Si on nous l'avait dit - Une belle leçon d'amour à la française

20/06/2016

si-on-nous-l-avait-dit-726603 

Titre: Si on nous l’avait dit

Auteur: Laura Trompette

ÉditeurJ.-C. Lattès 

Prix: 12.50€

Parution: 09/03/2016

Nombre de pages: 300 

Genre: New adult, Romance

Résumé: Alice est une jeune femme évoluant entre deux mondes, celui de la ferme familiale où elle vit et travaille et celui d’internet où elle tient un journal en ligne qu’elle partage avec ses nombreux abonnés. 

Nolan est un trentenaire londonien plus habitué à l’univers des chiffres qu’à celui de la campagne. Après une période de crise dans sa vie personnelle, il s’offre une pause bienvenue en faisant le tour des vignobles de France.

La vie et ses surprises, heureuses comme tragiques, vont réunir ces deux êtres que rien ne prédestinait à se rencontrer si ce n’est un coup du sort. 

 

 

 

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions J.-C. Lattès pour l’envoi soigné, j’ai été très heureuse de découvrir aussi rapidement ce roman dans ma boîte aux lettres. 

Jusqu’à présent, j’ai eu l’habitude de lire des romans new adult exclusivement anglais ou américains. Ce qui m’a attirée de prime abord dans Si on nous l’avait dit, c’est qu’il a été écrit par une romancière française qui a choisi la Corrèze comme décor à son histoire (pour ceux et celles qui comme moi n’auraient jamais eu l’occasion de visiter cette région et qui ne la situent pas bien, elle se trouve dans le centre, autour de Clermont-Ferrand). La seconde chose qui m’a accrochée chez ce roman, c’est sa couverture, elle est toute simple, certes, mais elle véhicule quelque chose de chaleureux et de champêtre. Enfin le dernier point, et pas des moindres, qui m’a fait sélectionner cette nouvelle parution, c’est son intrigue. Je me demandais comment l’auteur allait s’y prendre pour réussir à créer une relation entre deux personnages qui, à première vue, n’ont pas grand chose en commun. A ce niveau-là, je trouve qu’elle a parfaitement rempli sa mission puisque j’ai lu de bout en bout cette histoire et que j’y ai cru.

La grande force de ce roman, c’est sa crédibilité. En tant que lecteur, on arrive à se glisser dans la peau d’Alice qui pourrait tout à fait être nous ou une personne que l’on connait. Elle travaille dans une ferme et est en même temps connectée, elle n’a quasiment jamais voyagé mais elle s’intéresse au monde en dehors de sa vie quotidienne. Nolan est un trentenaire londonien aisé mais il n’en joue pas et sait être empathique avec ceux qui ont moins de chance que lui. Les personnages qui évoluent autour d’eux sont également équilibrés et ont tous leur importance. Il m’arrive souvent de trouver que les personnages secondaires sont délaissés, mais ici c’est loin d’être le cas. 

Certains sujets traités par l’auteur changent de ce que l’on peut voir d’habitude. Via Alice, elle aborde notamment le développement de chaînes Youtube où des vloggers partagent leur quotidien et leurs interrogations avec des internautes. Cependant, je m’attendais à ce que la chaîne d’Alice occupe une plus grande place dans sa vie, comme le laisse sous-entendre la quatrième de couverture, or ce n’est pas vraiment le cas et j’ai eu l’impression que le résumé officiel extrapolait légèrement sur le coup. Un autre thème important qui a été abordé dans l’histoire : la barrière de la langue. Alice est française et parle correctement anglais mais la communication n’est pas toujours aisée avec Nolan. Beaucoup de choses entre eux se passent donc, non pas par les mots, mais par les gestes et l’attitude. J’ai trouvé que c’était une belle façon d’aller à la découverte de l’autre. 

Si on nous l’avait dit a été pour moi une bonne surprise et la preuve que les francophones sont eux aussi au niveau en terme de new adult. Si vous cherchez des idées de romances à lire cet été et à emmener avec vous en vacances, je ne peux que vous recommander ce roman. 

Alors, tenté(e)s par le new adult à la française ? 

Je suis un renard perdu dans le vaste univers qu’est internet. Grâce aux films et à la lecture je vis plusieurs vies en unes mais dans celle de tous les jours je suis une jeune étudiante en lettres modernes qui se destine à être professeur. J’aime les aventures qui se vivent du fond de son fauteuil ou devant un écran mais ça ne m’empêche pas d’être avide de découvertes.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *