Netflix au cœur de la polémique "13 Reasons Why"

03/05/2017

[ Cet article contient des spoilers ]

Depuis sa diffusion sur Netflix il y a maintenant un mois, 13 Reasons Why (dont on vous parlait ici) n’a cessé de défrayer la chronique. En traitant de sujets difficiles tels que le suicide juvénile, le harcèlement scolaire ou encore le viol, la série produite par la chanteuse Selena Gomez a, en effet, soulevé de nombreuses polémiques auxquelles Netflix est aujourd’hui contrainte de répondre. 

A l’instar de Paris Jackson, la fille du Roi de la Pop, de nombreuses personnes se sont révoltées contre le show pour ses images crues et sa « glamorization » du suicide d’Hannah, que l’on découvre notamment dans l’ultime épisode. Pour de nombreuses associations d’aide aux personnes suicidaires, l’acte final de l’héroïne pourrait en effet apparaître comme une solution « facile » pour toute personne souffrant de dépression. Au Brésil, les appels à l’aide auraient même doublé depuis la diffusion du show, remettant en cause la série comme principal déclencheur des pulsions suicidaires des appelants.

Le succès viral et international de 13 Reasons Why va même jusqu’à effrayer certains établissements scolaires, comme c’est le cas pour un collège de la ville d’Edmonton au Canada, duquel les parents d’élèves auraient reçu un mail leur indiquant qu’il serait dès à présent interdit aux enfants de discuter de la série au sein de l’établissement. En Nouvelle-Zélande, les choses vont encore plus loin puisque le CSA (conseil supérieur de l’audiovisuel) a créé une loi spécifique indiquant qu’un mineur ne pourra désormais plus visionner le show sans la présence d’un adulte à ses côtés. 

En plus des premières restrictions établies pour la série, déconseillant son visionnage aux moins de 17 ans, Netflix a donc récemment annoncé que seraient ajoutés un avertissement général avant le premier et le dernier épisode du show, mais également un message mettant en garde les plus sensibles au début d’épisodes comprenant des scènes difficiles. Ces mesures viennent ainsi s’ajouter à la vidéo diffusée à la fin de la saison 1, dans laquelle Selena Gomez elle-même offre des ressources administratives aux personnes en dépression ou sujettes à des pulsions suicidaires.

Ces nombreux débats auxquels Netflix doit faire face viennent par ailleurs remettre en question l’éventualité d’une seconde saison (actuellement discutée par les studios). Si pour de nombreux fans la série 13 Reasons Why mérite bel et bien une suite pour lever le voile sur certaines zones d’ombre, la décision n’a toujours pas été tranchée par la production…

Avez-vous vu la série ? Qu’en pensez-vous ? 

Passionnée de danse, de cinéma et d’écriture, vous me trouverez la plupart du temps le nez dans un livre, à bosser mon prochain chapitre Wattpad ou les yeux rivés sur mon petit écran. Etudiante à la Sorbonne la journée, geek dans ma chambre la nuit, je ne passe jamais plus de 24h sans mon thé et mes séries !
6 I like it
0 I don't like it

5 Comments

  1. C'est étrange, j'ai l'impression (une fois encore) que les gens se trompent de problèmes, comme si le fait d'en parler, était égale au fait de commettre l'acte ou si c'était la série qui allait pousser des jeunes à passer à l'acte. Alors même que c'est le but de cette série, que ce sujet tabou le soit un peu moins... et que des jeunes osent en parler - ça marche plutôt bien visiblement, vu le nombre d'appels en augmentation, ils auraient pu se dire que c'était autant de gens seuls qui avaient ce projet et n'osaient pas demander de l'aide... ? Mais non, c'est la série qui leur a spontanément, comme ça, par envie de "glamour", donné envie de se suicider ? C'est la même chose que de prétendre qu'un jeu vidéo violent va pousser une personne à être violente... Bref, c'est pas gagné !

  2. Je pense personnellement qu'au contraire la série est nécessaire. Personnellement, j'ai été suicidaire et de voir la scène des parents de Hannah découvrant son corps m'a heurté positivement. En effet, je me suis dit "voilà comment mes parents auraient pu réagir si j'étais passée à l'acte". Après chacun réagi différemment mais cette série a au moins le mérite de soulever le voile sur les effets de l'adolescence et la cruauté de cette période sans parler du suicide. Je pense que c'est très important.

    De voir les appels à l'aide de pas mal de personne ayant envie de se suicider est au contraire rassurant puisqu'ils veulent s'en sortir qu'auparavant ils avaient peut-être décidé d'en finir sans essayer de trouver de solution.

    Après, ces sois-disant bien pensant ne sont pas dans la tête d'une personne s'apprêtant à faire le pas. je pense que c'est à ces personnes là que l'on devrait poser la question.

  3. J'avoue avoir été un peu surprise avec toute cette polémique... En fait je ne l'avais simplement pas vu de cet œil là. Moi je trouvais ça bien que le sujet soit traité ouvertement justement, mais j'ai peut-être un peu plus de recul à presque 25 ans qu'un ado de 12 ans c'est sur.

    Je n'ai vraiment pas trouvé ça glamour, c'est triste ce qui lui arrive et les gens sont vraiment abjectes avec elle. C'est dur de porter ça sur son dos à son âge, et je pense que ça dépeint la réalité de certains ados partout dans le monde. Après, c'est sur que c'est "romancé" avec l'histoire des cassettes et tout... Mais le dernier épisode remet tout le monde à sa place, c'est violent quand même. Après, difficile de comprendre la réflexion exacte de qqn dans cette situation. Je suis vraiment mitigée !

  4. Je suis d'accord avec les commentaires du dessus, je ne vois aucune "glamourisation" du suicide, mais peut-être aussi que je suis "trop vieille" pour m'en rendre compte...

  5. C'est dommage de tirer des conclusions opposées à celles que la série met en valeur. Pour ma part j'ai adoré cette série et je pense que son but principal a justement été de montrer les raisons pour lesquelles certaines personnes se suicident, lever le voile sur les signes annonceurs et surtout cette série donne une leçon sur le regard que l'on peut poser sur les autres et la part de responsabilité qu'on peut avoir dans ce genre de situation.
    Je pense qu'au lieu d'interdire des élèves d'en parler, il serait plus judicieux d'utiliser cette série pour sensibiliser les ados, provoquer la discussion !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *