Les Enchanteurs : 16 Lunes, une saga qui commence mal.

26/04/2013

41lawivVk2L 

Titre : Les Enchanteurs – Tome 1 : 16 Lunes

Auteur : Kami Garcia & Margaret Stohl

Editeur : Le livre de poche

Prix : 8,90€

Parution : 2010

Nombre de pages : 640 pages

Genre : Fantastique, Romance

Résumé : Ethan est un jeune homme de quinze ans très prometteur au basket. Il appartient d’ailleurs à l’équipe du lycée de la petite ville perdue où il habite avec Amma, sa grand-mère, et son père, solitaire depuis la mort de son épouse. Depuis peu, Ethan fait fréquemment des rêves étranges où une jeune fille l’appelle à l’aide, avant de tomber dans les ténèbres. Mystérieusement attiré par cette inconnue, Ethan croit de nouveau rêver lorsqu’il la croise au lycée : Lena Duchannes, la nièce de Macon RavenWood, que peu de gens apprécient en ville. Et pour cause : il habite la maison hantée… Bien que Ethan sympathise avec Lena, les autres lycéens ne l’aiment guère, et bientôt le jeune homme doit renoncer à sa popularité pour rester avec celle qu’il aime. Par ailleurs, les coïncidences et accidents mystérieux se multiplient depuis l’apparition de la jeune fille. Beaucoup s’en rendent compte et sont bien décidés à la renvoyer de là où elle vient…
De son côté, Ethan sait que Lena est différente. Mais jusqu’à quel point ? 

 

 

La saga des enchanteurs avec comme premier tome 16 lunes me faisait de l’oeil depuis un long moment, j’en entendais tellement de bien que j’étais très tentée de me lancer dans cette lecture, mais je souhaitais attendre la sortie du film en salle pour me lancer. Grossière erreur de ma part.

 

Je suis très souvent critique avec les adaptations cinématographiques qui sont rarement à la hauteur selon moi, je souhaitais donc éviter une déception supplémentaire en allant voir Sublimes créatures au cinéma sans m’imprégner du roman avant. Ce fut une grosse erreur, car bien que le film n’était pas un coup de coeur, de nombreux passages m’ont plu et j’espérais les retrouver dans le roman, ce qui n’a pas été le cas. 

 

Le film est loin d’être fidèle, et pourtant après avoir lu le livre je comprends les libertés qu’on prit les scénaristes vis-à-vis de Sublimes Créatures, ils ont considérablement allégé l’histoire de passage inutile et ennuyeux. 16 Lunes mets en place une histoire très intéressante et offre des perspectives très denses pour la suite, mais les auteurs ont alourdi le roman avec des moments qui n’étaient pas indispensable, du coup le roman souffre de longueurs atroce, et plus d’une fois j’ai eu envie de lire les pages en diagonale. On nous présente également de nombreux personnages qui dans ce premier tome ne semblent pas réussir à trouver leurs places. La romance entre Ethan et Lena ne m’a pas percutée dans ce livre alors que les sentiments qu’ils éprouvent dans le film ont réellement su me toucher. 

 

Je suis très mitigée face à cette lecture, j’étais très pressée de finir ce roman et de passer à autre chose, j’en suis sortie très frustrée, car je m’attendais à un roman bien plus chargé en action et en émotion et ce fut des répétitions dérangeantes sur les mêmes sujets qui ont « rythmé » le roman du début à la fin. 

 

16 Lunes n’était pas à la hauteur de mes attentes, mais l’histoire qui se dessine dans ce premier tome semble promettre une suite meilleure. Je m’attarderais donc à lire 17 Lunes, dans l’espoir d’y trouver un peu plus d’action, et beaucoup moins de longueurs inutiles. 

 

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *