Emerald City, une très bonne découverte

07/04/2017

Titre : Emerald city

Créée par : Matthew Arnold

Avec : Adria Arjona, Oliver Jackson-Cohen, …

Format : 42 minutes

Diffusion : NBC

Genre : fantastique / drame

Synopsis : Dorothy Gale, une jeune femme de vingt ans, est envoyée dans un monde qu’elle ne connaît pas à cause d’une tornade. Tout d’abord perdue, elle va rencontrer un groupe de villageois aux costumes étranges, puis un homme qui ne se souvient ni de son nom, ni d’où il vient. Sur les routes du monde d’Oz, elle se rend compte que sa présence n’est pas la bienvenue.

 

 

Je n’ai jamais été fan de l’univers du Magicien d’Oz et je n’ai jamais accroché aux films, séries et livres que j’avais pu lire et voir. Pourtant, les photos et vidéos promotionnelles m’ont convaincue de laisser une chance à cette série encore inconnue. L’univers est plus sombre, plus adulte, les décors sont magnifiques, inspirés de lieux réels et les personnages sont extrêmement attachants.


Dorothy est une jeune infirmière de vingt ans, pourtant elle semble porter le monde sur son dos. A la recherche de la vérité sur l’identité de sa mère, c’est quand elle la rencontre enfin qu’elle est aspirée vers Oz par la célèbre tornade. Elle comprend rapidement qu’elle n’est pas ici sans raison. Puis, quand elle rencontre Lucas, une homme mystérieux qui ne se souvient de rien, accroché sur un pic comme un éventail, ils partent à la recherche du Magicien, qui serait apparemment capable de la renvoyer dans son monde. Mais la route jusqu’à la cité n’est pas sans embûches. En parallèle, elle croisera la route de Tip et son ami Jack, ainsi que la sorcière Est et la petite Sylvie. Les dix épisodes mettront à chaque fois au moins un des personnages en avant, tout en restant centrés sur l’héroïne Dorothy.

La série a été diffusée assez rapidement, en à peine deux mois tous les épisodes étaient sortis. J’ai donc pu regarder d’une traite Emerald city. L’avantage est que je n’ai pas eu à attendre pour découvrir l’histoire intéressante de ce monde imaginaire, et pourtant je reste cruellement sur ma faim. L’intrigue se passe parfois trop vite et les relations entre les personnages ne sont pas forcément assez approfondies. L’amitié entre Dorothy et Lucas naît très rapidement, sans qu’on puisse se languir de la phase d’approche, celle où ils apprennent à se connaître. J’ai exactement le même sentiment pour les personnages de Jack et Tip. Leur évolution est si rapide que rapidement on se perd : qui sont-ils exactement ? D’où viennent-ils ?

Certes, Emerald City n’avait que très peu d’épisodes à présenter pour se faire une place sur le dur marché des séries, et de mon côté, malgré ces points négatifs, elle a rempli son contrat. Je suis plus qu’impatiente de découvrir la suite, j’ai vraiment aimé cette série, mais je ne suis pas sûre qu’elle parvienne à obtenir son ticket pour une deuxième saison. Je ne suis pas une amatrice de scènes de batailles et de guerre mais je sais que beaucoup de spectateurs se sont plaints du manque de ce genre de scènes épiques… Qui sont pourtant tout de même présentes.
Je guette donc l’arrivée des nouvelles concernant cette série, croisant les doigts pour une deuxième saison. C’est un très bon divertissement et je ne suis pas du tout déçue du voyage à Oz.

Diplômée en Arts du Spectacle, mes études se sont tournées vers le septième art, mais ma véritable passion est celle de l’écriture. Depuis mes treize ans, le pouvoir des mots me fascine, et les histoires que j’écrivais dans mon cahier de brouillon aux récréations se sont vite transformées en passion dévorante.
3 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Salut ! Merci beaucoup pour cette proposition, une série que je vais débuter dès que le temps me le permettra ( comprendre : une fois que les saisons en cours de mes séries seront terminées aha ) ! Au passage, j'aime vraiment votre blog, je vais de découvertes en découvertes .. à très vite !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *