The Walking Dead : un jeu adaptif... et addictif

09/05/2013

Connue sous forme de comics ou par le biais de la série, The Walking Dead est une histoire exploitée sous de multiples formats. Il y a peu, j’ai découvert le jeu The Walking Dead. Découpé en 1 « saison » de 5 épisodes (d’environ 3h chacun), la particularité de ce jeu en point ‘n’click est sans aucun doute son histoire adaptative.

 

En effet, le joueur est soumis en permanence à des choix, qui tout au long du jeu vont avoir des conséquences sur la suite de l’intrigue. Cette caractéristique donne, à mon sens, une toute nouvelle dimension au jeu d’aventure, dans la mesure où les émotions sont exacerbées, forcément plus intenses car c’est nous qui les provoquons, et nous sommes responsables de chaque détail, aussi infime soit-il.

 

Très interactif, The Walking Dead est l’un de ces jeux d’aventures où l’on a pas besoin de traîner des dizaines d’objets dans des poches de pantalon tellement grandes qu’elles rendraient Mary Poppins verte de jalousie. Là encore, nous avons le choix. Doit-on prendre cet objet? Le laisser là ? Nous sera-t-il vraiment utile ? Est-ce que quelqu’un d’autre en aura besoin ? Évidemment, certains objets sont nécessaires, pour faire avancer l’histoire, mais d’autres sont soumis à notre bon-vouloir, et c’est aussi ça, la force de ce jeu. Le choix.

 

 

Confrontés à des situations parfois terribles, on est en permanence mis face à nos erreurs ou à nos responsabilités. Ce que l’on dit n’est jamais innocent et aura obligatoirement des répercussions par la suite, ce que l’on fait également. Doit-on dire la vérité ou mentir ? Épargner un survivant plutôt qu’un autre ? Ne rien faire? Ne rien dire ? Les dialogues et les interactions entre personnages sont en permanence mis en avant, et comme souvent dans des situations désespérées, il est parfois dur de garder son calme et de devoir surtout gérer les colères des autres. La tension est souvent à son comble !

 

Autre point positif : les sujets abordés. Dès le premier épisode, nous incarnons Lee, un professeur d’histoire arrêté pour meurtre, qui va très rapidement croiser la route des « Walkers ». Sur son chemin, il va croiser la petite Clementine, une très jeune enfant dont les parents, en déplacement, ne donnent plus de nouvelles. Petit à petit, une très forte relation va s’installer entre ces deux écorchés vifs, une relation père-fille qui apporte un peu de douceur dans un monde où tout est devenu ténébreux et sanguinolent. D’ailleurs, je vous conseille fortement d’éviter ce jeu si vous n’avez pas l’estomac bien accroché. Il a beau être fait sous forme de dessin animé (ce qui n’est pas sans rappeler les comics, au passage), il est tout de même extrêmement violent, par moment.

 

 

Le deuxième sujet que j’ai particulièrement aimé, c’est la relation homme-zombie elle-même. Certes, il faut tuer pour survivre, mais on ne tue pas pour le plaisir de tuer, comme c’est souvent le cas dans ce genre d’histoire. Cet état peut arriver à tout le monde et avant d’être un zombie, on est surtout un humain. Ce côté réaliste fait chaud au coeur. Autre petit détail, il est rare d’incarner un homme noir, et c’est pour moi hyper positif 🙂

 

Enfin, je trouve le système épisodique vraiment très bien choisi. Comme dans une série, on arrive à la fin de l’épisode… Totalement frustré. Cette notion d’attente et de frustration arrive vraiment à installer une tension supplémentaire et donne envie de continuer. A la fin de chaque épisode, un tableau récapitule les différents choix à faire durant l’épisode en question, et montre les statistiques générales du jeu, calculées sur la base du choix des joueurs. Ainsi, on sait si l’on a choisit pareil que les autres… ou non ! 🙂

 

 

Les 5 épisodes (« A New Day », « Starved for Help », « Long Road Ahead », « Around Every Corner » et « No Time Left ») sont aujourd’hui tous disponibles mais attention, ces jeux n’existent pour le moment qu’en anglais. Il est cependant possible de trouver des sous-titres français sur le net, mais je ne sais pas si c’est sur toutes les plateformes, personnellement je jouais via Steam, sur pc. Une saison 2 est prévue pour cet automne.


 Ma note : 9/10

Jeune bordelaise expatriée en région parisienne de 25 ans, maman de deux chats, passionnée de graphisme, littérature, cinéma, séries et de toutes activités qui permet de s’évader du quotidien.
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Mon dieu.. Je veux ce jeu ! Il a vraiment l'air cool et ça fait un moment que je n'ai pas joué à un jeu vidéo ! Merci pour cette revue, tu m'as convaincue :D

    • De rien, j'en suis contente ! Tu verras ça vaut vraiment le coup ! :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *