Critique : The Dark Knight Rises

26/07/2012

Je suis une grande fan des films de comics, j’étais donc dans l’obligation d’aller voir le nouveau Batman sachant qu’il fait partie de mes super héros préférés. C’est donc muni de ma place gratuite pour l’avant-première du film dans ma ville que je suis allée voir The Dark Knight Rises. Rien qu’en regardant l’affiche ce film avait tout pour me plaire, en commençant avec un casting que j’adore : Joseph Gordon-Levitt, Gary Oldman, Anne Hataway, Liam Neeson, Marion Cotillard et bien entendu Christian Bale et encore je suis pas fan de cet acteur, c’était ma déception de savoir que c’est lui qui avait eu le rôle de Batman en 2005, mais je m’y suis habitué maintenant.

Il y a huit ans, Batman a disparu dans la nuit : lui qui était un héros est alors devenu un fugitif. S’accusant de la mort du procureur adjoint Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié au nom de ce que le commissaire Gordon et lui-même considéraient être une noble cause. Et leurs actions conjointes se sont avérées efficaces pour un temps puisque la criminalité a été éradiquée à Gotham City grâce à l’arsenal de lois répressif initié par Dent. Mais c’est un chat – aux intentions obscures – aussi rusé que voleur qui va tout bouleverser. À moins que ce ne soit l’arrivée à Gotham de Bane, terroriste masqué, qui compte bien arracher Bruce à l’exil qu’il s’est imposé. Pourtant, même si ce dernier est prêt à endosser de nouveau la cape et le casque du Chevalier Noir, Batman n’est peut-être plus de taille à affronter Bane…

Le début est un peu lent, on remet en place la situation, on voit des hommages à Harvey Dent alias double face, on nous rappel que Batman est accusé de la mort de se dernier, & que la criminalité à considérablement baissé à Gottam durant ces huis dernières années. on retrouve un Batman affaibli, à la retraite qui ne se remet pas de la mort de la femme qu’il aimait. Puis Catwoman alias Anna Hattaway fait son entrée, et sans vraiment le vouloir elle va raviver la flamme Batman qui s’éteint alors éteinte 8 ans plus tôt dans le coeur de Bruce Wayne.

 

Ceux qui ont vu les Batmans de Tim Burton vous le diront, nous sommes dans un registre complètement différent dans l’adaptation de Nolan. Alors que la version du cinéaste anglais était construite dans une atmosphère gothique & excentrique à son image, prenez par exemple le personnage du Joker dans l’adaptions de Tim Burton, il a des allures du Chapelier fou dans Alice aux Pays des Merveilles, celui de Nolan est bien plus effrayant et est encré d’une âme bien plus sadique et meurtrière. La nouvelle Saga de Batman est construite autour de notre société actuelle, inspiré de conflit réel retranscrit au cinéma.

 

 

Dans ce Batman on va donc être face au KO, Gottam va devoir faire face à autre chose qu’à des simples brigands et tueur en série, le Terrorisme s’invite dans The Dark Knight Rises. L’arme atomique, un sujet actuel dans le monde va être au centre du film et va représenté la menace principale à Gottam. La question qu’on se pose durant tout le monde film : est ce que Batman va être à la hauteur après 8 ans d’absence ?

 

Le film est long, 2h45 et pourtant on aimerait presque qu’il dure plus longtemps. Si vous aimez en prendre plein la vue, sachez une chose, Christopher Nolan a utilisé pour son film tout ce qu’il y a de plus performant à ce jour en matière d’effets spéciaux. The Dark Knight Rises est beau visuellement, pas seulement lors des scènes d’action, ou tout pète, mais également dans le détail.

 

 

Ce que j’ai moins aimé dans ce film, c’est le jeu de Marion Cotillard, en premier temps je trouve qu’elle ne sait absolument pas doubler ! Car rappelons les faits, elle joue en anglais, & par la suite double sa voix en Français, et bien on dira que le travail de doublage n’est absolument pas fait pour elle. Sans vous raconter l’histoire, pensez à moi lorsque vous regarderez la scène de fin, j’ai laissé échappé un petit rire tellement son jeu était un peu trop… surjoué ? Mais le reste du casting relève très largement le niveau et fait l’impasse sur Marion Cotillard, Anne Hattaway endosse avec perfection le rôle de Catwoman ! Le personnage que j’ai beaucoup aimé également, c’est le policier jouer par Gordon-Levitt, prenez soin de bien regarder ce personnage, moi dès le milieu du film j’ai compris.

 

Je ne peux que vous sollicitez à aller voir The Dark Knight Rises, même si vous n’avez pas vu les deux premiers, ce film nous offre des piqures de rappel et ne nous perd pas en chemin. Je n’avais pas mis ce film dans mon TOP des films à voir cette année, et pourtant j’aurais vraiment du, ce film vaut le détour, et pas seulement en rapport avec son super casting, l’ensemble des éléments qui constitue The Dark Knight Rises, en fait un film parfait.

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

4 Comments

  1. Très bonne critique !!
    Moi perso j'ai adoré également, et effectivement le dernière scene de Marion Cotillard est à mourir de rire !!   Pourtant je la pensais vraiment meilleur actrice que ça....
    Bizzzz

    • Pour Marion Cotillard moi aussi je l'a pensais meilleure actrice, surtout que j'ai adoré ces performances dans ses autres films, notamment dans Public Ennemies, mais la, je suis déçue :) 

  2. Je l'ai vu hier soir et globalement je suis d'accord avec toi ! Absolument fan ! A part de cette c**** de Cotillard ! Non mais y a personne qui a osé lui dire que c'était pourri ? (et je plussoie pour le doublage, surtout dans sa toute première scène) Enfin bref, le reste est génial et je suis contente que toi aussi tu trouves que ça aurait pu durer encore plus sans soucis !

  3. Étant une grande fan de Batman depuis que je suis toute petite, le dernier opus était pour moi ... ça me faisait le même effet que pour la fin de Harry Potter. Nous ne pouvions rêver de meilleure fin pour Batman et autrement dit pour Bruce Wayne plutôt. 
    Les jeux des acteurs sont toujours à la perfection. Perfection ne rime pas avec Marion Cotillard évidemment.
    Le suspense était dedans du début et surtout jusqu'à la fin du film.
    J'ai bien pleuré à la fin du film, mais il nous laisse assez perplexe sur une peut être suite *je n'en parle pas plus*

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *