Kong Skull Island - Un film à gros budget qui nous vend du vide

25/03/2017

 

Titre : Kong Skull Island

Réalisateur : Jordan Vogt-Roberts

Avec : Samuel L. Jackson, Tom Hiddleston, Brie Larson, …

Genre : Fantastique

Durée : 2h00

Nationalité : Américain, Chinois

Sortie : 8 mars 2017

Synopsis : Un groupe d’explorateurs plus différents les uns que les autres s’aventurent au cœur d’une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Ils ne savent pas encore qu’ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong…

Kong Skull Island est l’exemple même de la dérive d’Hollywood : un énorme budget pour un scénario vide. Le projet avait pourtant tout pour plaire : un casting qui donne envie, un réalisateur indé et un monstre intéressant. Pourtant rien n’y fait.

Le film, qui se place dans les années 70 au moment de la fin de la guerre du Vietnam, n’arrive pas à imposer son sujet. Se voulant être une satire sur la guerre et ses conséquences, le film passe à côté de son sujet. Les militaires sonnent comme des hommes avides de sang, qui n’écoutent que leurs chefs. C’est dommage car partant du point de départ de la guerre du Vietnam, il y avait bien plus à dire ou exploiter et surtout de manière beaucoup plus subtile. Samuel L. Jakson, qui interprète un colonel, est le cliché stéréotypé du militaire. Rien n’explique sa soif de sang et on ne comprend pas sa haine envers Kong. Il aurait été intéressant à mon sens de montrer ou expliquer que cela venait de la guerre à laquelle il avait participé, horrible tant sur le plan physique que psychique.

L’histoire est revue : une bande d’explorateurs scientifiques accompagnés de militaires se rendent sur une île pour y faire des recherches. Ils tombent sur Kong, qui leur fait passer un mauvais quart d’heure. S’ensuit alors une chasse à la bête, où les avis divergent, entre le côté démoniaque ou non de ce Kong. L’arrivée de Hank Marlow, un pilote de la seconde guerre mondiale ayant échoué sur cette île trente ans auparavant, redonne au film un côté comique plus que bienvenu. C’est pour moi le personnage le plus intéressant, même si le rôle correspond à ce que John C. Reilly a l’habitude de faire. Les personnages secondaires sont eux aussi mal exploités et rien ne permet de s’y attacher. Le personnage de Tom Hiddleston (Thor), qui nous est présenté comme une sorte de mercenaire bad boy, n’a aucun relief dans le film, mis à part être beau et protéger le personnage joué par Brie Larson (Room). C’est clairement ce personnage féminin, qui nous était présenté comme une femme forte, qui m’a le plus déplu. Mason, qui est journaliste, ne sert à rien à part prendre des photos (qui soit dit en passant sont théoriquement impossibles à prendre de nuit avec son appareil ahah), et n’a aucun regard critique ou presque sur ce qui l’entoure. Elle est bien entendu le personnage dont « s’éprend » d’affection Kong, mais pour moi il n’y a aucune émotion entre ces deux-là. Les autres militaires rendent quant à eux un peu plus service au film : ils apportent une touche de comique, d’émotion et de camaraderie.

Les références sont nombreuses (Voyage au bout de l’enfer) mais n’arrivent pas à donner un souffle novateur au film. Celui-ci reste coincé dans une sorte de contemplation de son action. Néanmoins, tout n’est pas mauvais, et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié la réalisation, à une scène près dans laquelle Hiddleston combat des bêtes volantes dans un nuage de gaz vert. Les scènes de combats sont bien filmées et très impressionnantes. Le plus réussi reste Kong, qui est vraiment ultra-réaliste. On y croit du début à la fin et pas une minute celui-ci nous parait être une animation. C’est un personnage très bien construit, qui a pour rôle de protéger son île et qui le fait d’une manière pas toujours comprise par les hommes externes.

En somme, je pense que le film est intéressant à regarder pour ses effets spéciaux et sa réalisation, mais il n’apporte rien à la légende de King Kong, ni au cinéma.

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *