Au revoir les livres, Bonjour les Ebooks avec KOBO by Fnac !

14/09/2012

Il y a quelques jours j’ai reçu dans ma boite mail une annonce sur la sortie de la KOBO GLOW, et ça m’a rappelé que je ne vous ai jamais fait de revue sur la KOBO by FNAC. Je vais me rattraper en vous parlant de cette liseuse aujourd’hui. Pour ceux qui ne le savaient pas, j’avais auparavant la 70b eReader d’Archos, qui était une liseuse rétro éclairée. Je suis me suis tourné vers la KOBO pour justement passer à l’encre éléctronique. Voyons un peu ensemble ce que vaut cette liseuse de la Fnac.

La Fnac avait sorti en premier temps le fnacbook, une liseuse nullissime il faut le dire. J’étais donc réticente à acheter la KOBO. Mais après plusieurs recherches & lectures d’avis j’ai finalement était convaincue. La Kobo by Fnac est donc une association entre KoboBooks & la Fnac, ce qui permet d’avoir accès à un catalogue de livre beaucoup plus grand, puisqu’on peut accéder à celui de la Fnac ainsi que celui que propose Kobo, soit déjà plus de 200 000 livres en version française. Cette liseuse coute initialement 129 euros. 

Esthétiquement la KOBO est une belle liseuse avec de jolies finitions. Son dos en imitation matelassé lui donne une vrai impression de qualité. Cette liseuse est composée de l’écran E-Ink Pearl et rend la lecture vraiment agréable. Les contrastes sont parfaits et l’affichage est vraiment net. L’écran est également tactile, alors que je craignais un manque de réactivité comme sur l’Archos, je fus étonnée de voir que le problème ne se posait pas sur la KOBO. En revanche je regrette l’absence de bouton sur les côtés pour passer d’une page à l’autre, un plus pour le confort de lecture. Bien que le tactile soit efficace, il arrive malheureusement qu’il bug. J’ai à plusieurs reprises était confronté à un tactile qui ne répondait plus, m’obligeant à éteindre la KOBO, attendre quelques minutes, puis la rallumé pour voir revenir le tactile. Ce n’est heureusement arrivé que quelques fois, mais c’est un détail important à souligner. La liseuse est réactive et ne met pas trois heures pour tourner une page, je fus d’ailleurs étonnée de la réactivité de l’appareil. Pour recharger l’appareil un cordon USB est livré, mais malheureusement pas de prise, il faudra soit vous contenter de recharger l’appareil sur votre ordinateur, ou bien vous munir d’une prise USB pour brancher l’appareil sur secteur, mais de toute façon l’autonomie de l’appareil est énorme, je lis régulièrement dessus, je n’utilise pas internet, et je ne l’a charge que deux fois par mois maximum

La Kobo possède par défaut 2giga, dont 1go de disponible pour mettre vos ebooks, ce qui représente tout de même environs 1000 ouvrages, vous avez donc de quoi faire. Mais si vous êtes un énorme mordu de livres, vous pouvez rajouter une microSD de 32giga maximum pour vous permettre de mettre jusqu’à 30 000 ebooks !  Vous pouvez connecter votre KOBO à internet pour y télécharger par exemple des ouvrages ou tout simplement pour partager un passage d’une de vos lectures sur Facebook ou sur Twitter. Si vous voulez faire une pause pendant vos lectures, vous avez même la possibilité de faire un SUDOKU ou de prendre des notes directement sur votre liseuse. Si vous n’avez pas internet, pas de panique vous pourrez quand même mettre des ebooks sur votre liseuse, il vous suffira tout simplement de la brancher à votre ordinateur, elle sera reconnue comme un USB et il vous suffira de faire glisser vos ebooks dans votre liseuse, et le tour est joué, un jeu d’enfant ! De plus vous pouvez vous munir d’un ebook n’importe ou, vous n’êtes pas obligé de passer par la Fnac ou Kobo contrairement au Kiddle par exemple qui oblige ses utilisateurs à acheter ses ebooks sur Amazon puisque le Kiddle ne supporte que le format Amazon et le PDF & non pas l’epub qui en soit est le format universel de l’ebook !

Le logiciel de la KOBO est très intuitif et parfaitement bien conçu. On s’y retrouve rapidement et tout est très bien pensé. On peut facilement choisir la taille des caractères, la police, les marges. On peut également chercher un mot dans le dictionnaire. Mais le réel plus reste le Reading Life, un concept innovant qui vous offre des récompenses pour vos lectures. Vous pouvez également consulter vos statistiques de lecture pour connaître à quelle vitesse vous lisez, ou combien de livres vous avez terminés, ou combien de pages vous avez tournées. C’est gadgets je vous l’accorde, mais personnellement c’est une chose qui me donne encore plus envie de lire. 

Étant donné que la KOBO est une liseuse à encre électronique, il vous est donc impossible de lire dans le noir sans lumière d’appoint. Mais ce point qui rendait réticent un certain nombre de personnes est maintenant révolu puisqu’en octobre prochain la KOBO va sortir en version « Glow » c’est-à-dire qu’elle sera équipée d’un écran lumineux qu’on peut désactiver ou activer à sa guise. Ce n’est pas le même principe que le rétro éclairage qui a tendance à fatiguer vos yeux, ce concept est différent, puisque la lumière viens du dessus de l’écran E-Ink Pearl et non pas d’en dessous comme pour le rétro éclairage. D’ailleurs si la Fnac ou Kobo passe par là, sachez que ça serez vraiment bien de faire une offre de reprise de notre ancienne KOBO pour avoir la nouvelle, je dis ça je dis rien. 

Je suis conquise par cette liseuse, l’aspect de l’image est vraiment proche, presque à l’identique même qu’un livre papier, et c’est vraiment agréable pour la lecture. Je suis personnellement une PRO liseuse, je ne lis plus de livre papier et n’en n’achète plus depuis assez longtemps, et l’odeur du papier, le fait de tourner les pages ne me manquent absolument pas. La seule chose qui me rend nostalgique des bons vieux livres papier c’est que j’aimais bien les exposer sur mes étagères, mais outre ce détail je ne suis pas prête de retourner aux livres papier.  

MA NOTE : 7.5/10 

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

6 Comments

  1. La manière dont tu en parles donne envie, j'ai les yeux qui se fatiguent vite et ça me fait un peu peur de passer à l'électronique, deja qu'en ce moment j'ai du mal à lire mon GoT, au bout de quelque pages je suis obligée de le fermer et fermer aussi mes yeux.

    • Ce qui est bien avec cette liseuse, et même les autres je pense, c'est que tu peux grossir les caractères, ça fatigue moins les yeux, et tu peux aussi adapter la police d'écriture, tu peux vraiment tout faire pour reposer tes yeux au maximum pendant la lecture. :)

  2. Ta revue est top ! J'aimerais savoir, les livres sont vendus en moyenne à quel prix sur cette liseuse?
    Bisous !

    • Le même prix qu'avec une autre liseuse, et en général le prix d'un livre en format numérique n'est pas beaucoup plus bas que le prix d'un livre papier, après je ne te caches pas que beaucoup font comme pour les films et la musique et les télécharges gratuitement. 

  3. Il ne faut pas oublier son ancêtre : le Fnacbook, avec ses onglets et son côté très old school.
    Mais c'est vrai que depuis 2012 et cette gamme de Kobo, on peut s'acheter de superbes liseuses !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *