L'enterrement d'un juif hongrois - Un roman plein de nostalgie

08/03/2017

Titre : L’enterrement d’un juif hongrois

Auteur : Catherine Paysan

Editeur : Albin Michel

Prix : 25 €

Parution : Janvier 2017

Nombre de pages : 508 pages

Genre : Autobiographie, littérature contemporaine

Résumé : Lui, le Juif hongrois né en 1922 dans les quartiers pauvres de Budapest, a connu à 20 ans les horreurs du nazisme. Miraculé de la Shoah, il décide en 1946 de fuir la Hongres pour rejoindre Paris.
Elle, la Française de vieille souche née en 1926 dans le village d’Aulaines, est restée attachée à sa terre sarthoise. Devenue écrivain, elle dit d’elle-même qu’elle a toujours été un arbre enraciné au carrefour des quatre vents de l’esprit, ayant pour vocation de prêter l’oreille au discours des oiseaux venus s’abriter dans ses feuillages.

Ils se sont rencontrés à Paris et pendant plus de trente ans ne se sont plus quittés. Suite au décès de son conjoint, avec qui elle a partagé sa vie, l’auteur revient sur leur rencontre, leur vie à deux, l’avant et l’après lui.

 

Lui, c’est Emil, une page de l’histoire de l’Europe à lui tout seul, et qui pourtant n’a jamais fait mine de porter un poids si lourd sur ses épaules. Catherine Paysan revient sur son histoire à elle, familiale et personnelle, sur son parcours avant sa rencontre avec Emil. Elle dresse le portrait – un peu fantasmé peut-être – de sa famille à lui, qu’elle n’a pourtant jamais rencontrée. Après son décès, l’auteur semble vouloir le faire vivre encore un peu en racontant son histoire dans son intégralité.

J’ai beaucoup aimé ce roman qui, en partant d’une histoire simple mais tragique – l’enterrement d’un être cher – est l’occasion de revenir sur différents épisodes de la vie de chacun. Je ne connaissais pas la plume de cette auteur, et j’ignore si son écriture est toujours celle-ci mais ce roman est comment dire ? Tranquille et calme. J’ai beaucoup apprécié ce temps pris à préciser chaque chose qui m’a donné un sentiment de nostalgie et de douce mélancolie. En tant que lecteur, on a réellement l’impression que l’auteur prend un grand plaisir à se rappeler la multitude de souvenirs qu’elle a partagés avec son conjoint. On est bercé par cette histoire, par ces chemins croisés et on referme le livre en ayant l’impression d’avoir réellement connu les deux personnages, un peu comme de lointains membres de la famille dont on aurait entendu parler toute notre vie.

À conseiller donc aux lecteurs qui aiment les romans où l’histoire se pose et où la tendre nostalgie est presque un personnage à part entière.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *