la péter tellement ce n’est pas pratique. Aucun moyen de régler l’angle de l’écran ! Il reste à 45 degrés et vous devrez vous adaptez car il n’y aucun moyen de le régler. Bref un mauvais point pour ce qui est de l’aspect, même si le Design est frais.

          

Caractéristiques et fonctionnalités

C’est la que la ASUS Eee Pad Slider nous montre sa puissance, elle possède une autonomie correcte (8h en utilisation «modéré»), ce qui reste pas mal pour une tablette. La caméra prend de très belles photos avec 5 Millions de Pixels et permet d’enregistrer des vidéos en HD. La tablette intègre une Webcam pour les conversations vidéo ou pour substituer un miroir :p. Bien sûr, une caméra sur un tel appareil est indispensable mais, j’avoue que c’est pas super pratique de filmer avec une tablette, le poids de celle-ci déstabilise les poignets (et la vidéo du coup) à un moment donné si l’on filme avec la tablette à hauteur du visage. Ce petit détails est rattrapé par le son qui est d’une excellente qualité, la Slider fossilise l’iPad 2 en terme d’audio. Le son n’a pas l’air «bridé» et le volume max est assez haut, l’equalizer est de bonne qualité et gère très bien les fréquences de sons. La Slider possède un écran d’une fluidité irréprochable même si quelques petits bugs arrivent de temps en temps (c’est très rare), je pense que cela est causé par l’architecture Nvidia plutôt que par l’écran. La luminosité m’a convenu et les contraste/couleurs ressortent sans défaut (ombres, teintes etc…). Le meilleur pour la fin ! Un port USB qui vous permettra de brancher une clé USB, un disque dur ou même un Smartphone Android ! Très pratique pour les personnes qui trimballent leurs médias de partout. Le port HDMI (en option sur l’iPad 2) est là aussi super utile car vous pouvez transmettre en HD vers un écran TV ou tout autre périphérique prévu à cet effet. La gestion de carte microSD n’est pas de trop quand on sait que les Smartphones en sont pour la plupart équipé. Pour finir la tablette bénéficie de la version HoneyComb 3.2 d’Android qui même si elle est encore jeune, a su démontrer toute sa puissance. La ASUS Eee Pad Slider est bien entendu crackable (ce mot existe d’ailleurs ? oO) et je ne me suis pas gêné ! J’ai pu rooter facilement le système à l’aide d’un script éxécuter sur un PC tournant sour Debian, j’ai pu changer la ROM su système pour la remplacer par une ROM Custom devellopé par la communauté et j’ai aussi pu pousser le processeur jusqu’a 1.6Ghz, ce qui en fait une machine de guerre !..

Les +

  • Le support USB 2.0
  • La sortie HDMI
  • Compatibilité avec les jeux Tegra Zone
  • Ecran fluide et de qualité
  • Possibilité de la cracker
  • Bonne qualité de construction
  • Prix raisonnable

 

Les –

  • Honeycomb et Tegra ont encore quelques bugs
  • Épais et lourd
  • Pas de possibilité de régler l’inclinaison de l’écran
  • Le slide est un peu merdique


Conclusion

La tablette ASUS Eee Pad Slider en a dans le ventre et le rapport qualité-prix est plus qu’honnête. Certes, ce n’est pas le must have des tablettes mais elle a tout ce qu’il faut pour être dans la catégorie haut de gamme du marché. L’iPad 2 ne lui arrive pas à la cheville et en est même très loin (héhé je troll). Je vous conseille vivement cet achat si votre budget correspond à son prix vous ne serez pas déçu.

Note : 7.5/10

 

0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. comment faire pour imprimer sur l'application canon EPP ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *