Doctor Strange - Quand Marvel rencontre Inception

30/10/2016

0

Titre : Doctor Strange  

Réalisateur : Scott Derrickson 

Avec : Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Rachel McAdams, Tilda Swinton, …

Genre : Fantastique/Action

Durée : 1h55

Nationalité :  Américain

Sortie : 26 Octobre 2016

Synopsis : Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son ego de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe.

 

 

 

 

 

En cette fin d’année, les Studios Marvel nous présentent un nouveau super-héros : Doctor Strange.

Je n’ai personnellement jamais lu de Comics mettant en scène Doctor Strange, mais étant toujours bon public devant les adaptations des Studios Marvel, je savais déjà qu’il y avait de grandes chances pour que j’aime.

Le Docteur Strange est un chirurgien de génie, autant adulé que détesté par ses pairs. Il est arrogant, charismatique et plutôt marrant. Un Tony Stark version médicale, en quelque sorte.

C’est un personnage un peu différent des autres personnages de Marvel, mais il s’accorde néanmoins très bien à l’univers. On y découve ici le pouvoir de l’esprit, rien à voir avec les pouvoirs des autres héros Marvel. C’est plus une science ou un art qu’un don. 

Doctor Strange étant un film d’introduction, il est évident que celui-ci n’est pas le plus dynamique. Pourtant, malgré un format de moins de 2h00, le film arrive à nous faire passer l’essentiel : on apprend à connaitre et apprécier le personnage de Strange, on découvre ses pouvoirs, mais aussi ses ennemis.

 

 

Comme (trop) souvent chez Marvel, le méchant en question n’est pas le personnage le plus réussi. C’est un problème qui commence à porter grandement préjudice à la ligne rouge que veut créer la firme avec ses films. Il va falloir que ceux-ci se reprennent pour arriver à donner aux spectateurs envie de voir leurs deux films par an. Il sera difficile de tenir en haleine le public, avec un tel rythme, si la figure du « méchant » qui façonne l’intrigue globale des films ne tient pas la route ou se trouve être trop fade !

 

6

 

Ici, on revient aux débuts du docteur Stephen Strange pour voir arriver le « super-héros » qu’est Doctor Strange. Stephen Strange, alors au sommet de sa gloire, a un accident de voiture qui lui enlève ses « pouvoirs », à savoir ses mains, qui lui servent à pratiquer son art : la chirurgie. Il va alors passer des mois noirs à tenter tout ou presque pour arriver à récupérer l’usage de ses mains. Malheureusement, cela se trouve être impossible. Il rejette même Christine, son amie (et amante à un certain moment de leur vie), qui malgré l’arrogance de celui-ci a toujours été là. J’ai beaucoup aimé leur relation, qui est assez différente des autres histoires qu’on a pu avoir dans les autres Marvel, et qui finit même par être assez touchante. J’avoue que Rachel McAdams y est pour beaucoup 🙂

Arrivé à un point de sa vie où il a tout perdu : amour, carrière et argent, Strange trouve un homme qui a réussi à dépasser la paralysie. Celui-ci lui dit qu’il a guéri grâce à « l’esprit », et qu’il doit lui aussi aller au Népal s’il veut s’en sortir. Là-bas, Strange va rencontrer un homme, Mordo, et son maître : l’Ancien.

 

 

Il y a eu une grosse polémique, totalement justifiée, sur le rôle de l’Ancien que tient Tilda Swinton. Ce n’est pas le fait que le rôle soit joué par une femme, mais que ce personnage népalais soit joué par une actrice blanche. Les Studios Marvel et donc Disney (à qui appartient le studio) ont fait beaucoup d’efforts ces dernières années pour faire évoluer leurs films, tant au niveau du sexisme que du racisme. Malgré tout, le cast de Tilda Swinton montre bien que la firme a encore beaucoup de chemin à parcourir. C’est quelque chose qui au final gâche, pour moi, l’estime que j’ai pour cette actrice à part, mais aussi pour le film. Malgré un casting composé de Chiwetel Ejiofor et d’autres acteurs issus de la communauté asiatique, il est dommage de voir combien Hollywood véhicule toujours une image raciste mais aussi sexiste. Le film ne passe pas le Bechdel Test et n’a que deux personnages féminins à son actif…

 

 

Malgré ces points négatifs, le film arrive quand même à nous faire voyager avec ses paysages mais surtout grâce à ses effets spéciaux. En découvrant un nouveau monde magique, Strange va s’ouvrir à une nouvelle perception de la vie grâce aux pouvoirs qu’il acquiert. Les effets spéciaux, qui rappelleront ceux d’Inception, sont la partie la plus grandiose du film. C’est un art en soi, qui apporte au film une touche vraiment à part.

 

2

 

Benedict Cumberbatch est comme à son habitude parfait dans le rôle de Strange. Il faut dire que ce côté arrogant, à l’humour à part, a fait sa renommée grâce à la série Sherlock. Je l’ai trouvé intéressant et sa présence à l’écran est vraiment impressionnante dans certaines scènes. Par contre, j’ai été un peu déçue par le personnage de Mads Mikkelsen. L’acteur, que j’aime pourtant beaucoup, s’est contenté ici du strict minimum. Dommage.

Pour moi le film reste sympathique et annonce quelque chose de plus important pour la suite. Il introduit une intrigue et des personnages importants, même si la fin est quelque peu trop rapide pour moi. Et n’oubliez pas, comme pour chaque film des Studios Marvel, il y a une scène post générique qui nous montre le futur du personnage.

 

 

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *