Viens mourir avec moi - Un duo de choc au coeur d'une intrigue palpitante !

18/06/2017

Titre : Viens mourir avec moi

Auteur : Karen Sander

Editions : Albin Michel

Prix : 21,50 €

Parution : 31 mai 2017

Nombre de pages : 388 pages

Genre : Thriller/Roman à suspense

Résumé : Düsseldorf. Une avocate est retrouvée sauvagement assassinée chez elle. Le meurtrier a glissé une minuscule poupée nue dans le ventre de sa victime, comme un message à déchiffrer. Ce modus operandi n'est pas sans rappeler une récente affaire au commissaire Georg Stadler, qui sollicite l'aide de Liz Montario, psychologue et profileuse reconnue. Liz accepte de collaborer. Mais très vite, elle devient la cible de menaces et de lettres anonymes émanant de quelqu'un qui en sait apparemment long sur elle. Lorsqu'une de ses amies subit le même sort que les précédentes victimes, Liz doit se rendre à l'évidence : l'homme qui la poursuit et le tueur recherché sont une seule et même personne. Un thriller vertigineux, best-seller en Allemagne, qui révèle un duo à suivre.

 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un thriller bien glauque avec des scènes à faire vomir les plus sensibles. Je remercie par conséquent les éditions Albin Michel pour l’envoi de ce livre qui m’a permis de passer un très bon moment

Malgré le fait que l’intrigue est somme toute classique, j’ai été happé dès les premières pages par le style de l’auteure. Karen Sander a en effet privilégié des chapitres courts et incisifs, terminant la plupart d’entre eux par des twists ou des cliffhangers sadiques. Ce procédé permet non seulement de tenir le lecteur en haleine du début à la fin mais surtout, il rend la lecture addictive au point qu’on ne voit pas les pages défiler entre ses doigts. Par ailleurs, bien que le récit soit narré à la troisième personne, il y a tout de même une alternance de points de vue puisque d’un chapitre à un autre, c’est un personnage différent qui prend la parole. Un moyen efficace de nous empêcher de reposer le bouquin car on a constamment envie de savoir ce qu’il va advenir des protagonistes. 

Parlons-en justement, des héros. Georg Stadler est un commissaire qui a une longue carrière de flic derrière lui. Bourru sur les bords, il n’en demeure pas moins attachant. Liz Montario, quant à elle, est une psychologue dont la thèse a permis de découvrir l’identité d’un meurtrier longtemps traqué par les forces de l’ordre. Depuis, elle a sorti un livre et donne des cours dans des universités.
Ce genre de duos a lui aussi déjà été vu. Néanmoins, c’est un schéma qui fonctionne car sans même le vouloir, on finit par se prendre au jeu de cette relation conflictuelle mêlant deux caractères pourtant complémentaires. On sent d’ailleurs bien que ce n’est que le début de l’histoire de Georg et Liz car même si une tension quasi sexuelle plane tout au long du récit, les sentiments développés par les deux personnages n’en sont encore qu’à leurs prémices. Et effet, en Allemagne (pays de publication d’origine), deux suites ont déjà vu le jour ; j’espère, par conséquent, que cela sera aussi bientôt le cas en France !

Il y a eu tout de même quelques points qui m’ont chiffonné. L’intrigue, tout d’abord, a selon moi été mal ficelée. L’auteure a voulu mettre en place une histoire assez complexe mais je crois qu’elle s’est un peu perdue en route… Certaines révélations/réponses m’ont donc semblé trop faciles, voire incohérentes. J’ai quand même l’espoir de me dire que, peut-être, tout n’a pas encore été dévoilé et que cela sera le cas dans les tomes suivants car on sent bien que le dénouement (en plus d’être très ouvert) ne marque pas forcément la fin de cette histoire. J’attends donc de voir…
D’autre part, j’ai malheureusement deviné assez rapidement où l’auteure voulait m’emmener et je dois avouer que cela a un peu gâché ma lecture. Vous conviendrez que dans un thriller, il n’est jamais plaisant de trouver l’identité du meurtrier avant que celle-ci ne soit officiellement révélée !

Malgré les quelques défauts que je viens d’évoquer, j’ai tout de même grandement apprécié ma lecture qui a surtout eu le mérite de former un duo à suivre. Quelques questions demeurent encore sans réponses, ce qui rend l’attente d’une publication éventuelle du second tome très difficile !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Malgré les points négatifs, ce roman me tente finalement assez :)
    Merci pour la découverte et bonnes lectures à toute l'équipe du blog :)

    • Je suis ravi de t'avoir donné envie de te lancer ! Il s'agit vraiment d'une bonne découverte pour moi et malgré les quelques bémols, je pense qu'il vaut le coup d'être lu !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *