Le destin de Belle et de la Bête – La version manga du film live de Disney

14/06/2017

Titre : Le destin de Belle / Le destin de la Bête

Auteur : Collectif Disney (Auteur), Studio Dice (Illustrations), Mallory Reaves (Adaptation)

Editions : nobi nobi !

Prix : 7,20€ par manga

Parution : 26 avril 2017

Nombre de pages : +/- 200 par manga pages

Genre : Manga, adaptation

Résumé : Il était une fois, une jeune fille très différente des autres... Belle est fatiguée de sa vie monotone à la campagne. Pourtant, du jour où elle est faite prisonnière du château de la Bête, elle va se retrouver emportée dans une aventure magique allant bien au-delà de tout ce qu'elle aurait pu imaginer.

Il était une fois, un prince prisonnier d'un sort effroyable... Transformé en une bête épouvantable par une magicienne, l'apparence du jeune prince restera le reflet de son infâme personnalité jusqu'à ce qu'il apprenne à aimer. Quand une magnifique jeune fille entre dans sa vie et commence à le regarder autrement que comme un monstre, il réalise alors qu'elle pourrait être celle qui le libérera de sa malédiction.

Basés sur le film en prise de vues réelles des studios Disney, les deux mangas Le destin de Belle et Le destin de la Bête explorent chacun à leur façon cette histoire intemporelle, en nous faisant découvrir pour la première fois les pensées de l'un et l'autre de ces héros Disney mythiques.

 

 

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions nobi nobi ! pour l’envoi de ces deux mangas. Je les avais repérés avant même qu’ils soient sortis, et j’ai sauté sur l’occasion pour les recevoir. En tant que grande fan de cette histoire, j’étais curieuse de voir comment serait relevé le défi de la transformer en manga. Et après lecture, je peux vous dire que le rendu final est très réussi !

 

Je ne vous ferai pas l’affront de vous remettre ici le résumé de l’histoire. Je vous dirai juste qu’il s’agit bien de la version manga du film de Disney sorti en début d’année, et pas du dessin animé des mêmes studios ou d’une autre version de l’histoire. La même histoire est contée dans deux tomes séparés : l’un renferme le point de vue de Belle, l’autre celui de la Bête.

 

J’aimerais commencer par dire un mot quant au visuel, aux objets-livres en eux-mêmes. Je les trouve tout simplement magnifiques : séparément, ils sont déjà très jolis, mais une fois mis en vis-à-vis, c’est encore mieux puisqu’on se rend compte qu’en réalité, ils forment un tout.

C’est pour moi toujours un plaisir de redécouvrir une histoire que j’adore dans un nouveau format. Ici, on retrouve les codes propres aux mangas avec ces dessins bien spécifiques, le sens de lecture japonais et ce ton un peu plus humoristique par moments, cette « exagération » : ainsi, tout semble accentué et intensifié, et les scènes amusantes le deviennent encore plus, idem pour les scènes émouvantes. De plus, comme souvent dans les mangas, certaines pages sortent du lot avec des illustrations plus sublimées que d’autres. Enfin, on retrouve à la fin de chaque tome une galerie de croquis permettant d’observer un peu le cheminement, le développement, la progression dans les dessins pour arriver au résultat final, et j’ai trouvé ça très intéressant.

 

Ensuite, les mangas impressionnent par le fait qu’ils arrivent à respecter l’histoire et à lui être vraiment très fidèle, et ce à plusieurs niveaux. Tenues des personnages, dialogues, bâtiments, scènes du film, … Un soin incroyable a été apporté aux dessins pour qu’ils se rapprochent le plus possible de ce que l’on voit dans le film. Même les scènes musicales ou celles qu’on penserait être les plus difficiles à reproduire sont présentes d’une manière ou d’une autre. Toutefois, il y a parfois quelques petites différences au niveau des scènes et des dialogues, qu’il s’agisse d’ajouts ou de suppressions, mais dans l’ensemble, ces deux mangas sont très fidèles à l’œuvre dont ils s’inspirent.

 

On peut tout de même reprocher quelques petites choses à cette version manga. Tout d’abord, le plus embêtant pour moi, c’est le fait que beaucoup de scènes se répètent à l’identique dans les deux tomes. C’est inévitable étant donné qu’on suit la même histoire mais de deux points de vue différents, mais ça a fait que j’ai lu le second tome beaucoup plus vite étant donné que j’étais déjà passée sur des scènes identiques en tous points en lisant le premier tome juste avant. Même si les scènes sont toujours vues légèrement différemment en fonction du point de vue (souvent, c’est le texte de la narration qui change), et que certains moments ne sont vécus que par l’un des deux protagonistes, cela reste tout de même un peu trop redondant.

Ensuite, comme pour la majorité des mangas, les dessins sont en noir et blanc, ce qui a un rendu plutôt terne lorsqu’on pense au film. J’aurais aimé avoir ne serait-ce qu’une ou deux pages en couleurs, comme c’est parfois le cas dans certains mangas.

Pour le reste, j’ai principalement tiqué sur l’esthétique de certains personnages. Ainsi, j’ai eu plus de mal avec Gaston, Mrs Samovar et même parfois Belle. Gaston est pour moi bien trop imposant et exagéré physiquement (c’est certainement l’effet recherché mais tout de même…). Mrs Samovar semble dessinée approximativement par moments et ses traits paraissent même un peu tremblants. Quant à Belle, je l’ai trouvée plus jolie sur certains dessins que sur d’autres où elle n’est pour moi pas assez délicate et semble un peu imposante, voire disproportionnée. Enfin, c’est assez anecdotique mais on peut parfois remarquer un manque de précision (par exemple, dans la scène de bal, Belle porte un collier sur certains gros plans mais il disparaît totalement sur les dessins où on la voit d’un peu plus loin).

 

Mais de manière générale, et pour finir sur une bonne note, cette version manga est idéale pour (re)découvrir l’adaptation live de Disney si vous n’avez pas le temps de vous replonger dans le film, ou si vous souhaitez la voir sous un jour nouveau. Une bonne surprise et une vraie réussite !

.

Petite universitaire belge âgée de 23 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *