L'Enfant aux cailloux : un thriller dérangeant !

04/06/2016

51W8YeYjtUL._SX301_BO1,204,203,200_

Titre : L’Enfant aux cailloux

Auteur : Sophie Loubière

Éditeur : Pocket

Prix : 6,95 €

Parution : 13 mars 2014

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Thriller

Résumé :  Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s’ennuient tellement – surtout le dimanche – qu’elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s’installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps – triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble l’appeler à l’aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre… Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n’a plus qu’une obsession : aider ce petit garçon qui n’apparaît ni dans le registre de l’école, ni dans le livret de famille des voisins. Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n’existe pas ? Et qui est vraiment Elsa Préau ? Une dame âgée qui n’a plus toute sa tête ? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils ? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu’elle voit ?

 

 

J’ai entendu parler de l’auteure dans une vidéo sur BookTube et je dois dire que le résumé de L’Enfant aux cailloux m’avait particulèrement intrigué ! Alors, lorsque j’ai vu que Sophie Loubière était présente aux Quais du Polars (à Lyon), je n’ai pas hésité très longtemps avant d’acheter son livre afin de le faire dédicacer. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu !

Déjà, avec ses 350 pages, le roman relativement court se lit très rapidement (deux jours pour ma part, moins pour d’autres personnes dont j’ai été voir les avis). Les chapitres sont brefs, pas de longueurs inutiles, on rentre directement au coeur de l’histoire, bien que les premières pages soient déboussolantes puisqu’on ne comprend pas tout de suite ce qui se passe. L’intrigue est véritablement prenante et c’est, je pense, primordial dans un thriller. Malgré la rapidité avec laquelle j’ai dévoré le bouquin, je me suis vraiment attaché à Elsa, cette mamie au sens de l’humour aiguisé, qu’on a envie de soutenir, voire même protéger ; d’autant plus que l’histoire est principalement racontée de son point de vue. Jusqu’au bout on croit en ses convictions ; quant à savoir si ce qu’elle dit est la vérité ou le fruit de son imagination, je vous laisse le découvrir par vous-mêmes

D’autre part, j’ai adoré la tournure que prenaient les événements car l’auteure fait des choix audacieux, loin des thrillers prévisibles dont on voit les événements arriver à des kilomètres. A chaque page, la tension grimpe d’un échelon, le tout dans une ambiance étouffante, presque oppressante, jusqu’à la révélation finale qui fait voler en éclats toutes nos suppositions. Je dirais même, les révélations finales, puisque dans la seconde partie du roman, plusieurs rebondissements vont venir remettre en cause notre perception du roman. Ces twists qui s’enchaînent m’ont vraiment fait passer un excellent moment de lecture et donné envie de découvrir les autres livres de Sophie Loubière. 

Je dis dans le titre de cette chronique qu’il s’agit, pour moi, d’un thriller « dérangeant ». Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai eu un espèce de malaise en lisant le bouquin. L’ambiance générale m’a fait penser à La fille du train de Paula Hawkins ou encore à Les Apparences de Gillian Flynn ; ce voyeurisme presque intrusif, à la fois malsain mais tellement jubilatoire. On se prend au jeu, à vouloir nous aussi découvrir ce que cachent (ou pas) ces voisins apparemment normaux, et si l’enfant que voit Elsa est réellement maltraité, ou si c’est uniquement la manifestation de la folie de la vieille dame. D’ailleurs, au-delà du thriller, un vrai message est véhiculé à travers la fiction, celui de la maltraitance des enfants et de l’impact de ce problème grave sur la société.

Je pense que je vais m’arrêter là car comme je vous l’ai dit, le roman est relativement court et je ne veux surtout pas spoiler quoi que ce soit ! Faites-moi simplement confiance et foncez découvrir cette pépite qui mérite d’être lue par tous les amateurs de thrillers angoissants. Et pour donner encore plus envie, je partage avec vous la dédicace de l’auteure, qui je crois est une bonne mise en bouche : 

« Entre folie et raison, où se situe la vérité ?« 

Certains d’entre vous ont-ils déjà lu L’Enfant aux cailloux ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

4 Comments

  1. Le résumé donne vraiment envie et ton explication encore plus !
    Je suis impatiente de le lire

    • Je te souhaite une bonne lecture ! Tu verras, ça se lit très rapidement car on est vite pris dedans ;)

  2. J'ai moi aussi adoré ce livre ! L'intrigue est captivante. Je suis totalement d'accord avec ton avis, c'est une pépite. Quel chance d'avoir rencontré Sophie Loubière ! Je conseille vivement ce livre :-)

    • Merci pour ton commentaire !
      Oui vraiment captivant, je suis content que tu l'ai également apprécié. En effet, très sympa de rencontrer Sophie Loubière (j'aimerais maintenant la revoir pour lui parler de l'Enfant aux cailloux, puisque je ne l'avais pas encore lu à l'époque :))

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *