Arkane #1 - La Désolation

12/04/2017

Titre : La Désolation – Arkane #1

Auteur : Pierre Bordage

Editeur : Bragelonne

Prix : 25 €

Parution : Février 2017

Nombre de pages : 432 pages

Genre : Fantasy, aventure

Résumé : La cité d’Arkane est construite tout en hauteur. Dans ce labyrinthe de rues, chacun est à sa place ; les puissants en haut avec vue sur le ciel quand les malfrats et les misérables vivent tout en bas de la ville, à peine en mesure de regarder le ciel. Cet équilibre dure depuis la création de la capitale par sept familles nobles, soutenues jadis par des déesses. Pour qu’il continue de perdurer, il n’y a qu’une condition à remplir, celle de garder ces sept familles au pouvoir. Que se passerait-il si l’une d’entre elle était décimée ?

 

Quand j’ai vu passer le nouveau roman de Pierre Bordage, je n’ai pas pu faire l’impasse dessus ! Cet auteur est l’un de mes chouchous, et je n’avais pas encore lu de roman fantasy de lui, c’était donc l’occasion rêvée de me lancer ! Et on peut dire que je n’ai pas été déçue !

Déjà, le livre en lui-même est vraiment beau. La couverture, qui compte toujours beaucoup à mes yeux, est vraiment bien choisie et plutôt intrigante ! En plus quand on prend le livre en main, on se rend compte que l’éditeur en a vraiment travaillé le look puisque l’ouvrage est recouvert d’une jaquette sous laquelle on découvre un effet faux cuir, avec le titre en doré. Ce qui donne d’emblée au roman une teinte un peu mystérieuse, je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, mais ce genre de livres m’intriguent ! Seul regret pour moi au niveau de l’extérieur du livre, j’aurais aimé retrouver ce symbole – un genre d’hydre – sur la couverture et non seulement sur la jaquette !

Maintenant concernant le roman en lui-même ! Que vous dire sinon que j’ai été complètement séduite par le roman ?

Dès le début du livre, nous suivons trois personnages très différents : Oziel, dernière-née de l’une des grandes familles de la capitale et célèbre pour sa grande beauté et pour ses colères légendaires, Noy, un jeune homme membre d’une autre grande famille, un peu snob et qui estime qu’en tant qu’aristocrate le monde lui appartient et enfin Renn, un enfant de paysans vivant à des centaines de kilomètres de la capitale, dont la famille très pauvre et assez peu aimante s’est débarrassée de lui en l’envoyant en apprentissage chez un enchanteur de pierre, quand bien même Renn ne semblait pas vraiment vouloir y aller. Au début du roman, on a un peu de mal à voir ce qu’ont en commun les trois personnages du roman. Certes, Oziel et Noy évoluent dans le même monde, mais ils ne se croisent jamais et ne semblent pas se connaître. Pourtant, au fur et à mesure que l’intrigue se déploie, on commence à comprendre que leurs trois destins sont liés d’une étrange façon et qu’ils auront tous un rôle important à jouer dans les événements qui s’annoncent. En effet, tout porte à croire que des jours sombres attendent Arkane, la capitale et tout le pays. J’ai particulièrement aimé le développement des personnages qui sont bien loin des clichés habituels et ont chacun des défauts assez visibles qui font sens par rapport à leurs origines et à leur éducation.

J’ai aussi beaucoup aimé le travail de l’auteur autour du folklore lié à Arkane et au pays. Chaque chapitre s’ouvre sur un petit texte, un proverbe ou une chanson qui va permettre au lecteur de mieux saisir les contours de l’univers. Si c’est un procédé que j’ai déjà vu dans d’autres ouvrages, il m’avait toujours semblé un peu vain. En effet, souvent le lecteur ne comprend les indications ou éventuellement leur double sens que vers la fin du roman, et personnellement, j’ai l’impression de les avoir oubliées à ce moment là. Ici, les légendes qui sont partagées avec le lecteur prennent leur sens directement dans le chapitre qui suit, ce qui est assez agréable !

Bref vous l’aurez compris, j’attends impatiemment le tome 2 de la série pour connaître la suite. Je me réjouis d’autant plus que d’après ce que j’ai pu voir, elle ne se fera pas trop attendre puisque les éditions Bragelonne devraient la publier en 2017 ! On en reparle très vite !

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *