CRITIQUE PRETTY LITTLE LIARS SAISON 1

23/02/2012

Après avoir terminé tous les épisodes disponibles de NIKITA je me suis à nouveau retrouvée en panne de série. Pretty Little Liars m’avait été recommandé plus d’une fois, mais ne m’avait jamais vraiment attiré, je me suis donc procurée seulement trois épisodes pour commencer pour me faire une idée et j’ai très vite accroché et j’ai dévoré la saison 1 à vitesse grand V. Dans cet article je vais vous faire partager mon avis sur cette agréable découverte qu’est Pretty Little Liars.

 

Pretty Little Liars c’est l’adaptation de la saga littéraire Les Menteuses de Sara Shepard. La série est diffusée depuis le 8 Juin 2010 sur ABC. La saison 1 ne devait compter que dix épisodes diffusés durant l’été, mais 4 semaines après le lancement de la série, son succès amena la chaîne à commander douze épisodes supplémentaires, ce qui nous amena aux 22 épisodes pour cette saison 1.

 

Synopsis : Un an après la mystérieuse disparition d’Alison, la reine du lycée, ses quatre amies Aria, Hanna, Spencer, et Emily commencent à recevoir des messages, signés « -A. », concernant des secrets que seule Alison détenait et des circonstances de sa mort. Paniquées, les quatre amies s’inquiètent et mènent leur enquête parallèlement à celle des policiers. Mais, bientot elles vont decouvrir des choses qu’elles preferaient ne pas savoir.

 

 

Le pilot a su dès le départ nous mettre l’eau à la bouche, même si l’accumulation des informations pourrait paraître un peu lourde au départ, c’est justement tous ces détails qui m’ont donné envie de regarder la suite. Dès ce premier épisode on ressent une atmosphère à la Desperate Housewives version adolescent, ce qui n’a rien pour me déplaire. En effet chaque épisode se termine d’une façon énigmatique qu’il est nécessaire d’en regarder un nouveau pour lever un doute et en créer un nouveau.  Les SMS de A sont le centre de l’intrigue, en effet ce sont ses messages qui guident les 4 adolescentes à découvrir la vérité, sans pour autant découvrir qui se cache derrière A.

 

 Aria, Spencer, Hanna et Emily ne sont pas des anges, elles ont des secrets à cacher, et un gros en particulier qu’elles prennent soin de ne jamais révéler. Elles ont été entraînées à mentir et de par les flashbacks parfaitement maitrisés on ressent l’influence quasi étouffante qu’avait Alisson sur ses 4 amies.

 

La deuxième partie de la saison est un peu plus routinière avec toujours plus de révélations qui ne se révèlent pas si important, mais qui comblent des « vides » mais sans jamais pour autant nous lasser, mais on reste terriblement sur notre faim quand on se rend compte que l’identité de A ne sera pas révélé dans cette saison la, en revanche on nous lève au moins le doute sur le nom du meurtrier d’Alisson, c’est déjà ça.

 

Concernant les romances de la série, bah oui c’est important qu’est ce que vous croyez, et bien il y a les romances qui marchent, et celle qui comble des vides. Alors que j’aurais pensé que le couple d’Aria et son prof de littérature Ezra Fitz nous offriraient des émois sans limites, on se retrouve face à un couple platonique, une Aria agaçante, et des scènes qui ne servent pas à grand-chose au final. La relation d’Hannah et le sportif fils de pasteur est également un peu lourdingue et on est très pressé que ça se termine. Dans la première partie de cette saison, c’est la révélation de l’homosexualité d’Emily qui est une réussite ainsi que sa relation avec Maya qui relève le niveau.  Du côté de Spencer rien de bien intéressant, elle semble emprunt à flirter avec les fiancés de sa soeur, sans pour autant faire durer la relation, puis elle rencontrera enfin un gas piqué à personne, mais qui aura malheureusement la place que d’un combleur de vide dans la série, car la relation n’aboutira à rien de sérieux et il disparaitra aussi vite qu’il est apparu.

 

C’est dans la deuxième partie de la série que les histoires de coeur de Spencer deviendront intéressantes & inattendues avec sa relation avec Tobby, couple complètement improbable, mais qui aura eu le don de me faire craquer, tout comme celui de Hannah dans cette deuxième partie de saison avec le bad boy Caleb qu’on est très triste de voir partir à la fin de la saison.

 

 

Pretty Little Liars est un très bon divertissement à la sauce Desperate Housewives version Ado, même si la série n’aligne pas le sans fautes, elle maitrise parfaitement le cliffhanger. Cette saison nous aura permis de nous attacher au personnage et on ne demande qu’à les retrouver dans une deuxième saison qui on l’espère nous révélera l’identité de A.

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

7 Comments

  1. Olalala je vais me faire des ennemis. J'ai pas du tout accroché, en fait au début ça allait puis c'était de pire en pire. J'ai trouvé les acteurs fade, bourré de tics, avec des comportements qui changent du tout au tout. C'est à dire des paroles matures et des actes totalement immatures par la suite. Pas de cohérence quoi. En plus de ça j'ai trouvé plusieurs erreurs, des trucs impossible au cours des épisodes. Je crois que celle qui m'a le plus enervé c'était Aria. Dommage, l'idée de base était chouette. Sinon bon point pour les musiques.

    • Je suis curieuse de connaître ces fameuses erreurs si tu veux bien les partager avec moi, c'est le genre de détail qui me saute jamais aux yeux mais que j'adore découvrir :D

  2. Tu as de la chance de ne pas encore t'être lassée de cette série :) Comme je le disais dans mon article, si je continue de regarder (en ce moment c'est la fin de la saison 2 ) c'est juste pour savoir qui est A. Et après l'épisode 21 on ne sait toujours pas qui est A :(
    Enfin bref, moi j'aime bien me moquer des incohérences de la série (comme le dit Little Sweet Poison) et admirer les maquillages des filles (on s'refait pas ^^) Hâte de connaître ton avis sur la saison  en tout cas!

    • Comme je disais à Little Sweet Poison, je dois être aveugle, je ne vois pas trop d'incohérence, à part quand Hannah se casse la jambe et se rétabli à vitesse grand V, je veux savooiiiiir :D

  3. moi comme tu le sais c'est une de mes séries, et je l'adore également bise

  4. Jadore cette série et je marrange toujours pour regarder les épisodes en cour aux USA, par contre on ne sait toujours pas qui est A même vers la fin de la saison 2 !! Les filles sont trop canons et toujours bien habillées, bien maquillées, bien coifées... Addicted !

    • On m'a dit ça sur Twitter que A on ne savait toujours pas qui c'était, le suspens est dure, c'est cruel de nous faire languir comme ça :D

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *