Le Cercle de Farthing - Une uchronie sur fond d'enquête policière

19/04/2017

Titre : Le Cercle de Farthing

Auteur : Jo Walton

Editeur : Folio SF

Prix : 8,20 €

Parution : Mars 2017

Nombre de pages : 428 pages

Genre : Science Fiction, policier, uchronie

Résumé : Angleterre, 1949. Huit années se sont écoulées depuis la fin de la guerre en 1941, alors que le gouvernement a signé « la paix dans l’honneur » avec le IIIème Reich. Sir James Thirkie, principal artisan de cette paix, se targue d’avoir réussi à sauver l’honneur et d’avoir empêché le Royaume-Uni de tomber sous la coupe d’Hitler. À l’occasion du printemps, Sir James Thirkie et ses proches collaborateurs, les membres du cercle de Farthing, se réunissent au domaine Eversley pour le week-end. Cette fois-ci, même Lucy, la fille des Eversley mariée depuis quelques mois à un juif, est conviée avec son mari. Pourtant, la légèreté des festivités tourne au vinaigre lorsque le corps de Thirkie est retrouvé sans vie, une étoile jaune laissée en évidence sur son cadavre. Dès lors, l’époux de Lucy semble être le suspect idéal dans cette enquête.

 

Ce qui m’a tout d’abord attiré dans Le Cercle de Farthing, c’est la dimension uchronique de ce roman. Si vous n’êtes pas familier avec le concept d’uchronie, il s’agit d’une prise de liberté de l’auteur par rapport à l’histoire dans sa narration. Le plus souvent, seul un élément change et l’auteur va partager avec ses lecteurs ce qu’il pense des conséquences d’un tel changement dans le déroulé de l’Histoire.

Ici, le point d’Histoire qui est modifié est d’importance : suite à la signature de l’armistice en 1940, l’intégralité de la France est incorporée au IIIème Reich. Cela laisse donc le Royaume-Uni dans une position délicate : il n’est désormais plus possible de continuer la guerre, les forces ennemies étant bien trop nombreuses. Il s’agit donc de signer une paix qui permettra à l’Angleterre de garder son indépendance politique tout en mettant fin à un conflit meurtrier.

Moi qui suis férue d’Histoire et qui adore les uchronies, j’ai été un peu déçue de voir que les conséquences de cette uchronie sur l’Europe n’étaient pas spécialement mises en valeur dans ce roman, qui reste très centré sur l’intrigue autour du crime. En effet, le meurtre ainsi que la majeure partie de la narration se déroulent en Angleterre, la question de ce qui est advenu des autres pays européens est donc assez peu abordée. Mais peut-être que cela pourra au contraire rassurer certains lecteurs un peu moins amateurs d’Histoire ?

Du côté de l’intrigue, j’ai beaucoup aimé la spécificité de la narration : en effet, un chapitre sur deux est rédigé par Lucy, la fille des hôtes, dont l’époux, David, est le principal suspect de l’enquête. Les chapitres rédigés par Lucy sont à la première personne et l’on comprend bien vite que c’est Lucy elle-même qui écrit une sorte de journal intime des événements après que ceux-ci se soient déroulés. Les autres chapitres sont racontés par un narrateur omniscient qui suit l’inspecteur en charge de cette enquête, Carmichael. L’alternance de ces deux points de vue est vraiment intéressante car elle montre bien la différence entre le regard de professionnel que Carmichael pose sur la situation et l’analyse qu’en fait Lucy, assez vite obligée d’en venir à la triste conclusion qu’elle connaît forcément le meurtrier.

L’ensemble de l’histoire m’a vraiment passionnée et j’ai dévoré ce roman en deux jours à peine. À mon sens, il représente un croisement étrange et inattendu d’éléments qui me plaisent toujours : l’uchronie, la représentation de l’aristocratie anglaise flegmatique et un peu guindée (qui m’a un peu rappelé Downton Abbey à certains égards) et l’enquête sur un huis clos, un peu à la manière des romans d’Agatha Christie et du célèbre Hercule Poirot.

Bref, vous l’aurez compris, je vous conseille vivement ce roman ! En plus – cerise sur le gâteau – c’est le premier tome d’une trilogie. Si l’intrigue se termine totalement dans ce roman, j’imagine que les deux prochains volumes se dérouleront dans le même univers uchronique… En tous cas, une chose est sûre, je serai au rendez-vous pour la suite !

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *