Dan et Célia les jumeaux d’AutreMonde – La relève de Tara Duncan est assurée !

08/01/2017

Titre : Dan et Celia les jumeaux d’AutreMonde

Auteur : Sophie Audouin-Mamikonian

Éditeur : XO Editions

Prix : 17,90 €

Parution : 6 octobre 2016

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Fantastique, jeunesse

Résumé : Ils ont désormais treize ans.
Celia et Dan, les jumeaux de Tara Duncan et de Caliban Dal Salan, ont grandi sur Terre, loin des turpitudes d’AutreMonde. Alors que Dan fait preuve d’un caractère fort et téméraire, Celia, elle, est une adolescente plutôt timide et fragile.

Pour suivre les traces de ses légendaires parents, Dan n’invente rien de mieux que de se laisser kidnapper. Où se trouve-t-il ? Personne ne le sait. Jusqu’à ce message reçu par Tara et Cal : leur fils sera exécuté s’ils entreprennent la moindre recherche !

Les deux Hauts Mages n’ont pas le choix : ils doivent obéir. Mais Celia, elle, a les mains libres. Accompagnée par Luck, le demi-vampyr, et Dred, le dragon rouge, la discrète jeune fille se révolte, bien décidée à sauver son jumeau.

L’affaire, pourtant, se complique. Les enfants de l’ancien roi des démons n’ont pas dit leur dernier mot. Celia se retrouve bientôt au cœur d’un dangereux complot : une conspiration qui menace d’ébranler l’entente cordiale régnant depuis treize ans entre les différentes planètes.

Le suspense est à son comble : Celia et ses amis parviendront-ils à libérer Dan et à sauvegarder la paix ?

 

Je tiens tout d’abord à remercier XO Editions pour l’envoi de ce livre en service presse. Je suis Tara Duncan depuis le tout premier tome sorti en 2003, j’aime beaucoup l’univers mis en place par l’auteur et c’est la première fois que j’ai l’occasion de chroniquer un de ses livres. Ayant été un chouia déçue par « Tara et Cal », le tome 13 du premier cycle, j’espérais que « Dan et Célia », premier tome du second cycle, remonterait un peu le niveau. Le livre est un cran au-dessus de « Tara et Cal », mais malheureusement n’égale toujours pas la qualité des premiers tomes de Tara Duncan.

 

Les événements de « Dan et Célia » prennent place 13 ans après l’intrigue de « Tara et Cal ». Les enfants de Tara et Cal ont grandi. Aujourd’hui âgés de 13 ans, Danviou (dit Dan) et Célia, les jumeaux Duncan Dal Salan, mènent une vie paisible sur Terre, sans toutefois être totalement coupés d’AutreMonde. Enfin, paisible… La famille Duncan Dal Salan étant renommée pour attirer à elle tous les ennuis, cela ne pouvait décemment durer toujours. En effet, Dan, contrairement à sa sœur Célia, est d’un tempérament aventureux et a toujours l’art de se fourrer dans de beaux draps. Et c’est une fois de plus chose faite puisqu’il se débrouille pour se faire kidnapper ! Sa sœur, accompagnée principalement de son ami d’enfance Luck (un demi-vampyr) et du jeune dragon rouge Dred, prendra pour la première fois son courage à deux mains afin de retrouver son frère et déjouer un nouveau complot impliquant sa famille.

 

C’est toujours un plaisir de retrouver l’univers de Tara Duncan. En effet, la plume et l’imagination de Sophie Audouin-Mamikonian regorgent de richesses, d’ingéniosité et d’humour. C’est bien simple : je n’ai jamais rien lu de similaire. L’auteur a vraiment un style d’écriture très caractéristique et reconnaissable entre mille, une réelle signature ! Premier point positif, donc : l’écriture de l’auteur et son univers unique, qui mélange toujours habilement magie et humour.

 

Second point positif (que l’on peut d’ailleurs relever dans quasi chaque tome de la saga Tara Duncan) : les personnages. Même si je ne me suis personnellement pas attachée plus que cela à Dan et Célia (surtout Dan, je trouve que sa personnalité n’est pas énormément approfondie dans ce tome), j’ai apprécié suivre leurs aventures, et j’ai trouvé que l’amour qu’ils se portaient l’un à l’autre ainsi qu’à leurs parents était très fort et réellement émouvant. J’ai par contre littéralement adoré Luck, le demi-vampyr, qui est très attachant et partage des passe-temps en commun avec moi : manger, regarder des films et dormir ! Concernant Dred, je n’ai pas réellement d’avis car tout comme Dan, je trouve qu’au final on ne l’exploite pas assez non plus. Enfin, j’ai beaucoup apprécié retrouver quasi tous les personnages que l’on croisait déjà dans les tomes précédents : Tara, Cal, Moineau, Fabrice, Fafnir, Sylver, Mara, Jar, Archange, Lisbeth, Various, Magister, Selenba, … Même si pour certains, on ne faisait que les mentionner au détour d’une phrase. Et au final, on peut clairement dire que ce tome nous présente la genèse d’un nouveau « Magicgang » (nom originellement donné au groupe composé de Tara et ses amis), qui j’en suis quasi sûre, s’étoffera et s’élargira au fur et à mesure des prochains tomes.

 

Au début du livre, l’auteur fait un petit aparté rapide et nous résume très succinctement ce qu’il s’est passé dans les 13 tomes du premier cycle, et précise qu’on peut très bien lire « Dan et Célia » sans avoir lu aucun autre livre de l’univers de Tara Duncan. Alors personnellement, j’ai trouvé que ce n’était pas tout à fait vrai. En effet, je pense que celui qui commence par ce tome est lésé, car comme je l’ai dit, l’univers de Tara Duncan est très riche (voire trop riche par moments), ce qui fait que le lecteur doit assimiler énormément de choses. La majorité des termes inconnus sont expliqués en notes de bas de page, mais j’ai trouvé que ces dernières étaient bien trop nombreuses et pouvaient pas mal déconcentrer le lecteur, jusqu’à parfois lui faire perdre le fil de l’histoire. Après je peux comprendre que ceux qui n’ont jamais lu un Tara Duncan n’aient pas forcément envie de rattraper 13 tomes avant de lire celui-ci…

 

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, je l’ai trouvée sympathique mais un peu lente par moments. J’ai également trouvé le schéma de l’histoire somme toute assez similaire, dans l’ensemble, à des intrigues ayant déjà eu lieu auparavant dans la saga. En même temps, cette dernière commence un peu à s’essouffler au bout de 14 tomes (et pourtant, il me semble que d’autres tomes sont encore prévus…). Mais surtout, le reproche principal que je fais à l’auteur est la frustration qu’engendre la fin de l’histoire. Clairement, nous n’avons pas toutes les réponses aux questions que l’on se pose et il va falloir attendre le tome suivant pour en savoir plus.

 

Au final, même si ce livre peut être lu indépendamment du reste de la saga Tara Duncan, je ne recommande pas aux lecteurs novices de l’univers de Tara Duncan de le lire. Je recommanderais plutôt « Dan et Célia » à des personnes qui sont déjà familières avec cet univers. De plus, l’intrigue de ce tome n’est pas la meilleure que l’auteur ait écrite, et puis de toute façon, je trouve qu’il est beaucoup plus sympathique de découvrir tout ce qui est arrivé à Tara avant de s’attarder sur ses enfants.

Petite universitaire belge âgée de 24 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
2 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. J'ai eu à chroniquer ce livre et contrairement à toi je n'ai pas lu les 13 premières tomes et je confirme ce que tu dis : ouah j'étais perdue !
    Trop de notes de bas de pages tue les notes de bas de page. Alors finalement je n'ai pas apprécié ma lecture car je n'ai pas tout compris :/
    Surtout que finalement j'ai été complètement spoilé des tomes précédents (j'imaginais bien qu'il y aurait quelques petites révélations mais pas autant).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *