La fin d'une imposture - Un thriller aux allures psychologiques

13/03/2017

Titre : La fin d’une imposture

Auteur : Kate O’Riordan

Editeur : Folio

Prix : 8,20 €

Parution : janvier 2017

Genre : Thriller

Résumé : La vie de Rosalie et de Luke s’est délitée voici quelques mois après la révélation de l’adultère commis par Luke. Mais l’annonce de la mort de Rob, leur fils, lors d’un voyage en Thaïlande provoque un séisme familial. Les mois qui suivent sont un cauchemar dans lequel Rosalie doit apprendre à composer avec la perte de son fils, un contexte conjugal compliqué et aussi la dépression de Maddie, sa fille. Cette dernière se juge coupable de la mort de son frère mais refuse d’expliquer pourquoi à ses parents. Elle se lie avec un gang de filles particulièrement violentes. Rosalie croit apercevoir le bout du tunnel lorsque, au cours d’une thérapie de groupe, elles font la connaissance de Jed, un jeune homme auquel Maddie s’attache très rapidement, même si cette figure singulière devient de plus en plus angoissante. L’adolescente reprend goût à la vie, alors que le diabolique Jed ne cesse de s’immiscer dans la famille…

A la croisée des chemins entre roman psychologique et thriller sombre, La fin d’une imposture aborde de façon assez classique des thèmes comme le deuil, la notion de responsabilité ou encore les liens familiaux qu’un événement vient complexifier. Lorsque la mort d’un de leurs enfants vient les frapper de plein fouet, Rosalie et Luke se retrouvent face à un gouffre que le comportement de leur fille vient accentuer.

Le récit débute donc par ce deuil que l’ensemble des personnages ne semble pas accepter. Le doute plane : était-ce réellement un accident ? Comment un adolescent si bon nageur a-t-il pu se noyer ? Autant de questions auxquelles s’ajoute le sentiment de culpabilité que Maddie crie à ses parents. L’hypothèse de l’accident est de fait vite écartée, cédant la place à plusieurs pistes. Toutefois, l’arrivée inattendue d’un nouveau personnage va changer la donne et ainsi reporter l’attention du lecteur sur un quotidien guidé par une certaine tension dramatique.

Deux intrigues se mettent donc en place, formant deux panels du récit : d’un côté le thriller classique (un meurtre à élucider) et de l’autre le roman psychologique. Même si ce dernier est plus mis en avant durant l’ensemble du livre, les deux sont intimement liés et créent cette ambiance sombre, sous tension, qui ravira les amateurs de polar.

Pourtant, l’auteure n’invente rien : introduire un personnage extérieur dans une famille aux liens fissurés relève du déjà-vu. L’intérêt de cet élément romanesque repose exclusivement sur l’effet psychologique qu’il aura sur les autres personnages et sur le lecteur. Dans le cas présent, le défi est plus ou moins relevé, dans la mesure où la tension dramatique qui règne autour de Jed est très communicative et donne des frissons à la lecture.

Toutefois, l’effet est atténué par des situations trop attendues : le récit se met progressivement en place, des pistes sont lancées, mais les ficelles demeurent trop visibles, si bien qu’on voit leur résolution arriver. Et quoi de plus dérangeant pour un thriller que de deviner le fin mot de l’histoire ?

On retrouve cette même limite dans les dernières pages du livre. L’enchaînement final des événements est réalisé de façon classique, à savoir dans une tension dramatique maximale : même si le meurtre n’a plus de secret pour personne, on tourne frénétiquement les pages, il est impossible de lâcher ce livre. L’effet est donc encore une fois très réussi, mais on devine la chute, ce qui la rend moins spectaculaire.

Quant aux personnages, ils sont habilement dessinés : chacun possède une part de lumière, qui dissimule une réalité beaucoup plus complexe. L’alternance des points de vue est appréciable et permet de dresser des portraits crédibles, auxquels on peut s’identifier. Mais là encore, les réactions et l’histoire de certains personnages ne créent pas la surprise : on est touché, compréhensif face à certaines révélations, on y croit sans trop y croire.

La fin d’une imposture est donc un thriller classique qui met en scène une double intrigue de façon habile, mais souvent trop attendue. Malgré ce manque constant d’effet de surprise, on se laisse porter par l’écriture fluide et efficace de l’auteur et on passe, finalement, un bon moment de lecture.

Merci aux éditions Folio pour cette agréable découverte !

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture (et la pierre philosophale pour les plus chanceux).
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *