The OA - Le nouvel Ovni de Netflix !

22/01/2017

Titre : The OA 

Créée par : Zal Batmanglij & Brit Marling 

 Avec :  Brit Marling, Emory Cohen, Jason Isaacs, …

Format : 8 x 60 minutes 

Diffusion : Netflix 

Genre : Drame/Sci-Fi  

Synopsis : Prairie Johnson réapparaît après sept ans d’absence. Disparue subitement, l’enfant était aveugle ; à son retour, elle ne l’est plus. Qu’a-t-il bien pu lui arriver ? C’est ce que vont tâcher de découvrir son entourage, la science et même le FBI.

 

 

 

En 2010, le festival indé Sundance nous fait découvrir Brit Marling, grâce au film Another Earth. C’est le coup de foudre pour moi, tant pour le film, qui évoque de très beaux sujets, le tout teinté de science-fiction, que pour l’actrice, qui dégage déjà un incroyable talent. 

Autant dire que lorsque Netflix a annoncé fin 2016 l’arrivée d’une série écrite, produite et jouée par Brit Marling (et son compère Zal Batmanglij avec qui elle a déjà travaillé sur The Earth et Sound of my Voice), sortie de nulle part une semaine avant sa mise en ligne, cela m’a autant étonnée qu’enthousiasmée. 

 

 

Cette série aura fait parler d’elle, et pour la bonne raison qu’elle ne ressemble en rien à ce que j’ai déjà pu voir. Le pilot se découpe en deux parties, et même si le début semble assez commun, la fin nous emmène vers une destination insoupçonnée. Le fait que le personnage de Prairie raconte son histoire à des inconnus pour leur transmettre son savoir, c’est une chose à la fois belle et qui a du sens, surtout à la fin. 

C’est sûrement la plus grande force de la série : nous surprendre quand on s’y attend le moins. Celle-ci casse les codes des séries du genre, autant dramatique que de sci-fi, pour les réinventer.

 

La série mêle parfaitement drame (autour de ce qui touche à la disparition de Prairie et son retour dans sa famille) et science-fiction (avec un univers très étendu (dont je ne vais pas parler pour que vous puissiez garder au max la surprise si vous n’avez pas vu la série)).

 

On est loin des séries lisses, qui ne s’aventurent pas au-delà de leur zone de confort. Cette prise de risque permet aux spectateurs de naviguer à travers une intrigue hors norme et de ne jamais savoir à quoi s’attendre. Le pilot, mais surtout le dernier épisode, sont là pour nous le prouver. 

 

Le dernier épisode est peut-être celui qui m’a le plus touchée. Les personnages arrivent tous à un carrefour dans leur vie, et le choix de croire ou non ce que leur a raconté Prairie. Le spectateur doute, lui aussi. Mais comme la série n’est pas commune, elle arrive à jouer avec nous une dernière fois, en prenant à contre pied tout ce qu’elle avait mis en place pour nous plonger dans le quotidien. La peur nous prend, mais c’est la beauté créée par les personnages qui, finalement, en ressort vainqueur. 

 

Je n’ai pas trouvé de gros points faibles à la série. Je regrette peut-être un peu le manque de diversité du cast, même si celui-ci intègre un acteur trans, et des thèmes que j’affectionne. 

 

Le cast reste quand même un élément central de ce coup de cœur : Brit Marling est toujours autant extraordinaire. J’ai adoré revoir Phillys Smith (The Office, Vice Versa) qui est une actrice vraiment sous-estimée. Les jeunes acteurs qui jouent avec eux sont pour la plupart inconnus, mais dégagent cette fraîcheur et justesse qui permet à la série de se démarquer encore une fois du reste des séries qu’on a l’habitude de voir. 

C’est assez difficile de parler de la série, sans spoiler quoi que ce soit, mais j’espère que ce que j’ai pu en dire, vous donnera envie de commencer la série, si ce n’est pas encore fait. The OA est plus qu’une série, elle est une réflexion sur notre galaxie, notre spiritualité et notre vie. 

 

Cette fin <3

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
3 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Moi je sais pas ce que tu as pensé de la fin, mais à moins de l'avoir mal compris, j'ai été extrêmement déçue !! Alors que j'étais à fond pendant les 3/4 de la série !

    • C'est difficile de parler de la fin sans spoiler, mais pour moi, celle-ci a été bouleversante. On ne s'y attend pas (l'évènement est tellement improbable), mais pourtant on a les réponses qu'on attend depuis le début. Pour moi, cet évènement est le passage de Prairie vers ce qu'elle attend depuis qu'elle s'est échappée. Il y a une part symbolique, mais aussi très concrète : elle est arrivée au bout de son histoire/chemin. Pour les autres personnages cela ne fait que commencer. Elle a pu grâce à son histoire, leur donner les clés de leur vie et de leur destin.
      Enfin bon pour moi, cette fin était parfaite. Je pense vraiment qu'il y a deux façons de la lire : soit en fin ouverte (aka on ne saura jamais) soit en croyant que Prairie à réussie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *