Adulthood is a myth - Déboires d'une jeune adulte introvertie

26/02/2017

Titre: Adulthood is a myth ( vo ) 

Auteur: Sarah Andersen

Éditeur:  Andrews McMeel Publishing

Prix: 16,99€ 

Parution: 8 mars 2016 

Nombre de pages: 109

Genre: Bande dessinée, humour

Résumé: Are you a special snowflake? Do you enjoy networking to advance your career? Is adulthood an exciting new challenge for which you feel fully prepared? Ugh. Please go away. This book is for the rest of us. These comics document the wasting of entire weekends on the internet, the unbearable agony of holding hands on the street with a gorgeous guy, dreaming all day of getting home and back into pajamas, and wondering when, exactly, this adulthood thing begins. In other words, the horrors and awkwardnesses of young modern life. 

 

Je ne sais pas s’il vous arrive à vous aussi de ressentir une flemme intense le dimanche, au point de vous sentir découragé à la vue de tous ces gros pavés qui composent votre pile à lire ou qui sont en cours, à moitié abandonnés sur votre table de nuit. Si c’est le cas, pas de panique, aujourd’hui il s’agit d’une lecture courte, légère, qui redonne le sourire et qui en plus vous fait travailler votre anglais (mais tout en douceur, promis, rien de bien compliqué ici). Du coup je voulais vous proposer un petit recueil de bandes dessinées de l’artiste américaine Sarah Andersen, qui officie habituellement sur internet, et qui a été publiée l’année dernière. Elle a d’ailleurs été récompensée du prix « Goodreads Choice Awards Best Graphic Novels & Comics ». 

Le personnage principal, qui est une sorte d’avatar de l’auteur, bien que celle-ci s’en défende, évolue dans un monde adulte auquel elle ne comprend pas grand chose et dans lequel elle se sent bien souvent mal à l’aise. On retrouve toute une série de scénettes de la vie de tous les jours abordant de nombreux sujets : l’amitié, le travail, les relations amoureuses et tous les soucis qu’on peut rencontrer dans ces différents domaines lorsqu’on est introverti et socialement inadapté (toujours sur le ton de l’humour bien sûr). Et même si vous ne l’êtes pas vous-même, je vous assure que vous vous y retrouverez forcément à un moment donné. D’ailleurs c’est un bon moyen de faire preuve d’un peu d’autodérision et de se rendre compte qu’on est loin d’être seul à trouver le monde adulte et ses règles carrément bizarres et effrayants. Donc si vous aussi vous avez des angoisses, des petites manies étranges : ce livre va vous aider à décomplexer et dédramatiser. 

Comme vous pouvez le voir sur les quelques extraits que j’ai choisi de partager avec vous, le style de Sarah Andersen est assez minimaliste, les scénettes sont courtes et vous pouvez les lire dans l’ordre que vous voulez donc que vous ayez cinq ou trente minutes à y consacrer, vous pouvez y aller à votre rythme. Petit point sur l’objet livre en lui-même (sachez qu’il existe aussi au format numérique), j’ai craqué sur la couverture toute douce avec ses petits détails en feutrine. 

Honnêtement j’ai adoré ce petit livre qui m’a bien fait rire pendant mon trajet entre Amsterdam et Paris (mini hors-sujet : je l’ai trouvé à l’American Book Center d’Amsterdam, si jamais vous y êtes de passage ou si vous y vivez/étudiez, foncez-y parce que cette librairie est juste géniale !). Si vous avez besoin d’une pause détente/rigolade ne cherchez pas plus loin, c’est une valeur sûre. 

Je suis un renard perdu dans le vaste univers qu’est internet. Grâce aux films et à la lecture je vis plusieurs vies en unes mais dans celle de tous les jours je suis une jeune étudiante en lettres modernes qui se destine à être professeur. J’aime les aventures qui se vivent du fond de son fauteuil ou devant un écran mais ça ne m’empêche pas d’être avide de découvertes.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *