Blue : la couleur de mes secrets

16/01/2017

Titre : Blue : la couleur de mes secrets

Auteur : Camille Pujol

Editeur : Michel Lafon

Prix : 14,95 €

Parution : 12 janvier 2017

Nombre de pages : 224 pages

Genre : Contemporain

Résumé : Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention. Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ?

 

Découverte sur la plateforme Wattpad, l’histoire de Blue s’inscrit dans la lignée des romans sentimentaux pour un public très ciblé, à savoir les adolescents. Tous les ingrédients sont réunis : une jeune femme réservée débarque dans une ville inconnue et tente aussi bien que mal de panser les plaies encore ouvertes d’un passé mouvementé. Mais la carapace qu’elle s’est forgée pourrait bien se fissurer malgré tous ses efforts…

Comme dans bon nombre de romances adolescentes, le quotidien de l’héroïne se voit bouleverser par une rencontre, celle avec le bad boy du lycée. Nathan est l’archétype même de l’antihéros attachant : cancre forcené, il enchaîne les conquêtes et semble avoir une confiance en lui infinie. Pourtant, ce personnage réserve des surprises (malheureusement attendues) : sous cette couche d’amour-propre se cachent en réalité de sombres secrets et une demande d’affection que Blue va réanimer malgré elle. Ce débordement de sentimentalisme est accentué par le comportement de la jeune femme vis-à-vis des membres de sa famille. Le changement brutal de situation ainsi que l’absence constante du père la rend sur-protectrice, notamment envers son petit frère qui n’est finalement là que pour attendrir le lecteur.

Rien de nouveau donc dans cette histoire qui reprend des codes romanesques déjà bien établis. La plume de l’auteure s’inscrit également dans cette veine. Elle est certes agréable à lire et permet de rendre fluide un quotidien quelque peu mouvementé, mais elle manque cependant de relief et de maturité. Elle permet de rendre compte du langage des adolescents d’aujourd’hui, mais de façon maladroite et parfois un peu trop caricaturale.

La touche d’originalité se situe dans le mystère qui règne autour de l’héroïne. Car, même si le récit est écrit de son point de vue, nous sommes aussi ignorants que le reste des personnages. On peut reconnaître cette qualité à l’auteure : elle sait manier le suspense pour attiser la curiosité du lecteur. Le récit-cadre est parfois interrompu par des fragments du passé de Blue, qui surviennent furtivement sous forme de souvenirs. Ces indices permettent de reconstituer petit à petit le puzzle dont les pièces centrales semblent être liées à un personnage, ressuscité de ce passé sombre et douloureux.

De fait, le récit est d’abord lent à se mettre en place : comme Blue qui s’acclimate progressivement à sa nouvelle vie, nous découvrons pas à pas la personnalité et le comportement de cette famille mystérieuse. Mais passée la moitié du roman, le rythme s’accélère subitement, rompant alors le charme de la dimension policière accordé au récit. Dans un court monologue, l’héroïne révèle tous les détails de son passé, offrant alors de nombreuses explications, de son déménagement soudain jusqu’à son changement d’identité, en passant par la couleur de ses cheveux. Toutefois, la résolution de l’histoire ne s’arrête pas à ce déballage puisque d’autres personnages réserveront encore des surprises, conférant une fin inattendue mais peu crédible au récit.

Blue est une romance pour adolescents divertissante, mais qui sombre trop souvent dans les clichés apparentés au genre. Difficile donc de s’attarder sur ces personnages archétypés, malgré la part de mystère qui aurait pu les rendre très attractifs.

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, attachée de presse dans la vraie vie, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture (et la pierre philosophale pour les plus chanceux) !
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *