L'Ombre du Vent - Une belle histoire pour les amoureux des livres

09/04/2016

9782221131893

 

Titre : L’Ombre du Vent

Auteur : Carlos Ruiz Zafòn

Editeur : Pocket

Prix : 8,20€

Parution : 2004 (réédition 2013)

Nombre de pages : 672

Genre : Mystère

Résumé : Lors de son dixième anniversaire, le père de Daniel l’emmène dans le Cimetière des Livres, une immense bibliothèque secrète cachée dans Barcelone. C’est là que Daniel va choisir – par hasard? – un livre qui va influencer sa vie bien plus qu’il n’aurait pu l’imaginer. En effet, l’auteur du roman qu’il a choisi, Julian Carax, est décédé dans des circonstances étranges et quasiment toutes les éditions de ses ouvrages semblent avoir disparues. Passionné par le roman, Daniel se sent lié à l’histoire de son auteur.

 

Il m’a été assez difficile de donner un synopsis de l’histoire qui n’en révèle ni trop, ni trop peu parce que l’intrigue s’étale sur plusieurs années : elle commence le jour des dix ans de Daniel, dans la Barcelone de l’Après-Guerre et se termine alors que le jeune homme a la vingtaine.

L’intrigue ne tourne donc pas exclusivement autour du mystère que constitue en soi le Cimetière des Livres comme on pourrait le penser à première vue, mais suit l’évolution de Daniel au fil de ses rencontres et de ses découvertes.

 

J’ai beaucoup aimé l’écriture de ce roman, toute en images. La ville de Barcelone y est, selon moi, décrite à merveille et tous ceux qui y ont déjà passé quelques jours seront conquis par la description de la ville aussi bien en plein été qu’en hiver.

La plume de l’auteur permet de laisser planer une certaine aura de mystère sur le roman. Le chemin des personnages se croise au hasard des expériences et j’ai aimé le fait que – comme dans la vraie vie – certaines parties du dénouement sont en grande partie dues au fait que les personnages aient été au bon (ou au mauvais) endroit au bon moment.

 

Le roman porte en lui les défauts de ses qualités puisque certains lecteurs pourront justement être déçus de la place que tient le hasard dans le roman. Il s’en serait fallu de peu pour que les personnages ne connaissent jamais le fin mot de l’histoire ; personnellement cela ne m’a pas empêchée de savourer le roman du début à la fin. Je sais que ça peut déranger certains lecteurs mais l’ambiance très mystérieuse tout au long du roman a contribué à me laisser abandonner mes exigences terre à terre !

 

En définitive, c’est un très beau roman qui montre de manière poétique à quel point un livre peut influencer la vie du lecteur.

 

A noter, l’Ombre du Vent est le premier tome de la trilogie Le Cimetière des Livres mais il se lit de manière indépendante et l’intrigue est tout à fait résolue à la fin du roman.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *