Flesh and Bone - La danse sous un nouveau jour

22/12/2015

flesh0

Titre : Flesh And Bone 

Créée par : Moira Walley-Beckett 

Avec : Sarah Hay, Ben Daniels, …

Format : 42 mn 

Diffusion : Starz 

Genre : Drame

Synopsis : Des corps meurtris, une pression insupportable et des jalousies constantes, tel est le quotidien des danseurs de ballet. Un quotidien dont rêve Claire, jeune danseuse de Pittsburg fraîchement débarquée à New York pour intégrer l’American Ballet Company. Là-bas, la jeune fille devient la coqueluche de Paul Grayson, directeur artistique colérique, sadique et manipulateur qui voit en elle une future star, une Etoile.

Elle découvre que le prix à payer pour y parvenir n’est pas que celui de la torture de son corps au fil d’entraînements drastiques et de privations. Cela revient, parfois, à vendre son âme au diable.

 

 

Flesh and Bone 2015 

 

Flesh And Bone est une série one shot de 8 épisodes d’une heure chacun produite et diffusée par la chaîne Starz. La chaîne commence petit à petit à rentrer dans la cour des grands et à commencer à faire son chemin du côté des sériephiles. Starz a toujours su diffuser des séries bien produites et surtout bien réalisées, mais peine à en faire des « hits ». Leur série la plus connue sur Internet reste Spartacus (2010-2013) qui a connu un certain succès. C’est en 2014, avec Outlander, une adaptation d’une série de romans aux millions de lecteurs, que la chaîne a montré un virage assez net dans ses productions. Unanimement acclamée par la presse et les spectateurs, la série est devenue un phénomène. Même si le format et l’histoire n’ont rien à voir, Flesh and Bone et Outlander ont ce même vent de fraîcheur et de nouveauté, qui manque à pas mal de séries à l’heure actuelle.

Comme je vous le disais, la série ne comporte que 8 épisodes et n’aura pas de suite. Une décision avec laquelle je ne suis pas tout à fait d’accord et sur laquelle je reviendrai plus tard.

Claire est une jeune fille qu’on découvre au moment où elle s’enfuit de chez elle pour aller passer une audition dans une grande compagnie de danse de New-York.  Elle va se confronter assez vite au regard exigeant d’un créateur de la compagnie, Paul Grayson. Un homme aux multiples facettes qui terrorise franchement ses danseurs. Même si elle reste floue sur ce qui l’a amenée à arrêter la danse pendant quelques années, elle va éblouir Paul, qui va décider de l’engager.

 

flesh2

 

Claire va alors découvrir un monde inconnu, terrorisant mais aussi très libérateur pour elle, qui a vécu toute sa vie sous l’emprise d’un autre. Même si Paul Grayson est une continuité de ce qu’elle a connu à la maison : un homme autoritaire qui veut la façonner à sa façon et à qui elle doit obéir. Excepté que Claire pratique sa passion et sa raison de vivre : la danse. On se rend compte que sa passion, son métier, est ce qui va la faire sortir de toutes ces années passées de cauchemars.

La série se compose d’un arc bien distinct et très bien maîtrisé. On apprend au compte goutte les informations que l’on veut bien nous donner. Même si on se doute de ce qui est arrivé à Claire, nous n’en avons jamais vraiment la preuve. C’est assez déroutant, car jamais elle ne posera les mots exacts dessus, jamais elle ne demandera de l’aide par rapport à cela. C’est une idée qui m’a un peu gênée, car Claire a subi des choses horribles mais la série joue sur une ambiguïté pas toujours bienvenue, même si c’est ce qui donne lui donne cette atmosphère particulière.

 

flesh7

 

Mais tout n’est pas centré sur Claire, la série suit aussi un bon nombre de personnages. La plupart sont des personnages de danseurs de la troupe ou des personnes y travaillant. Il n’y a que trois autres personnages qui gravitent autour de Claire : son frère, son père et un SDF qui vit au pied de l’immeuble où elle vit. La série suit donc la vie de nombreux personnages, ce qui étoffe l’intrigue.

Je trouve que les intrigues des autres personnages sont parfois complètement inutiles, ce qui dessert énormément la série. Par exemple, la storyline de la colocataire de Claire, Mia. C’est une danseuse de la compagnie et elle n’aime vraiment pas Claire. On se doute que c’est à cause du talent inné de Claire. Sauf que le personnage de Mia n’a rien de sympathique et même ce qui lui arrive en fin de saison n’arrive pas à nous émouvoir. C’est un personnage qui sert de transition à l’intrigue de Claire, mais qui seul, n’a aucune importance auprès du spectateur, qui ne peut s’attacher à elle. C’est un peu ce que je reproche à la série. Elle se sert des autres personnages pour étoffer l’histoire globale et donner une vision globale du monde de la danse, mais à côté elle ne permet pas aux spectateurs de s’émouvoir pour ces personnages, et ce qui leur arrive. Comme pour Mia, il y a deux autres personnages qui ont une réelle storyline, qui est sympathique, mais ne mène à rien : Daphne qui a un père très riche, mais qui danse dans un stream-club pour se prouver qu’elle peut être ce qu’elle veut être et Jessica, une ancienne danseuse qui travaille au sein de la compagnie et qui a des problèmes d’argent à cause de son ex. Pour payer l’école exorbitante de sa fille, elle va piquer dans la caisse de la compagnie. Ce qui aurait pu être des intrigues plaisantes, finit au final par agacer car Jessica et Daphné paraissent arrogantes. Leurs storylines ont au moins le mérite de nous montrer l’envers du décors de la danse classique où tout n’est pas aussi beau et mignon qu’on pourrait se l’imaginer.

 

flesh4

 

La storyline externe que j’ai le plus aimée est celle de Kiira, la danseuse principale de la compagnie. Elle est vraiment majestueuse et magnifique mais l’arrivée de Claire va vite lui montrer que la jeunesse et le talent peuvent avoir raison de sa persévérance. Kiira est un personnage fort et très intéressant : elle veut à tout prix garder sa place dans la compagnie et est prête à tout pour y arriver, quitte à mettre sa santé en danger pour pouvoir danser deux ballets par soir ! Elle a beau avoir une vie de rêve, avec un mari aimant et compréhensible, elle ne peut s’empêcher de mener une double vie. Une vie où sa passion pour la danse est la seule à pouvoir exister et où elle pourrait faire ce qui lui chante. Mais la réalité, tant du corps que de l’esprit, est loin de le lui permettre. A contrario de Claire, Kiira sait ce qu’il faut faire pour contenter Paul et ses humeurs, ce qui lui permet de garder la face devant le prodige que représente sa nouvelle et seule rivale.

 

Flesh and Bone 2015

Paul aussi est un personnage intéressant, mais je l’ai détesté. J’ai tout haï en lui : il est le stéréotype du danseur gay et fantasque qui a des colères pour rien quand quelque chose ne va pas dans sa vie. On le voit à un moment en montrant des mouvements à un danseur, se permettre des attouchements. Quand le danseur les refuse, Paul décide de le rayer du ballet que le danseur prépare depuis des semaines… Je trouve cette vision stéréotypée assez malsaine, surtout que le personnage est vraiment montré mauvais de par son orientation sexuelle. Tout est surjoué ou trop marqué dans son caractère et ses faits !

 

flesh3

 

La série repose avant tout sur la relation entre Claire et son frère. Frère qu’elle a fui pour vivre sa passion mais pas que. C’est un sujet assez tabou qu’est l’inceste qui est traité ici, même si on a vraiment du mal à comprendre au fur et à mesure ce qu’il en est vraiment de la relation entre Claire et Bryan. Bryan vient de rentrer d’Afghanistan et c’est là que Claire décide de fuir. Mais celui-ci arrive à retrouver sa trace à New-York. Déjà, l’acteur qui joue Bryan n’a pas vraiment une tête de « gentil » et on se rend compte assez facilement que celui-ci n’est pas vraiment net. Le problème, c’est que plus le temps passe, plus Claire se comporte bizarrement avec lui : elle peut prendre son petit-déjeuner avec lui comme si tout était normal, puis le faire faire tabasser le soir d’après. J’ai dû aller chercher sur des interviews sur Internet pour comprendre ce qui les unissait vraiment, car Claire peut parfois se montrer consentante aux actions de son frère. Quand celle-ci rentre chez elle pour les fêtes, la dynamique du duo est changée : c’est Bryan, le frère brimé par son père, un alcoolique handicapé, qui est en position de faiblesse et Claire qui a réussi à fuir cette vie, qui contrôle alors ses actions. C’est dans cet épisode qu’on se rend compte que tout n’est peut-être pas comme on l’a imaginé au début… 

 

Flesh and Bone

 

Comme je le disais au début, j’aurais bien aimé une saison 2 pour répondre à beaucoup de questions sans réponses. Même si j’ai trouvé la confusion de la storyline entre Claire et Bryan parfaite et symbolique, même si triste en quelque sorte, je n’ai pas vraiment compris le reste. Il y a un moment où un riche homme d’affaire russe est introduit et où il va s’imposer de plus en plus au niveau de la compagnie de danse. Très clairement, toute cette ligne rouge aurait mérité une suite, car elle laisse en suspens beaucoup de choses : le trafic d’êtres humains, les conséquences des actes de Daphné et Jessica, … J’imagine que les scénaristes voulaient conclure la série avec une fin ouverte. L’interprète de Claire a dit que la série avait toujours été imaginée comme un one shot. Il n’a donc jamais été question d’une suite, donc c’est dommage d’avoir laissé autant de choses en suspens !

La réalisation et le réalisme du tout sont les grandes forces du show. En effet, la série a casté des véritables danseurs pour la série. Ce ne sont pas des acteurs qui dansent, mais bien de véritables danseurs qui jouent la comédie. Cela donne à la série un réalisme beaucoup plus incroyable encore que des films comme Black Swan, dont les performances de Natalie Portman, par exemple, étaient en partie faites par une véritable danseuse étoile, puis ajustées numériquement à la tête de l’actrice. Ici, tout est réalisé par les acteurs, ce qui rend le tout tellement plus grandiose et vivant. La ville de New-York, elle aussi, sublime l’histoire par ses décors et l’action.

La série a donc su prendre des risques et réinventer notre vision de la danse classique en la noircissant un peu, pour nous montrer que tout n’est pas rose. Pourtant, il y a de gros problèmes et stéréotypes que la série n’arrive pas à  éviter et qui finissent par gâcher un peu le tout. A voir surtout pour la storyline sur Claire et les performances de danse qui sont l’essence de la série. Son format assez court et unique saura plaire aux personnes qui ne veulent pas commencer une série sans savoir si la fin correspondra au souhait de ses créateurs.

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
0 I like it
0 I don't like it

5 Comments

  1. J'ai fait beaucoup de danse classique, et que ce soit des romans ou des films, tout ce qui tourne autour de cette discipline m'intéresse énormément! Donc merci pour cette découverte ^^

  2. J'ai également adoré Flesh and bone mais je trouve que cette saison se suffit a elle même.

  3. J'ai beaucoup aprécié regardé Flesh and bone, je trouve que l'intrigue est surprenante. J'aimerais une suite à cette série...

  4. J'ai adoré personnellement - la psychologie - la passion: tous en faire ^^

  5. Hello !
    Merci pour cet article fort intéressant ! Je ne connais pas mais ça a l'air d'être une super série !
    Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *