iZombie - Il y a du cerveau au menu !

19/06/2015

izombie_poster

Titre : iZombie

Créé par : Rob Thomas, Diane Ruggiero

Avec : Rose McIver, Malcolm Goodwin, Rahul Kohli

Diffusion : CW

Format : 42 minutes

Genre : Comédie dramatique, policier

Résumé : Olivia Moore, surnommée Liv, une étudiante transformée en zombie lors d’une soirée qui a très mal tourné, travaille en tant que médecin légiste afin de pouvoir profiter du festin que représentent pour elle les cervelles des défunts. A chaque bouchée, elle hérite des souvenirs de la personne. Cherchant désespérément un sens à sa vie, elle se rend compte qu’avec l’aide du détective Clive Babinaux, elle peut résoudre les affaires de meurtres et calmer ainsi les voix qui la tourmentent dans sa tête…

 

 

 

iZombie n’est pas vraiment une série comme les autres. Déjà parce qu’elle n’est pas conçue pour faire peur (tant mieux pour moi, vu que j’ai une trouille bleue des zombies…) : Liv est un zombie d’apparence humaine, elle a « juste » la peau très blanche, les cheveux blancs, et un goût prononcé pour les cerveaux. On est loin des zombies « classiques », décomposés et effrayants.

La série en elle-même a une trame assez classique : Liv aide le détective Babinaux à résoudre des affaires, et comme elle ne peut pas lui avouer qu’elle en sait long sur les victimes parce qu’elle mange leur cerveau, elle lui fait croire… Qu’elle est médium. Logique. Du coup, les épisodes se ressemblent un peu : un cadavre arrive à la morgue, il faut enquêter, on trouve un premier suspect, mais en fait non, on en trouve un deuxième, on revient au premier, on finit par trouver le coupable. Ce n’est pas très original, mais ça fonctionne.

Rahul-Kohli-as-Dr.-Ravi-Chakrabarti-and-Rose-McIver-as-Olivia-Moore

Les avantages de la série sont plutôt liés à la trame de fond, ce qui se passe en dehors des enquêtes : les recherches de Liv et de Ravi (son chef médecin légiste) pour trouver un remède à la « maladie zombie », la découverte d’autres zombies, l’évolution des personnages secondaires… J’ai commencé la série en me disant « Ouais, c’est pas mal… », et avant de m’en être rendu compte, j’avais regardé six épisodes. Je pense donc pouvoir dire qu’elle est un chouïa addictive !

L’humour est aussi l’un des points forts de cette série : lorsque Liv mange un cerveau, elle récupère les traits de caractère et la personnalité de la victime. Et passer d’une personnalité d’alcoolique à celle d’une pompom girl adolescente, ça peut donner des situations pour le moins surprenantes !

izombie-liv

Pour résumer : des zombies non-décomposés, de l’humour, des enquêtes, des petites recettes pour accommoder les bouts de cerveaux (pro-tip : ajoutez beaucoup de sauce piquante), et tout cela donne une série addictive, qui se regarde facilement. Et bonne nouvelle, elle est renouvelée pour une deuxième saison qui sortira à l’automne !

Etudiante de 24 ans, j’ai grandi au milieu des livres, et je me perds régulièrement dans des univers de science-fiction ou de fantasy. Accrochée à mon ordi, je suis aussi accro aux séries TV, et à quelques jeux vidéo.
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *