Un peu d'Histoire avec les éditions Nathan

19/02/2017

Chez Nathan, que l’on soit petit ou grand, il y a de la littérature pour tout le monde. Si je devais définir cette maison d’édition en un slogan, ce serait : la littérature au service de la pédagogie et du divertissement. Aujourd’hui je vous propose un peu d’Histoire avec une épopée entre les terres africaines et le royaume de France pour une petite girafe puis un détour par la Révolution avec Olympe de Gouges. C’est parti !

 

Titre : L’histoire vraie de Zarafa la girafe

Auteur : Fred Bernard

Illustrateur : Julie Faulques

Editeur : Nathan

Prix : 11,95 €

Parution : Septembre 2016

Nombre de pages : 32

Genre : Historique, documentaire

Résumé : A partir d’une histoire vraie, Zarafa, première girafe de France, est offerte au roi Charles X par le sultan d’Egypte. Elle traverse la Méditerranée en bateau, passe l’hiver à Marseille, où on lui confectionne un costume pour la protéger du froid ! Au printemps 1827, elle commence un long voyage à pied (800 km !) jusqu’à Paris, accompagnée par le savant Geoffroy Saint-Hilaire et escortée par une foule de curieux… Bien des aventures l’attendent !

 

Si vous êtes amateurs d’albums d’enfants et d’histoires vraies, le périple de Zarafa est fait pour vous. Cet album en collaboration avec le Muséum d’Histoire Naturelle est le sixième de la série, qui compte déjà à son actif une tortue, un panda, un éléphant, un cheval et un orang-outan, une sacrée ménagerie !!! Le but est de faire découvrir chaque animal et son histoire grâce à la précieuse documentation du Musée français.

Sous la plume de Fred Bernard et les pastels de Julie Faulques, « L’histoire vraie de Zarafa la girafe » nous conte le voyage d’une girafe offerte par le Pacha d’Egypte Méhémet Ali au Roi de France de l’époque, Charles X. A chaque page, les petits lecteurs découvriront de nouveaux détails sur les conditions de voyage du girafon, sur son entretien et son évolution le plus simplement mais toujours intelligemment pour susciter la curiosité. Les illustrations exécutées aux pastels (je crois) sont très jolies à regarder et riches en détails et en couleurs, et le récit adapté aux plus jeunes est agréable à suivre. Cerise sur le gâteau, à la fin du livre deux pages apportent des explications supplémentaires sur le périple de l’animal et sa médiatisation à l’époque.

Je vous conseille également de compléter cette lecture par le film d’animation Zarafa de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie, qui prend quelques libertés sur l’histoire réelle de la girafe, mais surtout de faire un petit tour au muséum d’histoire de la Rochelle voir l’héroïne.

 

 

Titre : La Révolution d’Aurore – 1793 aux côtés d’Olympe de Gouges

Auteur : Catherine Cuenca

Editeur : Nathan

Prix : 5,75 €

Parution : Août 2016

Nombre de pages : 171

Genre : Jeunesse, historique, amour

Résumé : Un regard sur Olympe de Gouges, femme de lettres engagée pour les libertés pendant la Révolution française. Paris, décembre 1792. Aurore, 20 ans, assiste au procès de Louis XVI et rencontre enfin celle qu’elle admire plus que tout : Olympe de Gouges. Cette intellectuelle est engagée dans le combat pour les libertés et porte la voix des femmes, grandes oubliées de la Révolution. Devenue sa secrétaire particulière, la jeune fille découvre à ses côtés la réalité d’une vie de lutte, et comprend bientôt qu’Olympe est en danger. Car nombreux sont ceux qui veulent la réduire au silence…

 

On continue sur notre lancée avec une autre collection des éditions Nathan. Dans « un certain regard sur… », les lecteurs découvriront grâce à un personnage fictif et une personnalité de l’époque, une période historique. Si dans Les Amoureux du Green Dragon on s’attardait sur  Shakespeare, son théâtre et la période élisabéthaine, c’est de la Révolution Française et du droit des femmes dont il est question ici, en compagnie d’une de ses plus farouches défenderesses : Olympe de Gouges.

L’intrigue débute après la révolution en pleine période de la terreur. Installée à Paris depuis peu, Aurore, jeune noble provinciale, est éprise de liberté. Totalement acquise aux idéaux de la Révolution,  elle assiste aux événements qui agitent la capitale sur les bancs de la convention en compagnie de sa cousine Pétronille. Après une mauvaise mésaventure, la jeune fille finit par rencontrer la femme de lettres Olympe de Gouges, qu’elle admire tant et qui fait d’elle sa secrétaire particulière. La demoiselle est ravie mais en proie à un mariage arrangé et à divers menaces émanant de la Convention, elle découvre une autre facette de la Révolution.

Ce petit livre de seulement 171 pages est décidément trop court tant le sujet est vaste, mais avec son personnage fictif Aurore, l’auteur nous entraîne dans l’une des périodes les plus sombres de Paris. A travers son regard et les situations qu’elle rencontre, le lecteur découvre la dure réalité des femmes. Malgré les lois, les déclarations ou même le changement de régime, une femme reste dans les mentalités inférieures et n’est pas prise au sérieux. Le livre maîtrise parfaitement son sujet et nous entraîne dans les coulisses du pouvoir, avec des notions comme le comité de salut public, le camp des Girondins et Montagnard et autres personnalités de la Révolution, mais aussi l’émergence de la presse, notions qui sont distillées chapitre après chapitre.

Côté personnages, son héroïne Aurore est très attachante, c’est une jeune fille déterminée, rêveuse et intellectuelle. Sous la protection d’Olympe, elle s’émancipe et affronte une société très misogyne. J’ai adoré ses prises de parole et les débats auxquels elle prenait part. Le traitement de l’illustre Olympe de Gouges est aussi habilement exécuté, décrite comme une femme combative malgré le danger qui la guette, indépendante et audacieuse. A elles deux, elles présentent deux parcours de vie bien différents. Elles ne sont pas du même monde (bourgeoisie, noblesse), et n’ont pas la même éducation, mais la même soif de liberté les habite.

Du côté des hommes (il en faut bien), on a les deux extrêmes avec l’horrible frère aîné d’Aurore qui ne cesse de rabaisser la jeune fille, et le galant Théodore qui la traite d’égale à égale et partage ses idéaux. L’auteur a voulu montrer le gouffre qui sépare les hommes et la société de cette fin de 18ème siècle ; un qui reste coincé dans ses privilèges et un ancien régime en voie de disparition, et un autre porté sur l’avenir, la liberté et l’égalité. J’ai trouvé dommage que le personnage du frère soit très caricatural et que la figure du père ne soit que suggérée. Et bien sûr, 171 pages ce n’est pas assez long pour une intrigue plus complexe.

En conclusion, La Révolution d’Aurore – 1793 aux côtés d’Olympe de Gouges est un excellent livre qui raconte très bien l’époque de la Révolution de 1789 et de la Terreur. Malgré la longueur du récit, l’auteur a su saisir l’atmosphère euphorique et inquiétante de la capitale, en décrivant l’émergence d’une nouvelle société encore fragile qui se cherche. Les thèmes de la misogynie et de l’émancipation sont vraiment abordés intelligemment avec le souci de transmettre un message fort. Les personnages sont attachants et servent bien les propos d’une intrigue simple à assimiler et surtout, c’est l’occasion de découvrir une femme exceptionnelle qui fut longtemps oubliée des livres scolaires. Je conseille fortement cette lecture tout en terminant par une citation valable aussi bien pour les filles que les garçons :

Ô femmes ! Femmes, quelles que soient les barrières que l’on vous oppose, il est en votre pouvoir de les franchir.

Hello !!! Moi c’est Greycie alias Satshy. Comme la plupart de mes camarades, je n’ai pas reçu non plus de lettre pour Poudlard mais les Vacances au Camps des sangs-mêlés dans le bungalow d’Athéna me semblaient plus attrayantes ^^
Enfant des années 90, née sous le signe du taureau et du mouton (calendrier lunaire), je suis du genre déterminée et espiègle. Etudiante en Master cinéma, je me définis comme une enthousiaste. Dès que j’ai une passion, je m’y livre à fond (cheval, cuisine, manga, Japon, voyage, danse classique, etc.), tout y passe depuis deux décennies. Je suis donc une touche à tout mais la passion qui accapare tout mon temps actuellement (et pour longtemps), c’est la littérature. Romance, fantasy, BD, contemporain, manga, historique, science-fiction, … Je lis, que dis-je, dévore de tout ; avec une nette préférence pour le genre dystopie et le young adult. Couplé avec le cinéma, c’est le combo gagnant pour s’évader vers d’autres horizons.
Mes bouquins préférés sont la saga « Percy Jackson » avec les « Héros de l’Olympe » de Rick Riordan ainsi que « Orgueil & préjugés » de Jane Austen. Côté séries, ce sont Once Upon a Time et Outlander et pour le 7ème art la Saga Star Wars et l’adaptation encore une fois de Orgueil et préjugés de 2005.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *