Rogue One - Un One Shot qui révèle l'envers du décor de la saga !

18/12/2016

1

Titre : Rogue One : A Star Wars Story

Réalisateur : Gareth Edwards (II)

Avec : Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, …

Genre : Science-Fiction, Aventure

Durée : 2h12

Nationalité : Américain

Sortie : 16 décembre 2016

Synopsis : Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.

 

 

 

 

 

2

Avant tout, qu’est-ce que Rogue One ? Pour les novices de l’univers Star Wars (qui comprend 7 films et un univers plus étendu avec des téléfilms, des livres, des animés, …), et en se calant seulement sur les films sortis au cinéma (on ne va pas compliquer trop les choses), la saga se découpe en trois grandes parties :

*La Trilogie Originale (1977 à 1983) avec les épisodes IV, V et VI : mettant en scène les aventures de la Princesse Leia, Luke Skywalker et Han Solo.

*La Prélogie (1999 à 2005) avec les épisodes I, II et III : mettant en scène la naissance du mythe de Dark Vador. L’histoire se passe avant les événements de la trilogie originale (oui je sais ce n’est pas simple vu comme ça).

*La Troisième Trilogie (2015 à 2019) avec les épisodes VII, puis  VIII et IX à venir, et mettant une nouvelle génération de personnages, avec une action qui se passe après les événements de la Trilogie Originale. On y découvre Rey, Fynn et Kylo Renn ainsi que l’adoooorable robot BB-8 (la vraie star du film).

Rogue One se place donc avant les événements de l’épisode IV : Un Nouvel Espoir (trilogie Originale). Le film est un one shot qui nous apprend comment la Princesse Leia a réussi à obtenir les fameux plans de l’Etoile Noire, qui mèneront à sa destruction à la fin.

Une question qui a toujours été dans l’esprit des fans, car elle n’a jamais été vraiment abordée dans le film. Rogue One étant un one shot, comme je l’ai dit, n’aura donc pas de suite, et reste une sorte de parenthèse dans l’univers.

9

Le film étant un one shot et se plaçant dans une histoire et un Univers dont on connait les événements et aboutissants, vous ne serez pas surpris une minute par l’histoire de fond : la récupération des plans de l’Etoile Noire. On pourrait alors partir du principe que c’est un film inutile et finalement sans fond, mais au contraire, celui-ci nous dévoile un autre aspect beaucoup plus sombre et finalement très peu abordé dans la saga entière : l’Alliance Rebelle.

On nous a beaucoup montré l’Alliance Rebelle sous un jour positif, géré et animé par des gens forts qui avançaient dans un même but : détruire l’Empire de la République Galactique. Pourtant, Rogue One nous dévoile une part bien plus sombre de cette Alliance, qui commet des meurtres sans problème, mais qui n’est pas prête néanmoins à tous les sacrifices.

5

Cette Alliance Rebelle est symbolisée par le personnage du Capitaine Cassian Andor, un homme élevé depuis petit avec les Rebelles. C’est une sorte d’Han Solo, tout autant rebelle, sans la liberté et avec beaucoup plus de noirceur. C’est un personnage qui ne se pose pas beaucoup de questions sur la morale de ses actes et qui suit les ordres. C’est comme cela qu’il va être amené à rencontrer Jyn Erso.

4

L’héroïne du film (eh oui, une nouvelle héroïne en lead \o/) est comme souvent dans l’univers Star Wars une jeune femme avec un passé douloureux. Son père est en effet le créateur et ingénieur de l’Etoile Noire. Il n’a pas eu le choix de rejoindre La République Galactique pour sauver sa fille, encore enfant à l’époque. Celle-ci a alors été élevée durant une partie de son enfance par un ami de son père et un rebelle, Saw Guerrera. Nous la retrouvons à l’âge adulte, alors qu’elle se trouve en prison. Alors qu’elle a été obligée de cacher son identité toute sa vie, elle est « sauvée » par les Rebelles, qui veulent qu’elle les mène à Saw.

Les deux grandes premières parties du film suivent un schéma très prédéfini dans le genre sci-fi. Il n’y a rien de novateur dans l’introduction des personnages. Pourtant, en 2h15, le film arrive quand même à nous conter une histoire complète tout en nous décrivant à merveille ses personnages.

7

L’une des grandes force du film est ses personnages : en grande partie des nouveaux que nous ne connaissons pas, mais qui arrivent tout de suite à nous toucher. Le cast diversifié est peut-être ce qu’on a vu de plus parfait depuis des années : le film passe le Bechdel Test (même si on déplorera, malgré un lead féminin, le manque de femmes au casting) et le Racial Bechdel Test. Le film, tout comme Le Réveil de la Force avait commencé à le faire, nous montre à quel point l’Empire est très proche des idéaux du Nazisme. En effet, on ne voit que des personnages blancs en faire partie. Les Rebelles, eux, représentent la diversité et ceux laissés pour compte par les méchants. C’est parfois présenté subtilement : on remarque aussi que l’Empire n’utilise que des robots formatés, des hommes-Stormtroopers (tous le même costume, comme s’ils n’avaient pas d’identité), aucune femme aux alentours, mais surtout que des « Hommes », alors même que les Rebelles sont composés de toutes sortes de créatures qui ont autant de poids que les Hommes.

Rogue One: A Star Wars Story (Donnie Yen) Ph: Film Frame ©Lucasfilm LFL

La dernière partie, quant à elle, est sûrement la plus grandiose et la plus intéressante. Alors oui, encore une fois le film étant un one shot, on peut se douter de la fin. Ce qui ne m’a pourtant pas empêchée de sentir mon cœur battre à 100 à l’heure et d’avoir peur pour chaque personnage ! Cette dernière partie est très intense et montre des scènes dites de guerre. C’est magnifiquement bien tourné et on en ressort ensuite lessivé.

6

La fin est très belle et lourde de sens pour la suite de la saga originale. On comprend alors le sacrifice qui a été fait pour permettre plus tard la destruction de l’Etoile Noire. Tout ne s’est pas joué grâce au trio de la trilogie originale, mais surtout et grâce à des anonymes qui n’avaient rien demandé à personne, mais qui l’ont fait pour permettre à toute la Galaxie d’être enfin libre.

8

Le casting aide beaucoup et j’avoue avoir été plus que charmée par Felicity Jones, Diego Luna, Mads Mikkselsen, Donnie Yenn (incroyablement touchant), Ben Mendelsohn (qui joue à la perfection Krennic), et bien entendu Alan Tudyk, qui prête sa voix au robot le plus satirique de la Galaxie, K-2SO. Nous aurons aussi l’occasion de voir Dark Vador, qui est toujours aussi grandiose et effrayant à la fois.

Je vous recommande Rogue One. Il sera bien entendu important d’avoir vu au moins les épisodes IV, V et VI, sans quoi vous serez perdu.

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
6 I like it
0 I don't like it

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *