Commencer la lecture en anglais - Quelques astuces

27/06/2015

tumblr_nqewmlwKQF1uyey6qo1_1280

 

Non, je ne suis pas bilingue. C’est un fait. Pourtant, quarante pourcent des livres que je lis sont en anglais. Pour tout vous dire, j’étais très nulle en cours d’anglais à l’école. Toute ma scolarité n’a été qu’une succession catastrophique niveau note et je pense n’avoir dépassé les 10/20 qu’une ou deux fois. J’ai toujours eu un blocage au niveau de la langue parlée, qui est malheureusement toujours là. J’arrive très bien à comprendre les gens, mais dès qu’une personne française, qui parle mieux anglais que moi, est à mes côtés, je perds confiance et je n’arrive plus à aligner deux mots. J’aurais pu rester comme ça toute ma vie, si je n’avais pas décidé de changer la donne. Je vais donc vous donner les quelques astuces qui m’ont permis de me mettre à la lecture anglophone.

 

 

tumblr_nqgq48CpWw1snlw9ao3_500

 

1/ Prendre confiance en soi :

Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais comme vous avez pu le lire plus haut, je sais de quoi je parle. D’expérience, il faut parfois un élément déclencheur pour ressentir cette confiance. Pour moi, ça a été un grand plongeon : un voyage seule d’une semaine à l’étranger. Quand je me suis rendu compte que je pouvais comprendre parfaitement et parler anglais sans trop de problèmes, ça m’a tout de suite fait prendre conscience que j’avais les bases et donc les capacités. Il faut vraiment se dire que l’école est un moment particulier où il n’est pas toujours facile de se démarquer. Prendre confiance en soi passe aussi par ne pas se dire qu’on n’y arrivera pas, mais juste essayer et retenter si on échoue la première fois. Nous sommes humains, et donc imparfaits. L’apprentissage d’une langue vient avec le temps et l’expérience.

 

tumblr_nqgq48CpWw1snlw9ao4_1280

 

2/ Regarder vos divertissements en VOST :

Je suis militante et pratiquante de la VOSTFR (version originale sous-titrée français) depuis de très nombreuses années. Mais je sais aussi qu’il n’est pas facile pour tout le monde de s’y mettre. On a souvent peur que les sous-titres aillent trop vite, qu’on n’arrive plus à suivre le film si on doit se concentrer sur la lecture, … Sachez que votre cerveau est apte à comprendre la phrase lue et la séquence jouée en même temps. Alors, en plus de faire travailler votre cerveau, cela fera aussi travailler votre anglais. Je vous recommande donc de commencer avec des sous-titres en français. Cela va vous aider à différencier les tons, les accents et tout ce genre de choses grâce à l’audio, mais aussi de vous aider à vous rappeler de phrases et mots. L’écoute est une importante notion dans l’apprentissage d’une langue, alors plus vous écouterez plus vous comprendrez. Quand vous vous sentirez plus à l’aise, ou si vous regardez déjà en VOSTFR depuis quelques temps, la deuxième étape est de passer aux sous-titres en anglais. C’est beaucoup plus facile que de plonger dans la lecture en VO directement. Les images aidant, on peut facilement prendre confiance en ses capacités de cette manière. Choisissez en premier un film ou une série que vous connaissez bien, pour vous mettre en confiance. Ne tentez pas trop vite non plus des films ou séries trop compliqués et longs (par exemple pas de séries médicales où les termes sont assez difficiles à traduire et peuvent vite nous faire perdre le fil de l’histoire). Après, si vous vous en sentez la force, vous pouvez regarder vos programmes sans sous-titres. Même s’il m’arrive parfois de le faire, j’avoue trouver ça plus confortable avec des sous-titres en anglais.

 

tumblr_nqgq48CpWw1snlw9ao5_1280

 

3/ Commencer par une lecture « simple » :

Comme pour les programmes en VOST, il est plus simple de commencer par un livre qu’on a déjà lu ou qu’on sait « facile ». Je ne vous dis pas de commencer par une lecture pour enfants de 5 ans non plus ahah, mais c’est plus simple pour son grand plongeon de rester dans une certaine zone de confort. Pour ma part, ma première véritable lecture en anglais fut The Perks of being a Wallflower (Le Monde De Charlie en VF) de Stephen Chbosky. Un livre que je n’avais jamais lu, mais qui, écrit à la première personne et pas très long, fut facile à lire. Si vous commencez par une relecture, sachez que vous serez beaucoup plus en confiance : comme vous connaissez l’histoire, vous n’aurez donc pas peur de ne pas comprendre. Ça peut paraitre bête mais au final c’est très efficace.

 

tumblr_nqgq48CpWw1snlw9ao6_1280

 

4/ Ne pas abuser du traducteur :

Quand on débute la lecture en anglais, on a tendance à vouloir comprendre chaque mot. C’est une erreur, car chercher la traduction du mot à chaque fois vous déconcentrera et vous fera perdre le fil. Ma technique est de lire la phrase en entier, en passant le mot que je ne connais pas. Si vraiment je ne comprends pas le sens global de la phrase alors je vais chercher la traduction du mot qui me pose problème. Auquel cas je continue ma lecture. Il est certain que vous ne comprendrez pas tous les mots, cependant, si vous comprenez le sens global de l’histoire et que vous prenez du plaisir pendant votre lecture, alors c’est que vous êtes en bonne voie. Si vous voulez une alternative au traducteur, je vous préconise celle du dictionnaire en anglais. C’est beaucoup plus facile si vous lisez sur une liseuse électronique, car généralement celle-ci intègre plusieurs dictionnaires dans différentes langues. Il vous suffira juste de cliquer sur le mot pour que la définition du mot et ses synonymes apparaissent. L’avantage ici c’est que vous restez dans la langue anglaise et qu’en plus vous apprenez des synonymes du mot que vous ne comprenez pas. C’est à mon sens le meilleur outil pour s’aider lors de sa lecture. Si vous ne lisez pas sur liseuse, vous pouvez utiliser un dictionnaire anglais papier ou juste télécharger une application gratuite sur votre téléphone.

 

 

Voilà, vous avez les clés pour commencer la lecture en VO ! Ce n’est pas facile au début, et je vous mentirais si je vous disais que tous les livres anglophones ont les mêmes difficultés, mais au final vous ressentirez une réelle force et joie quand vous aurez terminé votre livre. En plus, vous n’aurez plus à attendre la traduction de vos livres en français puisque vous pourrez les lire dès leur sortie en anglais. Si ce n’est pas la belle vie ça 😉

 

 

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
0 I like it
0 I don't like it

8 Comments

  1. Merci pour tout ces bons conseils!!! A un moment j'ai voulu tenté la lecture anglophone, et c'est dans The perks of being a wallflower que je me suis aventurée moi aussi!! Faute de temps et d'envie, j'ai eu du mal à m'y consacrer et j'ai vite arrêter... mais tu me donnes bien envie de m'y remettre cet été ;)

  2. Merci pour l'article et ces conseils ! Je me suis mise depuis un moment à regarder mes séries en VOSTF, mais je n'arrive pas à trouver comment regarder ces mêmes séries en sous titré VO .. Tu pourrais me dire où tu trouves les épisodes ?
    Merci encore !

    • Hello, c'est facile tu as juste à télécharger le fichier vidéo en vo puis à aller récupérer le fichier srt à côté. Après tu fais copier coller le nom de la vidéo sur le fichier srt et voilà le tour est joué ! (il faut utiliser un lecteur vidéo comme VLC pour que ça fonctionne).

    • Super merci beaucoup ! Je vais faire ça de suite ;)

  3. ô combien vrai ! J'ai commencé à lire Harry Potter en 2005, parce que je ne voulais pas attendre qu'il soit traduit en VF, puis j'ai trouvé que, comme je mettais plus de temps à lire en Vo, mes livres me "profitaient "plus longtemps, alors j'ai continué, en variant les auteurs et les genres. Puis je suis devenu tellement à l'aise que je lisais aussi vite en anglais qu'en français, puis j'ai voulu traduire, puis je me suis lancée dans la traduction pro, qui est devenu mon second métier.
    En cinq ans ^^
    j'ai mis étrangement plus longtemps à entendre l'anglais , je regardais les seasons de mes séries en streaming et en VO mais juste en lisant. J''ai fait l'effort d'écouter et, quelques mois plus tard, je comprends désormais sans difficultés, même sans sous-titres.
    Il ne me reste plus qu'à parler anglais. ;)

    • Si tu as d'aussi bonnes bases il n'y a pas de raison que tu ne puisses pas parler. Il faut juste se lancer ;-)

  4. Merci pour cet article. J'en ai lu plusieurs sur comment commencer avec la VO. Je ne me suis toujours pas lancée, mais l'idée est de plus en plus présente dans ma tête, et je ne perds pas espoir de me lancer un jour (j'ai aussi la crainte de perdre mon anglais, j'avais un bon niveau scolaire mais maintenant que j'ai travail je ne pratique plus).

    Bref, ton article me parle, je ne sais pas pourquoi mais il me parle vraiment plus que tous les autres que j'ai pu lire. Donc merci beaucoup.

    • Il faut juste se lancer et tu verras après ca ira tout seul. J'ai toujours cette angoisse quand je commence un nouveau livre en vo de ne pas comprendre. Mais au final j'y arrive toujours.Il faut se lancer et croire en ses capacités :)
      J'espère que tu arrivera à passer le cap :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *