Sang-de-Lune : Une dystopie qui pousse à réfléchir !

26/10/2016

sang-de-lune

Titre : Sang-de-Lune

Auteur : Charlotte Bousquet

Editeur : Gulf Stream

Prix : 17€00

Parution : 25 août 2016

Genre : Science-fiction

Nombre de pages : 320 pages

Résumé : Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite sœur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité.

 

 

Après avoir entendu beaucoup de bien sur la plume de Charlotte Bousquet, j’ai voulu à mon tour découvrir son écriture et me plonger dans un de ses romans. De plus, les ouvrages de la collection Electrogène m’intéressaient beaucoup, je suis donc ravie d’avoir pu à la fois lire un ouvrage de Charlotte Bousquet et découvrir cette collection. Je tiens donc à remercier les éditions Gulf Stream pour l’envoi de ce roman en e-book.

J’ai donc commencé la lecture de Sang-de-Lune avec un grand plaisir et beaucoup d’attentes. Même si j’aurais aimé que certains aspects soient davantage développés, j’ai passé un bon moment de lecture.

Dans cette dystopie, nous nous trouvons plongés au cœur d’Alta, une cité où les femmes et les hommes ne sont pas égaux. Les femmes, appelées aussi les « sang-de-lune », sont soumises aux « fils-du-soleil », les hommes. On va suivre le quotidien de Gia et sa petite sœur Arienn dans cette cité où les femmes n’ont aucune liberté, jusqu’au jour où Arienn va trouver une carte d’un monde inconnu, entraînant les deux sœurs dans une quête de liberté.

Que ça fait du bien de lire une dystopie originale ! Charlotte Bousquet nous propose ici un univers innovant : une cité dominée à l’extrême par les hommes. Le thème de l’inégalité entre les sexes et de la soumission absolue des femmes pousse le lecteur à réfléchir sur la condition des femmes, notamment quand on voit dans quelle conditions vivent les femmes dans certains pays du monde. Difficile d’en vouloir à Gia et Arienn de vouloir quitter la cité d’Alta, cité où règne la peur d’être rejetée de la communauté, cité où les femmes peuvent se faire lapider en cas de désobéissance, cité où les hommes ont tout le pouvoir et tous les droits…

De plus, contrairement à d’autres dystopies, il n’y a pas de romance (ou très peu), ne faisant pas de la romance la thématique principale de cet ouvrage, ce que j’ai grandement apprécié.

Mais d’autres aspects de l’histoire m’ont un peu chiffonnée. J’ai trouvé qu’il y avait très peu de descriptions des personnages. D’un côté, cela nous permet de nous faire notre propre image du personnage mais, pour ma part, ça m’a éloignée d’eux et notamment de l’héroïne Gia. De plus, si j’ai beaucoup apprécié la première partie du roman qui nous permet de découvrir le quotidien des femmes d’Alta et les règles de la cité, j’ai un peu moins accroché à la deuxième partie et la fuite de Gia et sa petite sœur. J’ai trouvé que cette partie n’était pas assez développée et qu’elle allait trop vite. J’aurais aimé avoir quelques chapitres supplémentaires pour développer le sujet.

En conclusion, je vous conseille ce livre si vous voulez découvrir une dystopie unique ! Vous ne resterez pas de marbre en lisant l’histoire de Gia et Arienn.

 

Originaire de Bretagne et plus particulièrement du Finistère, je suis maintenant une parisienne d’adoption. Et oui, pour mes études j’ai dû quitter ma belle région : direction Paris. Je suis passionnée par la lecture depuis très très longtemps. J’ai grandi avec Le club des cinq, la série Grand Gallop, les 4 filles et un jean… Puis arrivée au collège, comme beaucoup j’ai découvert le génial, le fantastique, le merveilleux Harry Potter et depuis je suis une véritable Potter Head. Difficile de dire quels sont mes genres littéraires préférés, je lis de tout. Des romances, des dystopies, du fantastique, du contemporain, des thrillers… Je peux autant adorer les romances de Simone Elkeles que les thrillers de Gillian Flynn. Pour moi la lecture, c’est un formidable moyen de s’évader, de découvrir de nouveaux mondes, de nouveaux personnages, de vivre de nouvelles aventures. Et je suis ravie de pouvoir en parler avec vous

Je suis également une grande amatrice de films et séries. Je suis une véritable fan des films d’animation des studios Disney. Concernant les séries, mes préférées sont Le trône de Fer, The 100, Les Frères Scott (évidemment !), The Walking Dead…

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *