Elvira Time - Une chasseuse de vampires à l'humour mordant !

11/08/2016

Titre : Elvira Time – Dead Time

Auteur : Mathieu Guibé

Editeur : Editions du chat noir

Prix : 14 € 90

Parution : 29 Avril 2014

Nombre de pages : 224 pages

Genre : Fantastique, Vampires

Résumé : L’existence des vampires n’est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des Etats-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l’état. Perso, je préfère la deuxième solution. C’est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j’ai hérité de l’entreprise familiale. Le problème, c’est qu’à 17 ans, je suis encore enchainée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D’aucuns diront que j’ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C’est pas faux. Alors voyez-vous, quand on doit gérer tous ces vampires attirés par le miasme hormonal émanant de mon école et qu’en plus, on s’appelle Elvira, la vie n’est pas simple. Une ado qui se plaint de son calvaire quotidien ? Rien de neuf à l’horizon, me direz-vous. Mais croyez-moi, je sais garder les pieds sur terre. Ma vie aurait pu être bien pire : j’aurais pu être un de ces monstres et me retrouver du mauvais côté de mon pieu.

 

Mathieu Guibé, auteur de Even dead things feel your love, dont vous pouvez retrouver la chronique ici, nous offre ici avec Elvira Time une sorte de Buffy contre les vampires moderne, avec une héroïne badass à l’humour noir et tranchant. Vous retrouverez notamment beaucoup de références à la culture Geek, des petits clins d’oeil aux comics, aux séries TV, et même un personnage qui vous fera, j’en suis persuadée, penser à Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory !
 
Dans ce roman, l’existence des vampires n’est plus un secret pour personne, et chaque créature de la nuit se voit dans l’obligation de se référencer auprès des autorités. S’ils ne le font pas, ils seront libres, mais se feront traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l’état comme Elvira ou son père avant elle. C’est donc à partir de cette histoire que l’on va suivre le quotidien de notre chasseuse de vampires au caractère bien trempé et au look peu conventionnel (un poil gothique sur les bords) et découvrir la formation d’une équipe un peu particulière. Rajoutez à tout cela une sorte de prophétie qui va coller aux fesses de notre personnage un bon nombre d’ennuis dont elle se serait finalement bien passé !
 
C’est un livre que vous lirez relativement vite, il y a moins de 230 pages, et l’intrigue qui est fun et prenante vous empêchera de lâcher votre roman trop rapidement. Mais surtout, ce qui vous accrochera, ce sont les personnages décalés, parfois un peu clichés, qui animent complètement l’histoire. D’ailleurs, quelque chose que j’ai aimé dans ce roman, c’est la manière dont l’auteur joue avec les clichés pour mieux les détourner, il s’amuse avec, et le rendu m’a vraiment beaucoup plu. Prenez par exemple Elvira, on s’attend à ce qu’elle soit d’un prévisible exacerbant, et pourtant absolument pas, elle m’a surprise à plusieurs reprises, et l’intrigue du roman également.
 
Ce livre attendait fièrement dans ma pile à lire depuis un bon moment, et j’ai attendu quasiment xx mois avant de prendre la décision de l’ouvrir pour de bon, et je ne regrette pas de m’être lancée. L’auteur nous détourne totalement des codes préétablis de ce genre de roman, où trop souvent romance et sexe sont perpétuellement au programme, relayant au second plan l’intrigue principale. Ici les sentiments amoureux n’ont pas vraiment leur place, et l’histoire s’en porte bien mieux comme ça. Ce roman est frais, et même si c’est vrai, la base d’Elvira c’est du vu et revu, l’auteur a tout de même su se démarquer des autres romans du même genre, et proposer une histoire qui vaut selon moi le détour.
 
Pour conclure, si vous cherchez une lecture fraiche et amusante, avec comme cible des vampires pas nécessairement mielleux à la Twilight, et sans une héroïne niaise et attendrie par le moindre sourire ultra white d’une créature à dents longues, lancez-vous dans Elvira, je pense que ça pourrait vous plaire 🙂

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. J'avais vu quelques critiques un peu négatives sur Booknode et ça m'avais nettement refroidi, mais ta chronique me pousse finalement à tenter l'aventure, alors merci ;) ! Au fait, comptes-tu refaire une autre chronique sur la série The 100 maintenant que d'autres saisons sont sorties ?

    • Have never even heard of wholgerain spelt pasta! Gosh, it sure looks good. I'm going to look for it in Whole Foods. So many great flavors in your caper sauce and the pine nuts are perfect!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *