Les belles vies - Un été qu'on aurait voulu interminable

13/04/2017

Titre : Les belles vies

Auteur : Benoît Minville

Editeur : Sarbacane

Prix : 15,50 €

Parution : 5 octobre 2016

Genre : Contemporain, Jeunesse

Nombre de pages :  272 pages

Résumé : Vasco et Djib sont inséparables depuis leur naissance. Turbulents, pas vraiment délinquants, ils cumulent les bêtises plus ou moins graves, les rires et les bleus. Vasco est en CFA BTP, Djib passe en première S.

Leur dernière rixe est pourtant celle de trop… Afin de leur mettre du plomb dans la tête, leurs parents décident d’employer les grands moyens : ils envoient les deux ados dans la Nièvre, le temps d’un été chez un ami du père de Vasco, entrepreneur local qui propose ses services comme famille d’accueil pour la DDASS. C’est dans cette campagne éloignée de tout, France profonde dont on parle peu, qu’ils vont rencontrer et se confronter à une autre forme de jeunesse : celle des enfants élevés par celle que tous surnomment « Tata », une femme qui accueille des enfants placés et donne sa vie aux autres.

 

Pour commencer, je tiens à remercier les éditions Sarbacane pour l’envoi de ce magnifique roman de Benoît Minville. C’est un auteur dont j’avais entendu beaucoup de bien, notamment pour son ouvrage Les Géants publié aussi aux éditions Sarbacane. C’est une maison d’édition que je découvre et que j’apprécie vraiment de plus en plus. Il me tardait donc de découvrir une autre de leur publication et un des livres de Benoît Minville. C’est chose faite avec Les belles vies qui a été un véritable coup de cœur, comme je n’en avais pas eu depuis TRÈS longtemps ! C’est le genre de roman qu’on commence sans trop savoir à quoi s’attendre et finalement qu’on voudrait ne jamais finir. En effet, l’histoire est toute en douceur et je me suis tellement attachée aux personnages, à la fois drôles et touchants, que j’ai eu beaucoup de mal à tourner la dernière page tant j’aurais souhaité continuer à les découvrir sur des centaines d’autres.

Dans Les belles vies, on suit Vasco et Djib, deux jeunes de banlieues qui, après une bagarre à la sortie du lycée, vont être envoyés passer l’été en plein cœur de la Nièvre. Il y a mieux quand même pour passer l’été vous allez me dire. Habitués au bitume et aux HLM, ils vont se retrouver en pleine campagne chez Tonton et Tata, un couple de retraités qui a passé sa vie à élever et aider des enfants et des adolescents de la DDASS, meurtris par leur passé. Si au départ les deux ados ne sont pas ravis de passer l’été dans cet environnement, loin de tout, loin de leur quotidien, les jours passant, la bonté et la générosité de Tonton et Tata vont porter leurs fruits et les deux garçons vont finir par apprécier leur été et se redécouvrir.

Si le résumé du livre peut vous sembler relativement banal, il ne faut vraiment pas vous arrêter à ça car ce serait passer à côté d’une belle petite pépite. Le gros plus de cette histoire, ce sont vraiment les personnages imaginés par Benoît Minville qui sont tous très touchants, malgré leur différence. On se retrouve donc porté par toute une palette de personnages, haut en couleur. Dès le départ, j’ai beaucoup apprécié Vasco et Djib, les deux protagonistes principaux, qui sont très loin de l’image de la « petite racaille » malgré leur implication dans une bagarre. Ils sont drôles, ils sont loyaux et ils veulent réellement s’en sortir pour rendre fiers leurs parents qui se sont battus pour leur assurer un bel avenir. Débarquant dans une grande maison pleine de vie, en pleine campagne, au milieu d’autres enfants et adolescents, les deux garçons vont devoir trouver leur place. Ils vont découvrir le caractère difficile de Dylan et celui séducteur de sa sœur Jessica, la gentillesse et la simplicité de Chloé, la douceur et l’innocence des autres enfants. Ainsi, tous vont devoir apprendre à vivre ensemble et faire des efforts pour cohabiter le temps d’été.

De plus, pendant ces 200 pages, j’avais réellement l’impression d’être aux côtés de Djib et Vasco lors de leurs ballades à vélo, leurs baignades, leurs éclats de rire, leurs premiers émois amoureux, … Mais aussi pendant leurs moments difficiles, de doute. Ce livre est ainsi, un réel condensé d’émotions. Si j’ai beaucoup souri et ri pendant ma lecture, j’ai également eu à plusieurs reprises les larmes aux yeux face au passé de ces enfants et adolescents vraiment pas gâtés par la vie. J’ai compris la violence de Dylan, la fragilité de Jessica, etc. Par ailleurs, Benoît Minville a également très bien fait ressortir l’atmosphère qui peut exister dans certains petits villages : la simplicité des échanges, la curiosité voire la méfiance face aux étrangers, l’entraide, les moments de convivialité, …

Vraiment, si vous n’avez pas encore lu ce livre, courrez vous le procurer car vous ne serez pas déçu ! Pour ma part, Djib, Vasco, Dylan, Jess, Chloé et les petits me manquent. J’aurais vraiment souhaité les découvrir encore plus et que cet été ne se termine jamais. Ainsi, il me tarde de découvrir d’autres ouvrages de cet auteur à la plume simple et efficace car j’ai eu un véritable coup de cœur pour Les belle vies !

Originaire de Bretagne et plus particulièrement du Finistère, je suis maintenant une parisienne d’adoption. Et oui, pour mes études j’ai dû quitter ma belle région : direction Paris. Je suis passionnée par la lecture depuis très très longtemps. J’ai grandi avec Le club des cinq, la série Grand Gallop, les 4 filles et un jean… Puis arrivée au collège, comme beaucoup j’ai découvert le génial, le fantastique, le merveilleux Harry Potter et depuis je suis une véritable Potter Head. Difficile de dire quels sont mes genres littéraires préférés, je lis de tout. Des romances, des dystopies, du fantastique, du contemporain, des thrillers… Je peux autant adorer les romances de Simone Elkeles que les thrillers de Gillian Flynn. Pour moi la lecture, c’est un formidable moyen de s’évader, de découvrir de nouveaux mondes, de nouveaux personnages, de vivre de nouvelles aventures. Et je suis ravie de pouvoir en parler avec vous

Je suis également une grande amatrice de films et séries. Je suis une véritable fan des films d’animation des studios Disney. Concernant les séries, mes préférées sont Le trône de Fer, The 100, Les Frères Scott (évidemment !), The Walking Dead…

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *