Je suis Pilgrim : un thriller qui fait froid dans le dos

07/07/2016

je suis pilgrim

Titre : Je suis Pilgrim

Auteur : Terry Hayes

Editeur : Le livre de poche

Prix : 8, 90

Parution : Avril 2015

Nombre de pages : 912 pages

Genre : Policier, Thriller

Résumé : Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d’Arabie Saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire syrien ultrasecret. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un homme répondant au nom de Pilgrim. Pilgrim est le nom de code d’un individu qui n’existe pas officiellement. Il a autrefois dirigé une unité d’élite des Services secrets américains. Avant de se retirer dans l’anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d’agent secret va bientôt le rattraper…

 

 

 

Un vrai pavé ! C’est la première chose que je me suis dite lorsque j’ai eu ce livre entre les mains. 912 pages, ça peut effrayer. Et pourtant, il ne faut pas car ce livre est vraiment prenant… Je suis contente de m’être plongée dans ce livre, qui est le premier de l’auteur, à mi-chemin entre thriller et roman d’espionnage car j’ai passé un très bon moment de lecture.

L’histoire commence avec un meurtre dans un petit hôtel en plein cœur de Manhattan. Pas de témoin, pas d’empreinte, un corps impossible à identifier, le crime semble être un peu trop parfait. Trop parfait pour Scott Murdoch, qui est un ancien agent du renseignement américain, venu aider son ami, policier au NYPD, sur l’enquête. En effet, le criminel semble s’être inspiré du livre que Scott Murdoch a écrit sur les meilleures techniques d’investigation. Scott plonge alors dans ses souvenirs et c’est alors qu’il commence à nous retracer l’histoire d’un homme surnommé le Sarrasin. Originaire d’Arabie Saoudite, à la suite d’un épisode particulièrement traumatisant, cet homme va progressivement se radicaliser jusqu’à haïr l’Occident et rêver de l’anéantir.

Le rythme au départ m’a un peu dérangée car je le trouvais lent et vu le nombre de pages, je me demandais comment allait être la suite… Mais une fois les cent premières pages passées et l’intrigue bien mise en place, plus moyen de lâcher le livre car les 800 pages suivantes se dévorent tant on est immergé dans l’histoire de Scott Murdoch. Celle-ci devient passionnante car une course contre le temps et la montre se met en place pour éviter l’anéantissement des Etats-Unis. L’auteur, Terry Hayes, est scénariste et ça se sent. Il sait comment nous tenir en haleine, et maintenir le suspense, ce qui nous donne toujours envie d’en lire davantage. Si au départ je me demandais comment l’auteur allait faire pour lier le meurtre glauque de Manhattan et la traque du Sarrasin, je trouve qu’il a réussi à rendre l’ensemble cohérent et je n’ai pas du tout été déçue.

J’ai également beaucoup apprécié le thème de ce roman, qui est très actuel, puisqu’il s’agit du terrorisme et plus particulièrement du bioterrorisme, un sujet que je ne connais pas du tout et qui m’a vraiment fascinée. J’ai, par contre, eu plus de mal avec les personnages, que je trouvais manichéens. Ils étaient soit dans le camp « du bien », soit dans le camp « du mal », ce qui m’a un peu dérangée car au final je n’ai réussi à m’attacher à aucun d’entre eux, excepté Ben Bradley.

En conclusion, ce roman est un véritable page-turner que je vous conseille si vous cherchez un bon thriller à lire cet été. Par contre, âmes sensibles s’abstenir car certaines scènes sont assez violentes et peuvent choquer.

 

 

 

Originaire de Bretagne et plus particulièrement du Finistère, je suis maintenant une parisienne d’adoption. Et oui, pour mes études j’ai dû quitter ma belle région : direction Paris. Je suis passionnée par la lecture depuis très très longtemps. J’ai grandi avec Le club des cinq, la série Grand Gallop, les 4 filles et un jean… Puis arrivée au collège, comme beaucoup j’ai découvert le génial, le fantastique, le merveilleux Harry Potter et depuis je suis une véritable Potter Head. Difficile de dire quels sont mes genres littéraires préférés, je lis de tout. Des romances, des dystopies, du fantastique, du contemporain, des thrillers… Je peux autant adorer les romances de Simone Elkeles que les thrillers de Gillian Flynn. Pour moi la lecture, c’est un formidable moyen de s’évader, de découvrir de nouveaux mondes, de nouveaux personnages, de vivre de nouvelles aventures. Et je suis ravie de pouvoir en parler avec vous

Je suis également une grande amatrice de films et séries. Je suis une véritable fan des films d’animation des studios Disney. Concernant les séries, mes préférées sont Le trône de Fer, The 100, Les Frères Scott (évidemment !), The Walking Dead…

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *