Jackie, les 4 jours qui ont changé sa vie - Un roman bouleversant

15/03/2017

Titre : Jackie, les 4 jours qui ont changé sa vie 

Auteur : Maud Guillaumin 

Edition : L’Archipel 

Genre : Historique 

Prix : 19€

Parution : 18 janvier 2017

Nombre de pages : 288

Résumé : Dallas, vendredi 22 novembre 1963, 12 h 30 : le monde de Jacqueline Kennedy s’effondre. À côté d’elle, dans la voiture présidentielle, le président vient d’être mortellement touché. Vers 14 heures, un suspect, Lee Harvey Oswald, 24 ans, est arrêté dans une salle de cinéma. À 14 h 38, Lyndon B. Johnson, le vice-président, prête serment à bord de l’avion Air Force One
Jackie aurait pu être anéantie. Au lieu de cela, elle tient bon. Jusqu’aux funérailles, elle a quatre jours pour tout orchestrer et donner au monde une leçon de dignité. S’inspirant des interviews et d’écrits qu’elle a laissés, Maud Guillaumin donne à voir la vraie Jackie – aujourd’hui incarnée à l’écran par Natalie Portman – au cours de ces journées qui ont bouleversé sa vie. Une épreuve dont Jackie la timide sortira à jamais transformée.

 

J’ai toujours été très intéressée par la vie de Jackie Kennedy et par le clan Kennedy en général et lorsque j’ai vu ce livre, je n’ai pas hésité une seconde. Ce qui m’a rassuré, c’est que l’auteur avait déjà écrit un roman sur Jackie Kennedy et qu’il avait bien fonctionné. Après, ça ne veut pas dire qu’elle fait bien son job, mais au moins j’étais assurée que l’auteur en connaissait beaucoup sur la vie de Jackie. 

Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié, c’est le fait que l’auteur cite toujours ses sources tout au long du roman et lorsque l’on regarde ces sources, on se rend compte que ce sont des sources primaires, c’est-à-dire contemporaines à la vie de Jackie Kennedy. Toutes les sources sont d’époque, viennent de plusieurs pays et proviennent de magazines, autres romans, interviews etc… qui mettent le lecteur en confiance. L’auteur a vraiment bien fait son travail de recherche et on voit que c’est du sérieux. 

Concernant le livre lui-même, comme vous pouvez le voir dans le titre, je l’ai trouvé bouleversant. J’ai rarement été émue par un roman ou vidée de toute émotion (en dehors de « Avant toi » de Jojo Moyes bien entendu) mais après la lecture de ce livre, j’ai passé un week-end très bizarre puisque je ne pensais qu’à ce que j’avais lu et je voulais pousser les recherches encore plus loin. J’ai un profond respect pour Jackie Kennedy à présent et je suis ravie d’avoir vu l’envers du décor grâce à ce livre. 

Ce que j’ai aussi apprécié, c’est le fait que Maud Guillaumin ne montre pas que l’aspect tout rose et positif des choses, comme certains le font souvent. Dans ce livre vous avez autant l’aspect joyeux et fort de Jackie, que l’aspect méchant et obstiné et parfois même fermé. Les médias ne nous transmettent que ce qu’ils souhaitent et l’image de Jackie qui a été véhiculée pendant des années ne reflète pas du tout sa vraie personnalité. Lorsqu’ils la traitaient de bourgeoise, ils n’ont jamais compris que ça n’avait jamais été le cas. Lorsqu’ils l’accusaient de n’acheter que du Chanel et des marques françaises, ils ne savaient pas qu’elle achetait des copies faites dans un magasin américain, pour le côté patriotique. Enfin voilà, c’est tout un tas d’informations et d’anecdotes que je ne connaissais pas et que j’ai été très étonnée de découvrir. 

C’est un livre qui m’a fait beaucoup de peine et qui me restera sans doute à jamais en mémoire, et tout ça grâce à la plume de l’auteur. Elle arrive à nous faire voyager à travers les pays et les époques, entre moments de famille joyeux et moments tragiques, que ce soit au début de la vie de Jackie ou sur sa fin. Bien sûr, le livre est centré autour de l’assassinat de Kennedy et les quatre jours qui ont suivi, mais l’auteur nous glisse quand même des morceaux du passé de Jackie afin que l’on comprenne mieux certaines choses. La vie de Jackie a été extrêmement dure et je n’imaginais pas une seconde tout ce qu’elle a vécu. Comme je l’ai dit, je l’admire beaucoup aujourd’hui et je suis très triste de ne pas avoir vécu à son époque (même si la situation politique du monde était très instable) parce que j’aurais beaucoup aimé la découvrir en contexte. Ça ne m’empêche pas de faire des recherches sur elle, mais j’ai ce regret de ne la découvrir que bien des années après sa mort. 

Bon, je ne vais pas m’étaler pendant dix ans, je pense que vous avez compris de vous-même que j’ai adoré ce livre. Bien au-delà de toutes les informations qui m’ont été transmisses pendant ma lecture, ça a réellement été une grande expérience de lecture, grâce à une fluidité d’écriture et une sensibilité de l’auteur qui ne nous épargne pas dans les détails parfois « choquants » ou déstabilisants mais qui sait nous toucher en plein cœur. Je vous conseille ce livre vivement, que vous soyez passionné par les Kennedy ou non, puisque c’est un livre qui se lit aussi bien qu’une fiction. 

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *