Kaleb ... Une bouffée d'oxygène !

15/01/2015

Titre : Kaleb Saison I

Auteur : Myra Eljundir

Éditeur : Robert Laffont

Prix : 18,00 € (grand format)

Parution : Juin 2012

Nombres de pages : 456

Genre : Thriller fantastique

Résumé : C’est si bon d’être mauvais… À 19 ans, Kaleb se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort. Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour où sa propre puissance le dépasse et où tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

 

 

 

Kaleb, j’en ai souvent entendu parler, sauf qu’étrangement j’ai rarement vu des avis aussi divergents concernant une même histoire, un même personnage. Une chose est sûre, le roman de Myra Eljundir ne laisse pas indifférent. Le personnage de Kaleb est l’anti-héros par excellence, c’est une personne mauvaise et égoïste qui pourrait se servir de son don pour faire le bien, mais qui préfère l’utiliser pour manipuler les autres. Oui, parce que Kaleb est un empathe. 

 

J’avais moi aussi envie de me faire mon propre avis sur ce roman qui divise autant, et par-dessus tout j’avais envie de lire quelque chose de frais et de différent, le fait de se trouver face à l’anti-héros par excellence m’intriguait beaucoup, et c’est ce qui m’a clairement aidée à franchir le pas, et aujourd’hui je ne regrette absolument pas.

 

Ce roman est une véritable bouffée d’oxygène ! Être face à un héros qui n’en est pas un m’a fait un bien fou ! Kaleb est mauvais, mais nous avons tous nos faiblesses, nos failles, et il est souvent plus facile de laisser nos démons s’exprimer plutôt que de les faire taire, et ce livre l’illustre parfaitement bien. Parce que finalement, Kaleb n’est-il pas simplement humain ? Son don qui commence à s’exprimer au début du récit l’oppresse complètement et le transforme, alors qu’il était déjà un jeune homme en manque de repères à la recherche de réponses concernant ses origines et sa mère, et les événements qui vont lui arriver ne vont pas l’aider à faire les bons choix. En revanche, l’auteur ne cherche pas à idéaliser Kaleb, bien au contraire, elle n’hésite pas à nous montrer à quel point il peut être véritablement mauvais. 

 

Je pense que Kaleb n’était pas foncièrement mauvais à la base, car il ne faut pas oublier qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, et peut-être que Kaleb n’était tout simplement pas prêt à les assumer. ( Bon okay, c’est nul, mais je voulais trop la placer ma superbe citation de Spider-Man ! Avouez que ça colle pas mal au contexte ? Non ? Bon d’accord je recommence … )

 

Je pense que Kaleb n’était pas foncièrement mauvais à la base, mais qu’il est toujours difficile de faire cohabiter le bien et le mal, et que la limite entre les deux est tellement étroite qu’il suffit finalement de pas grand-chose pour tout faire basculer. Car sommes-nous simplement bons ou mauvais ? Je ne pense pas, je pense que nous avons tous une partie sombre en nous, et qu’il suffit de pas grand-chose pour qu’elle s’exprime. Selon moi, Kaleb est une belle métaphore de notre société moderne. 

 

J’ai beaucoup apprécié détester Kaleb, mais j’ai également adoré l’histoire en général, la manière dont l’auteur fait évoluer l’intrigue, les révélations concernant la mythologie des enfants du volcan, l’introduction de Sentinel et tout le reste ! Ce roman est riche, complet et incroyablement saisissant et bien mené. Mais ce n’est pas tout, j’ai adoré les flux d’émotions que l’on reçoit en pleine figure du début à la fin, car oui être MAUVAIS n’est pas de tout repos, et j’ai apprécié que l’auteur n’ait pas cherché à tomber dans la facilité ou le politiquement correct pour satisfaire le plus grand monde. Je pense honnêtement que c’est en cassant ces barrières et cette pudicité que ce roman est aussi poignant et authentique ! Sachez que ce roman, vous allez l’aimer ou le détester, mais qu’importe, sachez qu’il ne vous laissera pas indifférent !

 

Honnêtement ? Je vous recommande chaudement Kaleb, car après tout … c’est si bon d’être mauvais…

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

8 Comments

  1. Ça fait des mooooiiis que ce livre est en attente sur ma Kobo et que j'hésite à me lancer dedans. J'avais pas eu de supers échos dessus, mais là, tu m'as donné clairement envie. Allez hop, ça sera ma prochaine lecture ;)

  2. Ce livre fait également partit de mes coups de cœurs ! J'aime beaucoup le fait que Kaleb soit mauvais, ça change un peu ^^

    J'ai lu les 3 tomes, et je trouve que cette saga est tout simplement géniale ! D'ailleurs le 3ème tome est époustouflant !

  3. J'avoue que j'hésitais beaucoup à lire ce livre, justement à cause des différents avis qu'on voyait un peu partout... Mais après avoir lu ta chronique j'ai bien envie de me laisser tenter ! :)

  4. J'ai les 3 livres chez moi depuis bien longtemps, et quand j'avais essayé de me lancer j'ai pas accroché. Mais ta chronique me donne bien envie de retenter :)
    De bonnes lectures ^^
    Bye

  5. Tu te rappelles à Montreuil quand on faisait la file pour Myra ? :D
    Eh ben, juste après avoir lu ta chronique, je l'ai commencé. ♥
    Autant te dire que j'en suis tombée amoureuse aussi *O* Je suis super heureuse d'avoir commencé cette saga ♥
    Merci pour ta chronique ♥

    {si tu veux voir la mienne → http://lectureavie.blogspot.com/2015/01/kaleb-tome-1-myra-eljundir.html}

  6. Ça tombe très bien que tu fasse cette chronique, puisque Kaleb est sur mon étagère depuis Noël, et que j’hésitais encore à l'entamer à cause de certaines mauvaises critiques que j'ai lu.
    Le fait que tu l'ais beaucoup apprécié me conforte beaucoup dans mon achat et j'ai hâte de le lire (:
    Merci pour ta chronique, bye !

  7. J'ai 12 ans, et j'hésite a me lancer dans cette lecture. L'histoire me donne envie, mais comme c'est un thriller, je me demande si ce ne sera pas trop pour moi.
    Donnez moi vos avis svp
    Merci :)

  8. Ici interview de Ingrid Desjours ( Myra Eljounir auteur de Kaleb !
    https://youtu.be/XdRJnzsjx4E

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *