Et si... : Une histoire touchante

19/09/2016

et-si-rebecca-donovan

Titre : Et si…

Auteur : Rebecca Donovan

Éditeur : PKJ

Prix : 18,50 €

Parution : 1 octobre 2016

Nombre de pages : 476 pages

Genre : Young Adult/Romance

Résumé : Quand Cal retrouve Nicole, l’amie d’enfance dont il a toujours été amoureux, à des milliers de kilomètres de leur ville natale, il n’en croit pas ses yeux. Il n’avait plus de nouvelles depuis un an… Malgré sa ressemblance frappante avec Nicole, cette jeune fille prétend qu’elle s’appelle Nyelle, et son caractère est à l’opposé de celle que Cal a toujours connue. Est-elle vraiment qui elle prétend ? Ou est-elle Nicole, frappée d’amnésie ? Que lui est-il arrivé ? La seule chose dont Cal est sûr, c’est qu’il ne peut plus vivre sans elle…

 

 

 

 

 

J’avais adoré la saga Ma raison de vivre de la même auteur, et c’est pourquoi j’ai été particulièrement ravi de recevoir son nouveau roman. Je remercie donc les éditions PKJ pour leur envoi. (Je précise également que cette chronique ne contient pas de spoilers :)).

La première chose qui m’a frappé, c’est le style de Rebecca Donovan. Il est beaucoup plus travaillé et agréable qu’il ne l’était dans sa saga précédente. Les phrases sont mieux tournées, le vocabulaire plus juste et l’ensemble moins répétitif. Le principal défaut que j’avais noté dans ses romans était la redondance (aussi bien au sein de l’intrigue que dans l’écriture) ; ici, la plume est toujours autant incisive et efficace, mais elle a, en plus, gagné en maturité. 

Parlons maintenant de l’histoire. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il s’agit d’un one shot (un livre qui n’aura donc pas de suite) et alors, qu’est-ce que c’est agréable ! Je n’ai rien contre les sagas (je suis le premier à en lire) mais parfois, ça fait juste du bien de lire un livre et de se dire en le refermant : « voilà, c’est fini ». 
Dans cette nouvelle histoire, Rebecca Donovan nous embarque dans une sorte de romance avec une pointe de mystère qui m’a beaucoup plu ! Pendant tout le livre, on va en effet se demander qui est Nyelle. Est-ce une fille qui ressemble trait pour trait à Nicole (celle dont Cal a toujours été amoureux mais dont il n’a plus de nouvelles depuis des années) ? Ou peut-être est-ce Nicole elle-même (mais dans ce cas, pourquoi avoir changé d’identité) ? Je vous laisse découvrir la réponse le 1 octobre prochain ;).
Rebecca Donovan traite encore une fois avec justesse les sujets qui semblent lui tenir à cœur. L’adolescence, le passage à l’âge adulte, l’amour, l’amitié et les secondes chances. On plonge au cœur d’une histoire qui nous touche, indéniablement ; parce que Rebecca Donovan sait exactement comment le faire. On n’est pas – complètement – dans le dramatique, ni – tout à fait – dans le cliché, un entre-deux qui fonctionne parfaitement. Les pages défilent sans qu’on s’en rende compte, et même si pour ma part j’ai savouré ma lecture, je suis sûr que pour la plupart d’entre vous, ce sera bouclé en quelques heures. 

L’autre point fort de l’auteur, ce sont ses personnages. On sent qu’ils sont travaillés, complexes et pas si simples à cerner. Chacun a sa personnalité, ses défauts et ses qualités. Certains sont plus sensibles que d’autres, on s’y attache donc forcément. Il y a ceux qui vont vous faire rire (je pense notamment à Rae) et ceux pour qui vous risquez de verser une petite larme. La fin est touchante, presque bouleversante, et même si je ne l’ai pas trouvée aussi poignante qu’a pu l’être l’ensemble de la saga Ma raison de vivre, elle  vous marque quand même et vous fait réfléchir (notamment sur la notion de la promesse et de ce qu’elle peut engendrer). 

Je n’ai pas réellement noté de défauts ; il m’a manqué un petit quelque chose pour avoir le coup de cœur mais je ne parviens pas à mettre le doigt dessus. Je ne me suis peut-être pas forcément retrouvé en Cal (personnage principal dont on suit le point de vue), ce qui m’a sans doute empêché de le comprendre par moments…
Mis à part ça, j’ai trouvé que c’était un très bon roman qui permet de voir l’évolution de l’auteur dans sa manière d’écrire tout en retrouvant un style indéniable et une sensibilité sans pareille. Foncez donc vous le procurer en librairie dès sa sortie (vous n’avez plus que quelques jours à patienter), surtout si vous avez apprécié Ma raison de vivre
Quant à moi, j’attends avec impatience le prochain roman de Rebecca Donovan (en espérant que ce soit sa nouvelle saga, The Burning Series, consacrée à Jonathan de Ma raison d’espérer).

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *