Sense8 : Christmas Special - De la beauté à l'état pur

25/12/2016

Titre : Sense8 : Christmas Special

Créée par : Lilly Wachowski, Lana Wachowski, J. Michael Straczynski

Avec : Freema Agyeman, Naveen Andrews, Max Riemelt, …

Format : 2h00

Diffusion : Netflix

Genre : Drame/Fantastique/Action/Science-Fiction 

Synopsis : Le voyage se poursuit alors que ces huit cœurs et esprits singuliers entrent et sortent de la vie de chacun en trouvant des liens plus profonds, en apprenant des secrets plus sombres et plus désespérés sur les uns et les autres. Chacun lutte pour garder sa propre identité, malgré la connexion mentale qui les lie.

 

 

En 2015, Netflix nous offrait une série originale qui allait complètement changer la donne. Sense8, créée par les soeurs Wachowski, a été un coup de coeur immédiat pour moi, je vous en parlais ici l’année dernière déjà. En attendant, les 10 épisodes qui composeront la saison 2 en mai 2017, les créatrices du show et Netflix nous ont fait un merveilleux cadeau de fin d’année, avec un épisode spécial Noël.

 

 

C’est un peu difficile de parler de cet épisode sans spoiler la saison 1, mais je vais essayer d’être le plus vague possible. On retrouve nos Senses quelques semaines après les événements de la fin de la saison 1. Ils sont tous à un tournant de leur vie, et bien que toujours séparés par des milliers de kilomètres (excepté pour Will et Riley), ils savent qu’ils peuvent compter les uns sur les autres. 

L’épisode débute par une magnifique scène, le tout sur la musique « Feeling Good ». Plus de 3 minutes de beauté et de grâce où chaque personnage est connecté aux autres. Il y a beaucoup de lyrisme et de poésie dans les dialogues mais aussi dans la réalisation, qui est extrêmement travaillée.

 

 

On retrouve dans cet épisode spécial les nombreux thèmes qui font de la série ce phénomène : on aura en effet rarement vu une série autant portée sur l’autre, le courage, l’amour, la différence et la tolérance. Cet épisode nous offre donc de très beaux moments de tolérance, à la fin d’une année encore très difficile à cause de trop nombreux attentats et guerres dans le monde. Sense8 nous offre un recul sur l’actualité, sur nos vies mais aussi sur « l’autre », qu’on a encore trop eu le réflexe de mettre à part. La série nous montre à quel point nos différences sont faites pour nous compléter et non pour nous déchirer. La scène de « l’orgie », qui rappelle celle de la saison 1, nous montre encore une fois que la beauté et l’amour sont partout et qu’il n’y a finalement pas de barrières, de genre, de sexualité ou de religion. C’est une scène encore une fois filmée sans voyeurisme, le tout sublimé par une réalisation réfléchie. 

 

 

J’avoue avoir versé ma petite larme à plusieurs moments. J’ai été très touchée par ce qui arrive à Will. Le personnage, pour éviter de se mettre en danger, mais aussi les autres Senses, doit se droguer pour se cacher. C’est une situation difficile pour lui et Riley, mais aussi nous spectateurs, qui assistons impuissants à sa lente descente en enfer. Malgré cela, l’amour que Riley lui porte et le soutien des autres lui seront précieux et d’une grande aide. Le deuxième personnage qui m’a le plus émue est clairement Sun, qui est toujours en prison et une grande partie en isolement. C’est un personnage fort, mais qui révèle des blessures intenses. L’interprétation de Bae Donna est très émouvante ! Le cas de Lito est aussi très bien traité. A la fin de la saison 1, celui-ci sait que sa relation avec Hernando risque de sortir dans la presse. C’est ce qui arrive au début de cet épisode Spécial. On a le droit à un très beau discours d’Hernando sur l’amour, qui je dois le dire m’a beaucoup touchée. Lito doit alors faire face à l’homophobie et au rejet de la société mexicaine, lui qui était pourtant un si grand acteur. C’est très difficile à regarder, car même au XXIème siècle, la mentalité de certains est toujours coincée au Moyen-Âge… Kala a aussi beaucoup évolué. Sa relation avec Wolfgang est toujours aussi ambiguë, mais reste légère et marrante (la scène de la nuit « torride » me fait encore rire). Mais c’est pourtant sa relation avec Rajan qui est au final la plus intéressante, car elle traite d’un sujet bien trop peu évoqué aujourd’hui : celui de disposer de son corps comme bon nous semble, même si on est mariée. 

 

 

On gardera en tête la scène de Noël, sur une reprise de la chanson « Hallelujah », qui est absolument magnifique et qui nous redonne un peu foi en l’humanité. On notera l’arrivée d’un nouvel acteur dans le rôle de Capheus : son introduction n’est pas très originale mais ne manquera pas de nous faire sourire. Malgré de très beaux moments avec le personnage, c’est peut-être lui qu’on voit le moins, ce qui est dommage, car c’est un personnage adorable que j’adore. 

Cet épisode est donc une sorte de transition entre la saison 1 et 2, mais aussi et avant tout un magnifique appel à la tolérance et à l’amour !

 

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *