Dreamology - A la frontière entre rêve et réalité

02/05/2016

1507-1

Titre : Dreamology

Auteur : Lucy Keating

Éditeur : Michel Lafon

Prix : 15,95€

Parution : 11 février 2016

Nombre de pages : 346

Genre : Romance / Jeunesse

Résumé : Depuis son enfance, Alice mène une double vie. La vie réelle, où elle habite seule avec son père… et sa vie en rêves ! Toutes ses nuits sont peuplées d’aventures extraordinaires, de voyages, de rencontres, et surtout d’un garçon de son âge : Max. Au fil des années, ils sont tombés fous amoureux et Alice ne pense qu’à se coucher le soir pour le retrouver.

Mais le jour de sa rentrée au lycée, Alice voit Max. En chair et en os.

Le garçon de ses nuits existerait-il vraiment ?

 

 

 

Si vous vous attendez à en apprendre davantage sur les rêves et leur signification, leur origine et la manière dont notre inconscient fonctionne : vous risquez d’être déçus. Si en revanche vous souhaitez lire une romance agréable et qui change un peu de l’ordinaire, vous êtes au bon endroit. En effet, il ne s’agit pas là d’un ouvrage spécialisé mais d’un premier roman léger qui traite de la façon dont une adolescente tente de gérer deux mondes, celui du rêve et celui du réel, qui viennent se mélanger subitement. 

L’intrigue peu commune est ce qui m’a attirée et m’a poussée à craquer sur ce livre devant lequel je suis passée plusieurs fois dans les rayons avant de me décider à l’acheter. Je l’ai lu très rapidement, en à peine une journée, car j’étais pressée de savoir comment Alice pouvait retrouver ce Max qui n’est pas censé exister autrement que dans son imagination. 

Je vous avoue avoir été un brin déçue par l’explication qui manque cruellement de fantaisie. La romance occupe clairement l’avant de la scène et délaisse un peu trop les recherches d’Alice pour comprendre ce qu’il lui arrive. Les personnages secondaires m’ont séduite, peut-être même plus que les principaux, mais sont malheureusement trop peu exploités. Bien qu’Alice soit plutôt attachante, j’ai eu un peu de mal à me glisser dans sa peau, je l’ai trouvée par moments un peu petite fille. Quant à Max, j’ai eu de grosses difficultés à le cerner et donc ce n’est pas un personnage masculin qui m’a particulièrement plu. 

Au fil de la lecture, on retrouve plusieurs rêves d’Alice et je pensais qu’ils viendraient éclairer l’intrigue mais au final, ils sont plutôt communs, presque stéréotypés, et donc n’apportent pas grand chose. 

Cependant, c’est une histoire agréable à lire car l’écriture est fluide et les événements s’enchaînent plutôt bien. L’idée de base était bonne mais peut-être un brin trop ambitieuse pour un premier roman. Je pense sincèrement que l’auteur s’est donné du mal mais qu’elle a du se retrouver un peu submergée par la complexité de son sujet au point qu’elle a fini par le mettre un peu de côté pour se concentrer sur la romance entre les deux personnages. 

Je suis un renard perdu dans le vaste univers qu’est internet. Grâce aux films et à la lecture je vis plusieurs vies en unes mais dans celle de tous les jours je suis une jeune étudiante en lettres modernes qui se destine à être professeur. J’aime les aventures qui se vivent du fond de son fauteuil ou devant un écran mais ça ne m’empêche pas d’être avide de découvertes.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *