CRITIQUE : JOURNAL DE STEFAN, LA SOIF DE SANG

31/10/2011

81OS0pylJRL

Titre : Journal de Stefan – Tome 2 : La soif de sang

Auteur : L.J. Smith

Editeur : Le livre de poche

Prix : 6,90€

Parution : 18 mai 2011

Nombre de pages : 256 pages

Genre : Fantastique

Résumé : Stefan et Damon Salvatore doivent désormais faire face à leur nouvelle condition de vampires. Ils fuient Mystic Falls, leur ville natale prise d’assaut par des chasseurs de vampires, et se dirigent vers La Nouvelle-Orléans. Tandis que Stefan se délecte de ses pouvoirs, Damon continue de pleurer la perte de Katherine, la magnifique et cruelle vampire qui les a transformés. Bientôt La Nouvelle-Orléans se révèle le lieu de toutes les tentations et de tous les dangers. Stefan tombe amoureux d’une humaine et son sang-froid est mis à rude épreuve. Damon, lui, est capturé par un chasseur de vampires sadique et sans pitié. Stefan sait qu’il n’a d’autre choix que de sauver son frère, mais qu’en sera-t-il de son nouvel amour ?

 

 

Après avoir lu avec enthousiasme le Tome 1 du Journal de Stefan, je me suis empressée de me procurer le tome 2 pour continuer de lire les aventures de Stefan & Damon dans leur nouvelle condition de Vampire. Mais je dois dire que je suis assez déçue. Alors qu’on commençait à voir un Stefan mauvais comme on les aime, on se rend vite compte qu’il reste facilement manipulable et qu’il suffit de pas grand chose pour le faire reprendre le droit chemin. Alors que je pensais découvrir un Stefan piquant, haut en couleurs, on se retrouve à nouveau avec un Stefan barbant et inintéressant.

 

Dans ce tome, nous sommes donc face à un Stefan très heureux de sa nouvelle condition, il prend ça comme un cadeau, comme la possibilité de recommencer sa vie, alors que Damon, lui, continue de pleurer la mort de Katherine et ne semble pas vouloir se résoudre à accepter ce qu’il est devenu. On y rencontre également Lexi, celle qui deviendra la meilleure amie de Stefan & que nous avons déjà vue dans la série. C’est elle qui le remet sur le droit chemin, sans grande difficulté d’ailleurs. Elle deviendra un repère pour Stefan, une figure maternelle. Dans ce tome, nous faisons également la rencontre de Callie, une humaine dont Stefan tombera amoureux. L’image du cadet en prend un coup, alors que je pensais qu’il n’avait eu que deux amours dans sa vie, Katherine & Elena, on se rend compte dans ce tome qu’il a les sentiments faciles, et qu’il tombe aussi vite amoureux qu’on change de chemise. L’histoire en elle même reste très légère.

 

Le seul point positif de ce livre reste l’exclusivité des aventures de Stefan & Damon, encore jamais énoncées dans la série. Cette partie de leur vie reste très peu connue. Cependant, le laps de temps qui s’écoule durant chaque tome est tellement court que je me demande réellement combien de tomes ils comptent sortir pour raconter les 147 dernières années ?

 

Cependant je vais quand même lire le tome 3, car même si ce tome ne m’a pas tellement plu, le premier, quant à lui, m’avait vraiment intéressée, et j’espère retrouver ce sentiment-là dans les prochains tomes. En revanche, je persiste à dire que si on n’a pas vu la série, les livres n’ont pas grand intérêt, l’histoire est légère et ce n’est qu’en connaissant le présent que l’on peut savourer les souvenirs de Stefan & Damon.

 
Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Je l'ai lu également ! Et je l'ai très vite lu malheuresement.
    Certes il y a l'inédit puique certains passages ne sont pas (encore) ennoncés dans la série mais c'est très (trop rapide) . J'ai quand même fait l'acquisition du troisième tome ;). En espérant qu'il soit un peu plus à la hauteur ^^.
    Merci pour ta critique :D.

  2. Moi au contraire j'ai préféré ce tome au premier ! Le seul reproche c'est le manque de Damon, mais en même temps c'est le journal de Stefan donc c'est compréhensible, mais j'ai beaucoup aimé connaître d'autres aspects de Stefan, et j'aime beaucoup l'histoire qui tourne autour du cirque.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *