Bienvenue à New-York, ville en voie d'extinction !

15/04/2015

Titre : The Young World

Auteur : Chris WEITZ

Éditeur : Le Masque

Prix : 17€

Parution : Janvier 2015

Nombre de pages : 350

Genre : Dystopie, science-fiction

Résumé : New York, XXIe siècle. Un virus a anéanti la population des Etats-Unis, à l’exception des adolescents, qui ont vu leur avenir se désintégrer sous leurs yeux. Plus d’électricité, plus d’eau courante, plus de transports, plus d’Internet : les jeunes sont livrés à eux-mêmes dans la ville qui ne dort jamais. Ils se partagent alors le territoire et forment des tribus qui coexistent plus ou moins pacifiquement. Jefferson, le leader des Washington Square, tente d’organiser la survie des siens avec l’aide de Donna, dont il est secrètement amoureux. Privés de repères et lassés d’attendre la mort, il partent à travers Manhattan pour tenter de retrouver l’origine du virus qui a décimé le continent.

 

 

 

Une histoire de virus qui détruit tout sur son passage, que ça soit la ville de New-York mais aussi ses habitants. Un résumé alléchant qui m’a vraiment attirée et c’est pour cela que je me suis aventurée dans le Monde des Jeunes.

 

Ici, nous sommes dans une ville totalement détruite par un virus inconnu. Nous ne connaissons rien de ce virus, ni d’où il vient, ni comment le guérir. Ce virus détruit tout sur son passage, même les habitants, les personnes âgées, les adultes, les enfants tout le monde y passe à l’exception des adolescents.

 

Dans ce roman, nous suivons Jefferson et Donna, deux adolescents, deux amis qui vivent dans la même tribu. Ces jeunes adolescents vont devoir vivre dans le monde tel qu’il est désormais, se débrouiller par eux-mêmes pour se nourrir, pour vivre. Ils vont devoir être moins exigeants puisque les conditions de vie sont désormais très inconfortables, plus d’électricité, plus d’eau courante. Adieu les technologies, et les choses superficielles !

 

L’histoire commence réellement lorsque nous suivons les adolescents dans leur aventure. Ils décident de traverser la ville, pour essayer de trouver l’origine du virus et pourquoi pas un remède. Une traversée difficile, où ils vont être confrontés à certains obstacles. Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman, c’est l’alternance des narrateurs. Nous avons un chapitre raconté du point de vue de Jefferson et l’autre raconté par Donna. Cela nous permet de ne pas se lasser du narrateur.

 

Cependant, j’ai relevé quelques points négatifs. Tout d’abord, l’immaturité des personnages. Ce sont des adolescents, je le sais mais parfois le vocabulaire était limite et j’ai trouvé cela dommage. Ensuite, j’ai trouvé le début très loooooooong. Non, non je n’exagère pas. Je lisais un ou deux chapitres et je posais le livre, j’avais beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. L’auteur prenait le temps pour expliquer le contexte de son histoire, ce qui est utile mais qui m’a vraiment freinée dans ma lecture dès le début. Alors quand on se lance dans une nouvelle lecture ce n’est pas forcément idéal. De plus, j’avais l’impression que l’auteur me faisait une leçon de morale sur la manière dont je vis aujourd’hui. Oui, notre société est remplie de choses superficielles, de technologies mais pourquoi s’en priver ? Il faut vivre avec son temps.

 

Malgré tout, l’auteur a réussi à me surprendre. Il a piqué ma curiosité et donc j’ai continué la lecture de ce livre pour avoir des réponses. Je ne pouvais pas abandonner sans en savoir plus au sujet du virus. Sans oublier cette fin !! Un sacré retournement de situation nous attend à la fin de ce roman qui donne vraiment envie de lire la suite. C’est pourquoi je serai au rendez-vous pour le tome 2 !

Agée de 24ans, étudiante en première année de Master de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation. Je suis passionnée de livres (j’aime tous les genres que ça soit thriller, fantastique, témoignage, jeunesse, romance), mais aussi de séries TV puisque j’adore passer ma journée à enchaîner les épisodes les uns après les autres
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Les points négatifs que tu cites me font un peu peur, alors pour l'instant je laisse de côté! :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *