Joy, l'histoire du rêve américain

12/01/2016

397394

 

Titre : Joy

Réalisateur : David O. Russel

Avec : Jennifer Lawrence, Robert De Niro, Bradley Cooper, …

Genre : Biopic

Nationalité : Américaine

Sortie : 30 décembre 2015

Résumé : Inspiré d’une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d’une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà de la femme d’exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.

 

 

 

 

 

 

Après Happiness Therapy et American Bluff, David O. Russel revient en ce tout début d’année 2016 avec son trio d’acteurs préférés (Jennifer Lawrence, Bradley Cooper, Robert De Niro) pour représenter l’histoire de Joy Mangano, une jeune mère de famille, inventrice à ses heures perdues, qui se sent, petit à petit, perdre le contrôle de sa vie, jusqu’à ce qu’elle invente sa « serpillière magique » et fera tout pour poursuivre son rêve : commercialiser une de ses inventions.

 

L’histoire est racontée du point de vue de la grand-mère de Joy et la narration n’est pas linéaire et on se retrouve souvent avec des flashbacks sur l’enfance ou la jeunesse de Joy. Ce procédé est vraiment bien utilisé ici. Les actions de Joy sont justifiées par son passé et on comprend mieux sa personnalité.

J’ai beaucoup apprécié ce film. Il nous fait ressentir plein de choses : de la tristesse, de la joie, de la déception… Et tout cela grâce à, principalement, Jennifer Lawrence qui n’a plus à prouver son talent et qui arrive vraiment à faire ressentir une palette d’émotions incroyable par son jeu d’actrice. On remarque vraiment ici qu’elle est bourrée de talent puisqu’elle campe le rôle d’une mère divorcée, à la perfection, alors qu’elle n’a que 25 ans. 

 

Ce film est la parfaite représentation du rêve américain. On assiste à l’évolution d’un personnage qui part de rien et qui bâtit un empire. Et ça fait plaisir à voir. Joy est le genre de film qui donne de la motivation et qui nous donne l’impression que tout est possible si on y croit et que l’on travaille assez dur pour obtenir ce que l’on veut. C’est vrai que cette motivation que l’on a lorsque l’on sort de la salle après avoir vu ce film peut être aussi due à la merveilleuse bande-son (il y a quand même les Rolling Stones et on a même le droit à une petite chanson de Jennifer Lawrence).

Comme point négatif, il est vrai que le film souffre de quelques longueurs mais c’est tout ce dont on pourra le blâmer. Joy est, en conclusion, une belle comédie dramatique (sans romance, et qu’est-ce que ça fait du bien) pleine d’humour et d’émotions qui plaira au plus grand nombre.

Jordan, jeune vampire nouveau-né, j’attends toujours ma lettre d’admission pour Poudlard. Cinéaddict et accro aux séries TV, j’essaie de tuer le temps en lisant et geekant sur mon PC.
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. J'ai vraiment envie de voir ce film, et pour une fois qu'il n'y a pas de romance ! Allélouia !
    Merci pour cette critique forte intéressante, qui n'a que confirmer mon envie de le voir ^^

  2. Je l'ai vu et franchement c'est un super bon petit film ! Vivement qu'il sort en dvd !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *