THE LEFTOVERS, UNE SÉRIE SANS FAUTE

10/10/2014

leftovers-768 

Titre : The Leftovers

Créé par : Damon Lindelof et Tom Perotta

Avec : Justin Theroux, Amy Brenneman, Margaret Qualley, Christopher Eccleston, Liv Tyler, Max Carver, Charlie Carver…

Diffusion : HBO

Format : 1 heure

Genre : Dramatique

Résumé : 2 % des êtres humains ont disparu de la surface de la terre sans la moindre explication, dans une sorte de ravissement. Les habitants de la petite ville de Mapleton vont être confrontés à cette question lorsque nombreux de leurs voisins, amis et amants s’évanouissent dans la nature le même jour d’automne. Trois ans plus tard, la vie a repris son cours dans la bourgade dépeuplée, mais rien n’est plus comme avant. Personne n’a oublié ce qui s’est passé ni ceux qui ont disparu. À l’approche des cérémonies de commémoration, le shérif Kevin Garvey est en état d’alerte maximale : des affrontements dangereux se préparent entre la population et un groupuscule aux revendications mystérieuses, comparable à une secte.

 

 

2% de la population mondiale disparaît. Parmi les déportés, il y aurait pu y avoir votre frère, votre sœur, vos parents, votre femme, votre mari, votre enfant… Comme réagiriez-vous si vous faisiez partie des restants? C’est ce sujet-là que traite The Leftovers.

 

Je me suis pris une énorme claque après avoir vu cette 1ère saison. Je n’avais jamais vu une série aussi travaillée, au scénario absolument parfait, à la photographie et aux musiques qui vous prennent aux tripes, et à la palette d’émotions qu’elle procure. Je vais essayer de trouver les bons mots pour parler de cette série qu’on pourrait comparer à un chef d’oeuvre. 

 

Tout d’abord, si vous pensez que The Leftovers est une série fantastique ou de science-fiction à cause de la disparition de 2% de la population humaine, vous vous trompez. Les scénaristes n’ont pas l’intention de nous dire pourquoi et ce n’est pas le but. Ils se concentrent quasiment intégralement sur la psychologie des personnages.

,M157785

Nous nous retrouvons donc dans la ville de Mapleton, trois ans après la déportation. Les gens tentent d’oublier mais c’est sans compter sur les Guilty Remnants, une sorte de secte qui est là pour rappeler aux gens ce qui s’est passé, pour qu’ils n’oublient pas. Les moyens qu’ils utilisent sont très forts et psychologiquement horribles.

 

J’ai vraiment été frappé par l’intensité de certaines scènes dont une qui m’a réellement choqué. Les images ne vous laisseront pas indifférents tout comme les musiques de Max Ritcher qui sont absolument à tomber par terre et qui donnent un côté mélodramatique à la série. 

 The-Leftovers-Qualley-Theroux

Chaque personnage est différent. Et ce dans tous les points de vue, et c’est ça qui, je pense, fait la complexité de l’histoire. Mais cela nous montre à quel point la déportation a affecté différemment les gens. Car personne n’y a été indifférent.

 

Je sais que je passe à côté de plein de choses dans cet article, mais il y a certaines choses dans cette série vraiment complexe dont je ne peux pas parler parce que je ne suis même pas sûr de tout comprendre moi-même. Mais une chose est sûre, c’est que vous devez absolument voir cette série, qui est un bijou.

Jordan, jeune vampire nouveau-né, j’attends toujours ma lettre d’admission pour Poudlard. Cinéaddict et accro aux séries TV, j’essaie de tuer le temps en lisant et geekant sur mon PC.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *