La La Land - Le film de l'année ?!

27/01/2017

Titre : La La Land

Réalisateur : Damien Chazelle 

Avec : Emma Stone, Ryan Gosling, …

Genre : Comédie Musicale / Romance 

Durée : 2h08

Nationalité : Américain

Sortie : 25 Janvier 2017

Synopsis : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. 
De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. 
Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

 

 

Le jeune, mais déjà grandiose réalisateur, nous revient après Whiplash (sorti fin 2014), qui avait été pour moi un choc. Sa maîtrise du sujet, de la caméra, de l’histoire et de la musique, m’avait particulièrement conquise. J’attendais donc avec une certaine impatience son prochain film. 

On entend parler de La La Land depuis des mois, autant dire que mon excitation était à son comble. La peur aussi d’être déçue, de ne pas autant aimer que les autres. Grand favori des Oscars, avec 14 nominations (record jusque-là détenu par Titanic !), le film risque de passer au stade de chef-d’oeuvre s’il remporte autant de statuettes que le supposent ses nominations. 

Alors que vaut LE film qu’on annonce de l’année (voire du siècle) ?

 

Il faut savoir que le film ne plaira pas à tous. Si vous êtes réfractaire aux comédies musicales et/ou romances, vous risquez de ne pas apprécier ces deux heures à entendre chanter et voir danser. 

Pour moi le film est bien plus que ça et s’éloigne bien souvent du genre pour mieux le réinventer. La scène d’ouverture est typique d’une comédie musicale : un grand numéro, rythmé et coloré. Tout y paraît beau et lumineux. Pourtant, plus le film avance, plus l’image « happy » s’efface pour laisser place non pas à un drame, loin de là, mais plus à un sentiment de mélancolie profond. Autant Whiplash était brutal dans tous les sens du terme, autant La La Land nous amène en douceur à ce sentiment. Et croyez-moi, il en faut pour aller jusqu’à faire questionner le spectateur sur sa vie à la fin du film. 

C’est ce qu’est au final le film pour moi : un conte imaginaire sur la vie ordinaire. Vie faite de bonheur, d’amour, de déception, d’amitié, de changements, … Et c’est tout en symbolique, par le Jazz, que l’histoire transparaît. La musique, qui est évidement très présente, est intégrée de façon intelligente pour laisser passer à travers ses paroles de très beaux messages comiques ou poétiques. On voit à travers les yeux du personnage d’Emma Stone la grandeur d’Hollywood mais aussi la difficulté à voir ses rêves se réaliser. C’est beau et déchirant à la fois.

 

 

Le casting joue aussi beaucoup dans le charme du film et de son rendu. Emma Stone et Ryan Gosling forment vraiment un couple on screen parfait. C’est leur troisième film ensemble et leur alchimie à l’écran est toujours aussi fraîche. Ils nous donnent envie de danser, de chanter et de s’aimer. Même si pour moi leur performance n’a pas la vigueur et le sensationnel de celle de JK Simmons et Miles Teller dans Whiplash, elle reste néanmoins un des beaux points forts du film. 

 

 

Je pense au final que La La Land est un film à voir, non pas pour le tapage autour du film, mais pour l’originalité que met Damien Chazelle dans ses films. Il arrive à nous toucher autant avec l’histoire, la musique, les décors ou les acteurs. C’est dire son talent. Alors oui, le film ne plaira pas à tous, mais si vous voulez mon conseil, n’y allez pas en espérant aimer, mais sans préjugés, vous verrez que vous n’en sortirez pas tout à fait pareil qu’en rentrant dans la salle. 

Je n’en dirais pas plus, car au fond, nous en avons déjà bien trop lu ou entendu !

 

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
5 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *