NEED – Lire ce livre est un besoin !

16/01/2017

Titre : NEED

Auteur : Joelle Charbonneau

Éditeur : Milan

Prix : 14,90 €

Parution : 19 octobre 2016

Nombre de pages : 320 pages

Genre : Young Adult, Thriller

Résumé : Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur Need, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d’un total anonymat, quels que soient ces besoins… Et quelles qu’en soient les conséquences. Car, c’est bien connu, on n’a rien sans rien. Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté…

 

Il y a quelques temps, j’ai reçu en SP de la part des éditions Milan (que je tiens à remercier, au passage) le roman « NEED ». Sachant que j’aime beaucoup tout ce qui touche aux dangers et dérives des nouvelles technologies, je ne pouvais qu’être intriguée par le résumé de ce livre. Après l’avoir lu, je peux vous dire que sans être un coup de cœur, j’ai passé un moment de lecture très agréable et intense avec « NEED ».

 

Dans cette histoire nous suivons Kaylee, adolescente perturbée. En effet, son frère est atteint d’une grave maladie qui nécessite une greffe de rein pour continuer à vivre. Déjà prête à tout pour obtenir ce rein pour son frère, l’apparition d’un nouveau « réseau social » ouvert uniquement aux élèves de son lycée semble être une occasion de plus pour tenter d’obtenir l’impossible. En effet, ce que « NEED » propose est très simple et plus que tentant. Le site pose une seule question à ses utilisateurs : de quoi avez-vous besoin ? Les élèves peuvent alors demander n’importe quoi (cela va d’une bonne note à un contrôle en passant par un ordinateur neuf ou encore un couvre-feu plus tardif), tant qu’ils fournissent quelque chose en retour. Au début ce quelque chose est assez simple, inviter des amis à rejoindre le site suffit. Mais très vite, les contreparties sont de plus en plus lourdes, et pourraient même finir par devenir mortelles…

 

C’est le premier roman que je lis de cette auteur, et j’ai trouvé son écriture très intéressante, ça m’a clairement donné envie de découvrir ses autres romans. L’alternance des points de vue (Kaylee le plus souvent, avec une narration interne à la première personne, et le reste du temps d’autres élèves du lycée, avec une narration interne mais à la troisième personne) et les chapitres courts rendent la lecture fluide, et la montée crescendo de la tension ne nous permet de lâcher le bouquin que difficilement. On se pose des questions en permanence jusqu’au dénouement : qui est à l’origine de NEED ? Comment cette personne s’y prend-elle ? Pourquoi fait-elle cela ? Comment tout ça va-t-il finir ?

 

J’ai beaucoup aimé l’intrigue. Avec cette histoire, l’auteur nous démontre avec une facilité déconcertante à quel point les réseaux sociaux peuvent être dangereux, surtout pour les jeunes adolescents, qui sont à un stade de leur vie où ils sont encore très influençables. L’histoire met également en avant l’importance pour les jeunes de « rentrer dans le moule », de rentrer dans la norme, et nous montre combien ils ont peur de la marginalisation.

 

Du côté des personnages, nous avons tout d’abord Kaylee, le personnage qu’on pourrait qualifier de « principal », ainsi que son meilleur ami Nate. Kaylee a beaucoup de problèmes (son père est parti de la maison, son frère est malade, sa mère la délaisse, …), et j’ai trouvé que l’auteur se reposait beaucoup sur ça par moments. Kaylee est une battante et ferait n’importe quoi pour son frère, mais j’ai trouvé que c’était parfois un peu exagéré quand même, et ça m’a empêché de m’attacher à elle.

Kaylee et Nate ont un grand point en commun : ils vivent chacun « dans l’ombre » d’un frère (Nate dans celle de son frère Jack que ses parents vénèrent, Kaylee dans celle de son frère DJ, il est gravement malade et leur mère lui porte donc toute son attention), et c’est quelque chose qui les rapproche beaucoup. Je suis toutefois mitigée quant à leur relation, qui reste trop floue à mes yeux.

Pour les autres personnages dont on a le point de vue, je ne me suis là non plus attachée à aucun en particulier, mais ils sont cependant tous indispensables à l’intrigue et j’ai beaucoup aimé les chapitres portant sur eux : en effet, c’est dans ces chapitres que la tension est la plus forte et qu’on constate le plus l’influence de NEED. Je n’ai par contre pas aimé la manœuvre de « diabolisation » du joueur de jeux vidéo (je ne peux malheureusement vous en dire plus au risque de vous spoiler… mais je pense que ceux qui ont déjà lu le livre comprendront).

 

Au final, « NEED » est une très bonne lecture que je conseillerais plus particulièrement à de jeunes ados afin de leur exposer de manière agréable les dangers des réseaux sociaux. Mais en tout cas, à la fin de cette lecture, n’importe qui se posera cette question : jusqu’où est-on prêt à aller pour obtenir ce qu’on veut ?

Petite universitaire belge âgée de 23 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
2 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. C'est drôle, c'est ma lecture en cours ! Et comme toi, même si ce n'est pas un coup de coeur, c'est une lecture agréable (mais qui fait froid dans le dos !).
    Je te conseille la trilogie L'élite du même auteur qui par contre, elle, a été un coup de coeur :) Bonne semaine !

    • Merci pour le conseil, tu n'es pas la première à avoir eu un coup de coeur pour cette trilogie apparemment ! Du coup ça m'intrigue pas mal quand même ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *