Déracinée - Mon premier coup de cœur de 2017 !

06/03/2017

Titre : Déracinée

Auteur : Naomi Novik

Editeur : Pygmalion

Prix : 19,90€

Parution : janvier 2017

Nombre de pages : 505 pages

Genre : Fantasy

Résumé : Alors que le Bois, une force maléfique complexe, perdure depuis des siècles au sein du royaume, les habitant des villages alentours comptent surtout sur le seigneur local pour les protéger de ce mal qui s’étend un peu plus chaque année. Ce seigneur n’est autre que le Dragon, un puissant mage vivant reclus dans sa tour. Il a pour particularité de ne demander contre ses services qu’une « offrande », une jeune fille de 17 ans, tous les dix ans. Contrairement à ce que les légendes peuvent raconter, les jeunes filles qui lui sont offertes ne sont pas sauvagement dévorées, elle reste simplement à son service pendant dix ans, avant d’être rendue à sa famille et que le Dragon choisisse une autre jeune fille. Au terme de ses dix années d’emprisonnement, la jeune femme est donc libérée. Pourtant, ses femmes ne retournent jamais que pour quelques jours dans leur famille avant de partir définitivement et, de fait, nul ne sait ce qui leur arrive durant leur captivité puiqu’elles ne restent jamais assez longtemps pour pouvoir en parler…

 

Ce roman est l’un de mes premiers coups de cœur de l’année 2017 ! S’il a attiré mon attention surtout par sa couverture que j’ai trouvée très élégante et très intrigante, je ne peux vraiment pas dire que j’ai été déçue par son contenu, bien au contraire !
Vous savez comme parfois, on a simplement envie – voire besoin ! – de lire un certain type de livre ? Eh bien celui-ci m’est tombé dans les mains pile au bon moment. Il avait tout ce dont j’avais envie, des personnages forts et complexes, une histoire bien travaillée, un univers complet… Tout !

J’ai beaucoup aimé les personnages, que j’ai trouvés bien écrits dans leur complexité : deux personnes qui n’ont rien en commun et que tout oppose (l’origine sociale, les valeurs, l’âge, …) mais qui vont pourtant devoir cohabiter et travailler de front pour œuvrer pour le bien commun.
J’ai adoré la manière dont la magie était représentée dans l’ensemble du roman. À la fois présentée comme une discipline, comme une énergie brute – parfois même sauvage – ou encore comme une malédiction… J’ai aimé le fait que la magie consume petit à petit les différents mages, jusqu’à faire ressortir leurs défauts.
À vrai dire, j’aimerais vous en dire bien plus sur l’intrigue, mais j’ai peur de vous en révéler trop et de vous gâcher une partie du plaisir.

De plus, et ce n’est pas pour me déplaire, le roman est très bien écrit. La plume de l’auteur m’a personnellement rappelé celle de Robin Hobb que j’aime beaucoup. Je trouve que par rapport aux nombreux romans publiés chaque année, il est parfois difficile de ne pas recourir aux clichés d’un genre pour soutenir son intrigue, et à mon sens, Naomi Novik a réussi à ne pas tomber dans ce piège.
Enfin, il me semble que l’auteur a puisé dans certaines légendes traditionnelles polonaises pour venir enrichir son roman. Ne les connaissant pas du tout, j’ai désormais envie de me plonger davantage dans cette culture que je ne connais pas (encore!)… Et de dévorer les autres romans de Naomi Novik !

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *