Critique The Dictator - Le retour de Sacha Baron Cohen

03/07/2012

affiche.The-Dictator.48459

Titre : The Dictator

Réalisateur : Larry Charles

Avec :   Sacha Baron Cohen, Anna Faris, Ben Kingsley, …

Genre : Comédie

Durée : 1h23

Nationalité : Américain

Sortie : 20 juin 2012

Synopsis : Isolée, mais riche en ressources pétrolières, la République du Wadiya, en Afrique du Nord, est dirigée d’une main de fer par l’Amiral Général Aladeen. Vouant une haine farouche à l’Occident, le dictateur a été nommé Leader Suprême à l’âge de 6 ans, après la mort prématurée de son père, tué dans un accident de chasse par 97 balles perdues et une grenade ! Depuis son accession au pouvoir absolu, Aladeen se fie aux conseils d’Oncle Tamir, à la fois Chef de la Police Secrète, Chef de la Sécurité et Pourvoyeur de Femmes. Malheureusement pour Aladeen et ses conseillers, les pays occidentaux commencent à s’intéresser de près à Wadiya et les Nations Unies ont fréquemment sanctionné le pays depuis une dizaine d’années. Pour autant, le dictateur n’est pas du tout disposé à autoriser l’accès de ses installations d’armes secrètes à un inspecteur du Conseil de Sécurité – sinon à quoi bon fabriquer des armes secrètes ? Mais lorsqu’un énième sosie du Leader Suprême est tué dans un attentat, Tamir parvient à convaincre Aladeen de se rendre à New York pour répondre aux questions de l’ONU. C’est ainsi que le dictateur, accompagné de Tamir et de ses plus proches conseillers, débarquent à New York, où ils reçoivent un accueil des plus tièdes. Il faut dire que la ville compte une importante communauté de réfugiés wadiyens qui rêvent de voir leur pays libéré du joug despotique d’Aladeen. Mais bien plus que des expatriés en colère, ce sont des sanctions qui attendent le dictateur dans la patrie de la liberté…

 

 

The Dictator c’est avant tout Sacha Baron Cohen, un acteur & humoriste britannique principalement connu pour ses personnages comiques & très controversés ! Ce célèbre acteur a la particularité de ne jamais donner d’interview sous sa véritable identité. Il fait la promotion de ces films sous l’identité de ses personnages. Une méthode amusante & efficace qui permet également à l’acteur de préserver sa vie privée. Nous avons eu le droit aux personnages de Ali G, Borat ou encore Brüno, cette année Sacha Baron Cohen ajoute son nouveau personnage : l’Amiral Aladeen dans le film The Dictator.

 

 

Avant de commencer ma critique, sachez que j’ai été presque emmenée de force pour voir The Dictator, à la base je pensais qu’on allait voir Blanche Neige & le Chasseur, mais c’est sans compté sur le fait que Hank est fan de Sacha Baron Cohen. Pour l’anecdote, ça ne faisait pas encore un an qu’on était ensemble avec Hank, & il m’a traîné voir Borat, me promettant un super film de science-fiction comme je les aime. Ceux qui ont vu BORAT savent que Hank s’est moqué de moi ce jour-là. Ca aurait pu s’arrêter là, sauf qu’après ce film, il a pris la mauvaise habitude de parler comme BORAT, et croyez-moi, j’ai perdu beaucoup, mais beaucoup de neurones au passage. Heureusement le film Brüno n’a pas eu ce même impact sur lui, mais en revanche j’ai quand même eu le droit à la séance de cinéma. Cette année, j’espérais trèèès fort que Hank allait oublier la sortie de The Dictator, sauf que le grand journal a eu le malheur d’en parler à Cannes, & Hank ne rate pas un seul épisode du grand journal de Canal +, à ce moment précis, j’ai su que j’étais foutue, & que ce n’était qu’une question de temps.

 

 

L’avantage qu’a The Dictator, c’est que pour une fois c’est un VRAI FILM, et non pas un pseudo reportage avec quasiment aucun acteur, & une caméra embarquée qui nous donne le tournis ! Cette fois il y a un scénario, des VRAIS ACTEURS, une vraie qualité de réalisation. De ce fait, dès les premières minutes de film j’ai su que je n’allais pas passer 1 h 30 de torture ! Je ne dis pas que Borat & Bruno c’était de la torture, mais l’aspect un peu brouillon des films m’a empêchée de les apprécier à leurs justes valeurs.

 

En étant honnête, je suis incapable de vous dire le nombre de fois ou j’ai rigolé. Je ne dirais pas que j’ai rigolé de manière presque continue, mais s’en ai pas loin, The Dictator a eu l’audace d’aborder des sujets délicats & pourtant bien présents, tout en gardant une certaine légèreté. The Dictator c’est avant tout une comédie, et une bonne comédie pour couronner le tout. Bien que l’histoire reste plus légère et moins virulente qu’a pu l’être Borat, le scénario comique & les clins d’oeil en ont fait un film de qualité.

 

 

 

L’humour du film est gras, lourd et cuisant. Tout le monde a le droit à sa satire, aussi bien les dictateurs, les citoyens écolos, le touriste américain, en allant jusqu’à la démocratie elle même. Les propos parfois (souvent) racistes sont la base de l’humour de The Dictator. Le film reste une parodie bien rodée, mais qui ne semble pas avoir plu à tout le monde, en effet le film a été interdit dans plusieurs pays comme le Pakistan, la Biélorussie, la Malaisie ou encore le Turkménistan.

 

Bien que les acteurs soient bien choisis, que les décors sont réussis, & que les musiques se fondent parfaitement dans le film, la réussite de The Dictator est principalement due au talent de Sacha Baron Cohen, le personnage habite le comédien et ça se ressent. The Dictator c’est un film pas comme les autres, bien que l’humour soit gras, salace & raciste, c’est ce qui rend le film si particulier & ça marche, car il a su se placer dans le TOP des meilleures comédies pour adulte, si ça ce n’est pas une réussite ?

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

5 Comments

  1. Sincèrement, je ne suis pas tentée par ce film... enfin bien que j'en ai entendu parlé ma curiosité n'est pas du tout attisée, je ne sais pas vraiment pourquoi.
    Je vois que tu dis que l'humour y est assez lourd... j'accroche pas à ça non plus ^^
    Pas de cinéma pour moi donc :)
    Sinon dans les sorties "récentes" êtes vous aller voir "prometheus"? Si oui, est ce que vous vous êtes, comme nous, attendu à une bonne SF et vous êtes retrouver avec un film  blindé d'incohérences?

    • Non je ne suis pas allée voir Prometheus, Hank est resté focalisé sur certaines critiques qui disaient que le film était NUL, du coup j'attend de pouvoir le voir à la maison maintenant, car moi il me bottait bien ce film ^^

  2. Autant les autres je ne les ai pas vus à cause du côté faux reportage dont tu parles, autant, celui là je ne l'ai pas loupé ! et j'ai beaucoup ri ce qui était le but ! :)

  3. Je n'ai malheureusement pas accroché à ce film. Déjà j'ai trouvé l'histoire assez convenue finalement alors que je m'attendais à quelque chose de plus insolite. Et l'humour est vraiment trop pipi-caca-poil, je n'ai personnellement pas beaucoup (mais la brochette d'adolescent(e)s juste devant moi était par contre morte de rire...).

    Je pense que l'appréciation de ce film se fait vraiment au niveau de l'humour. Pour le reste, c'est une production très acceptable en terme de rythme et de décors. 

    • Je pense que pour apprécier ce film il faut aimer l'humour noir, & l'humour leger type pipi caca poil comme tu dis xD Merci pour ton commentaire :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *