Hunger Games devient réalité en Russie, les véritables règles de cette télé-réalité

27/12/2016

Depuis l’annonce de ce nouveau jeu de télé-réalité, ressemblant étrangement à Hunger Games, internet s’enflamme. Meurtres autorisés ? Viols autorisés ? Un seul survivant qui remportera la somme de cent millions d’euros ? On lit de belles bêtises sur les sites d’information… Et si nous allions faire un petit tour du côté des règles du jeu afin de vérifier si toutes ces spéculations sont vraies ?

Comme souvent, de nombreux sites n’ont fait que relayer une idée reçue de ce jeu histoire de faire du buzz ; l’équipe a lu le règlement, et les choses sont en effet bien différentes :

La première étape se fait en deux temps. Tout d’abord, jusqu’au 1er mars 2017, tous les volontaires peuvent envoyer leur candidature (et ce n’est pas limité à la Russie, il y a par exemple un vénézuélien dont on peut voir le profil sur le compte Twitter du jeu). Après le 1er mars, il reste 120 participants (ceux qui auront récolté le plus de votes des téléspectateurs). Ensuite, jusqu’au 1er juin 2017, les 120 participants pourront mener leur propre campagne (avec photos et vidéos) pour être sélectionnés (ils pourront d’ailleurs même discuter avec leurs « fans » via chat ). Après le 1er juin, il ne restera que 30 participants retenus, tandis que les autres seront envoyés sur le banc de touche. 

La deuxième étape démarre le 15 juin 2017. On va assister à l’arrivée des participants dans le centre de formation où on va leur faire passer des tests psychologiques, physiques et médicaux. Après ça, on va leur donner des cours de survie en milieu hostile et ils vont rencontrer les animateurs de l’émission qui changeront chaque mois. Enfin, les téléspectateurs vont, en votant, diviser les participants en 5 groupes de 6 personnes.

La troisième étape, les groupes vont pouvoir choisir leurs armes (et outils) dans un entrepôt spécial (dont le total est estimé à plus de 600 kg d’armes) et recevront également des caméras que les candidats devront porter sur leurs vêtements : 1 caméra/personne (ils se filmeront en partie eux-mêmes). Ensuite, ils seront transportés dans la Taïga (forêt de Sibérie) en hélicoptère et à ce moment, les 2000 caméras placées dans le périmètre seront activées en plus de celles portées par les candidats.

La quatrième étape, la vie dans la Taïga… Et c’est à partir de là que les médias ont fait des cafouillages. En effet, c’est écrit dans le règlement qu’il n’y a pas de règles mis-à-part survivre, mais il n’est absolument pas stipulé qu’on peut tuer ou violer. En revanche, il est précisé que le « Non-respect de la loi est punissable. Si un candidat enfreint une règle de la Fédération Russe, il est immédiatement éliminé, ne reçoit aucune rémunération et passe entre les mains de la justice ». Donc aucun meurtre ou viol autorisés, car jusqu’à preuve du contraire ce n’est pas une pratique légale en Russie. 
Par la suite, dans cette quatrième étape, chaque jour les candidats vont recevoir des visites de leurs guides du centre de formation qui leur apprendront à construire une maison, chercher des vivres, chasser, etc. A partir de ce moment, un candidat peut abandonner pour X raisons. Dans ce cas, il n’aura qu’à appuyer sur un bouton et des secours viendront le chercher dans l’heure qui suit. Par contre, en abandonnant, il renonce à être payé et à tous les cadeaux promis aux meilleurs. Il n’est donc pas demandé d’être le dernier survivant « en vie » pour gagner mais seulement de réussir les épreuves et de rester jusqu’au bout du jeu. Voyons donc ça plus comme un Koh-Lanta de l’extrême qu’un véritable Hunger Games.
 
La cinquième étape : La construction de la maison. Le but de chaque groupe est de construire la maison dans laquelle ils vont passer l’hiver. Ils devront obligatoirement construire la maison avant l’arrivée de la neige. Ceux qui n’y arriveront pas seront éliminés de la compétition.
 
La sixième étape : L’hivernation. Là c’est un peu chacun pour soi, chaque joueur peut choisir avec qui il mange, dort, vit, chasse, etc. Durant les 5 premiers jours, les téléspectateurs peuvent voter et selon les votes récoltés, certains candidats recevront des cadeaux. Il y a également des sponsors qui pourront organiser des concours afin de transmettre des cadeaux aux candidats (là ça ressemble à Hunger Games, c’est vrai).
 

La septième étape est la conclusion du jeu. Le 1er avril 2018, les candidats restants se partageront la somme de 100.000.000 roubles (ce qui correspond plus ou moins à 1.550.000 euros et non les 100.000.000 qu’on a pu voir sur Internet) sachant que les candidats éliminés pourront décider si leur part reste dans la somme finale ou en est déduite (sachant que quand t’es éliminé, tu ne touches rien mais tu peux choisir si tu veux que quelqu’un d’autre puisse gagner ta part ou non).

Alors en effet, le système de médiatisation peut faire penser à Hunger Games, ainsi que l’idée des cadeaux des sponsors, et c’est d’ailleurs probablement sur ça que l’émission s’est appuyée pour faire parler d’elle et générer du buzz. En revanche, désolé d’en décevoir quelques-uns mais ce n’est pas demain que l’on entendra Effie Trinket prononcer dans la réalité : « Puisse le sort vous être favorable » ! 🙂
Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
12 I like it
2 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *