The Ones - Interview de l'auteur Daniel Sweren-Becker

03/11/2016

maxresdefault

 

Dans le cadre de la sortie récente du roman The Ones, nous vous proposons une interview de l’auteur qui a bien voulu répondre à quelques-unes de nos questions. Nous espérons que ses réponses vous donneront envie de découvrir son roman (paru le 6 octobre 2016 chez Hugo Roman), bien que ce dernier ait été une déception pour nous (notre avis ici).

 

De qui vous sentez-vous le plus proche, Cody ou James ?

C’est une question difficile car mon caractère se rapproche définitivement plus de celui de James que de celui de Cody. Nous sommes tous les deux délibérés, prudents et hyper-logiques. Mais Cody a été le premier personnage que j’ai imaginé pour ce livre, qui retrace une histoire la concernant particulièrement. C’est pourquoi elle sera toujours ma préférée.

 

Avez-vous déjà la fin de votre histoire en tête ou préférez-vous imaginer au fur et à mesure de la rédaction ?

Oui ! Je pense que c’est très important et surtout utile d’avoir son histoire de A à Z dans sa tête (en tout cas pour moi). Je fais toujours un plan très détaillé car j’aime penser que si un jour je me fais faucher par un bus, quelqu’un pourra le trouver et finir ce que j’ai commencé. Bien sûr, il y a des twists et des rebondissements qui me viennent en pleine rédaction mais je ne pourrais jamais commencer quelque chose sans l’avoir au préalable planifié.

 

Quels/qui sont vos inspirations (auteurs, livres, réalité, …) ?

Quelques-uns de mes livres préférés sont : Lonesome Dove, The Road, For Whom The Bell Tolls, Anna Karenina et The Outsiders. Bob Dylan vient juste de remporter le Prix Nobel de la Littérature, donc je peux l’inclure maintenant aussi ! J’aime en général tous les livres qui attachent une grande importance à la justice. The Ones tire également son inspiration des films comme The Battle of Algiers ou The Conformist.

 

Comment l’histoire de Cody et de James vous est-elle venue en tête ?

J’ai lu un article dans le New Yorker il y a plus d’un an qui présentait les différentes façons de traiter les modifications génétiques dans les pays du monde entier. Immédiatement, je me suis fait la réflexion qu’il serait très difficile de gérer un pays où des bébés seraient génétiquement modifiés. Et même si ce procédé peut résoudre pas mal de problèmes (notamment liés à la santé), il risque également de renforcer les inégalités.
Après y avoir réfléchi, j’ai voulu le raconter d’une manière simplifiée. Et quoi de mieux pour ça qu’un couple de jeunes dont les opinions sur un même sujet divergent totalement ?

 

Aimez-vous lire ? Si oui, quel est votre livre préféré de tous les temps ?

J’adore lire ! Quand j’étais plus jeune, on ne me voyait jamais sans un livre. Mon préféré est sans doute Lonesome Dove de Larry McMurty. C’est une histoire épique de cow-boys avec des personnages exceptionnels.

 

Comment vous-sentez vous maintenant que votre livre est sorti en France ?

Je suis très excité même si je vis à des kilomètres de la France. J’espère surtout que les lecteurs trouveront mon roman vraiment provoquant. Je voulais initier des discussions autour de la justice sociale et voir les gens débattre sur ce sujet, quelle que soit leur opinion.

 

Pouvez-vous décrire The Ones en seulement trois adjectifs ?

Opportun. Tendu. Compliqué.

 

Êtes-vous déjà en train d’écrire la suite ? Peut-on en savoir plus ?

Oui, j’ai quasiment fini d’écrire le deuxième tome qui sortira l’automne prochain. Il y a quelques gros twists dans ce second volume mais je ne vais pas les dévoiler ! Je dirais qu’on va davantage se concentrer sur les New Weathermen et le combat contre les Ones. Cody sera forcée de prendre des décisions cruciales et les lecteurs auront la possibilité d’en apprendre plus sur Kai…

 

Pour finir, quels conseils pouvez-vous donner aux jeunes écrivains qui nous lisent peut-être ?

Prendre le temps d’écrire autant que possible. Lire l’actualité tous les jours – la vérité est plus forte que la fiction. Lire pour le plaisir tous les jours également. S’essayer à des genres qu’on ne pense pas apprécier : journalisme, poésie, etc. Rejoindre un groupe d’écrivains afin de bénéficier de critiques constructives. Et le plus important : se rappeler que chaque écrivain a beaucoup de mauvaises idées et beaucoup de mauvais premiers jets qui traînent dans les tiroirs ! Ce qui compte, c’est de les retravailler car on peut certainement en faire quelque chose de bien.

Petite universitaire belge âgée de 23 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *