THE GIVER : DIVERGENT N°2

28/10/2014

97183338_o

Titre : The Giver – le Passeur

Réalisateur : Philipp Noyce

Avec : Brendon Thwaites, Meryl Streep, Jeff Bridges, Odeya Rush, Alexander Skarsgard, Taylor Swift

Genre : Science-fiction

Nationalité : Américaine

Sortie : 29 octobre 2014

Résumé : Dans le futur, les émotions ont été supprimées grâce à l’effacement de toute trace d’histoire. Tous les individus sont formatés pour se comporter de façon préétablie. Le Passeur est la seule personne qui peut se souvenir du passé, en cas de nécessité. Le jeune Jonas, 16 ans, est choisi pour être le nouveau Passeur.

 

 

 

 

 

 

Il suffit de regarder la bande-annonce de The Giver pour remarquer que ce film a d’ÉNORMES similitudes avec Divergent.  C’est donc avec ce pré-sentiment de voir ce que j’avais déjà vu que je suis allé voir The Giver. Et, en effet, mon intuition s’est avérée exacte.

 

Adapté du roman Le Passeur écrit par Lowis Lowry en 1993, il aura fallu attendre le succès des dystopies pour que ce roman soit enfin adapté au cinéma. N’ayant pas lu le livre, mon avis se base donc uniquement sur ce que j’ai vu du film.

 

Le film débute en noir et blanc car c’est comme ça que les habitants voient le monde. En effet, les habitants des communautés doivent prendre chaque matin leur injection qui a pour effet d’effacer leurs émotions et de leur faire oublier le passé. Seul le Passeur se souvient du passé, et Jonas est choisi pour être le nouveau Passeur, car il possède plusieurs qualités que les autres n’ont pas (cela ne vous rappelle-t-il pas les spécificités des Divergents ?) et petit-à petit le film, va être en couleur. Ici, ce système a été complètement raté ! Cela aurait pu être une idée merveilleuse, mais dès que Jonas commence à apercevoir les couleurs, tout le film est en couleur, or, certaines scènes sans Jonas auraient nécessité d’être en noir et blanc, mais non.

 

J’ai vraiment été très déçu parce que ce film est vraiment une copie de Divergent ! Je déteste les comparaisons entre les dystopies car elles sont chacune différentes mais ici, il y a trop de similarités dans l’intrigue pour ne pas l’admettre. C’est tellement gros ! Certaines scènes sont exactement pareilles, je pense notamment à la scène de la cérémonie du choix et ici, celle de la cérémonie de l’Avancement qui est, à quelques différences près, la même. On se retrouve même avec la même méchante.

 

photo.The-Giver-le-passeur.161349

 

Heureusement, les différences du film le sauvent. La seule chose que j’ai vraiment aimée, ce sont les scènes lorsque Jonas revoit le passé et se met à ressentir des émotions.

 

The Giver est un bon film malgré tout, l’action est bien présente, mais c’est du réchauffé et tout ce qu’il y a dans ce film a déjà été exploité. Il n’y a rien de bien original malheureusement.

 

Jordan, jeune vampire nouveau-né, j’attends toujours ma lettre d’admission pour Poudlard. Cinéaddict et accro aux séries TV, j’essaie de tuer le temps en lisant et geekant sur mon PC.
0 I like it
0 I don't like it

7 Comments

  1. Cc,
    Je ne suis pas d'accord avec toi c'est divergent qui est une copie du passeur car le passeur est sortie est paru en 1993 alors que divergent est paru en 2011.

  2. Je suis du même avis que Maevveam. Le Passeur est arrivé bien avant Divergent. Déjà à sa sortie, certain comparait la trilogie de Veronica Roth à Hunger Games qui lui -même a été comparé à Battle Royal. Mais là on ne parle pas du livre mais du film. Comme avec les vampires, on voit une vague de dystopie arrivée et c'est vraiment dommage quand certains ne font que recopier les mêmes scènes sans se baser sur le livre ....

  3. Entièrement d'accord avec les commentaire précédent ! Si Giver avait dû être une copie ça aurait été du "meilleur des mondes" ! Il faudrait se renseigner un peu et avoir de bon jugement avant de critiquer ;) Surtout que si on le prend dans ce sens : Toute les dystopies et utopies se copies entre-elles ! Le contexte est toujours le même et la moral aussi mais c'est ce qu'il plait en ce moment ! Et à mon gout c'est ce que je préfère. En tout cas je n'ais pas encore lu le livre de "the givers" mais ça me tente bien après avoir vu le film :) D'ailleurs c'est dommage qu'il n'ai pas fait plus d'audience car il le méritait ! C'étais vraiment magnifique ! Autant j'adore Divergente ( le film pas le livre :)) mais comparé à "The givers" il manquait cruellement d'artifice et d'émotions ! Alors, oui, c'est sur ce film ne montre pas de grand démonstration d'amour entre deux adolescent ( d'ailleurs je pense que c'est la raison de son échec ) mais c'étais bien plus que ça ! Vraiment, ils ont mélangé les cultures dans les images, ils on montré des paysage magnifique que même nous ne pourrions pas connaitre ! J'ai été éblouis !
    Je dirais finalement que cette critique est stupide et infondé ! Divergente était un bon film comme the givers ! Leur seule ressemble est leur genre : Dystopique !

    • Ce n'est pas parceque le livre est sorti avant que le film n'a pas copié Divergent, il l'a d'ailleurs précisé que le roman de Lois Lowry était sorti avant la saga de Veronica Roth, mais le film The Giver c'est détaché du roman pour coller aux blockbusters dystopiques du moment, donc automatiquement on ressent de grandes similitudes avec le film Divergent, donc dans ce sens oui LE FILM THE GIVER est une sorte de Divergent N°2 :)

    • Exactement !

  4. Pour ma part, je dirais que l'un à copier sur l'autre.
    Je veux dire par là que l'adaptation cinématographique de The Giver s'inspire énormément de Divergent, mais pour ce qui est de l'histoire Veronica Roth a peut-être puisé quelques idées chez Lowry !

  5. Je n'ai pas lu le bouquin mais le film est dans son ensemble très décevant.
    Le scénario est mal écrit et l'histoire est inintéressante si l'on est sorti de adolescence. Les acteurs ne sont pas à la hauteur de Jeff Bridges qui porte le film à bout de bras (mais qu'est ce qu'il est venu faire ici???)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *