The Amazing Spider Man - La Critique

06/08/2012

affiche.The-Amazing-Spider-Man.36299

Titre : The Amazing Spider-Man

Réalisateur : Marc Webb

Avec : Andrew Garfield, Emma Stone, Rhys Ifans, …

Genre : Super-héros, Action, Fantastique

Durée : 2h17

Nationalité : Américain

Sortie : 4 juillet 2012

Synopsis : Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. Il est aujourd’hui au lycée, mais il a du mal à s’intégrer. Comme la plupart des adolescents de son âge, Peter essaie de comprendre qui il est et d’accepter son parcours. Amoureux pour la première fois, lui et Gwen Stacy découvrent les sentiments, l’engagement et les secrets. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. Spider-Man va bientôt se retrouver face au Lézard, l’alter ego de Connors. En décidant d’utiliser ses pouvoirs, il va choisir son destin…

 

 

La première saga Spider Man de Sam Raimi avait engendré comme la majorité des films de comics pas mal de bénéfices. Seulement 5 ans après la clôture de la trilogie avec Tobey Mcguire qui portait le rôle de de Peter Parker, nous retrouvons déjà au cinéma une nouvelle saga de Spider Man réalisée par Marc Webb, nous pouvons qualifié sa démarche d’ambitieuse, mais surtout qu’il met en marche un pari risqué. J’étais un peu réticente à aller voir ce film au cinéma justement, car j’avais l’impression que ce film n’était la que pour récolter les derniers dollars encore exploitables que pouvez engendrer le super héros Spiderman, mais mon intérêt pour les films de comics fut plus grande, & me voilà déjà au cinéma pour voir The Amazing Spider Man. 

 

Andrew Garfield assume cette fois le personnage de Peter Parker, je trouve que l’acteur endosse parfaitement ce rôle, il a exactement le visage que j’aurais donné à Spider Man, lors de la première Saga j’étais un peu déçue du choix de Tobey Mcguire qui selon moi ne collait pas tellement au facies que je m’étais fait du super héros. Andrew Garfield que j’ai découvert dans Never Let Me Go (film que je vous recommande puissance 1000 ) est un acteur que je trouve vraiment doué. Le casting en général est plutôt bon, avec Emma Stone dans le rôle de Gwen, Rhys Ifans dans le rôle de Dr Curt Connors ( pour les fans de Peter Pan il joue James Hook dans le téléfilm Neverland ).

 

Visuellement The Amazing Spider Man est vraiment beau, les scènes de Peter Parker en Spiderman sont vraiment incroyables, on voit bien que le réalisateur a voulu mettre l’accent sur ces passages. D’ailleurs, pour ceux qui lisent mes critiques, vous savez que j’ai en HORREUR la 3D, et pourtant la, j’ai adoré, je trouve que pour une fois cette nouvelle technologie a été exploitée pour vraiment donné un petit plus à ces scènes-là ! 

 

Dans cette nouvelle version de Spider Man, on en apprend plus sur les parents de Peter Parker, d’ailleurs dans le comics on sait  qu’ils travaillaient pour le gouvernement & que c’est pour ça qu’ils sont morts. The Amazing Spider Man exploite cette partie-là des comics que Sam Raimi avait mis de côté dans son adaptation. Par contre Marc Webb ajoute à l’histoire des travaux sur les araignées que le père de Peter Parker faisait avant de mourir, chose qu’on ne retrouve pas dans les Comics. En effet cette nouvelle version de Spider Man est malgré tout moins fidèle, et Marc Webb a pris pas mal de liberté. Alors que Peter Parker est censé se faire piqué par une araignée irradié lors d’une exposition publique sur la manipulation des déchets de matériaux dans les laboratoires nucléaires, dans The Amazing Spider Man c’est toute une autre histoire qui transparait, en effet Peter Parker alors à la recherche de la vérité sur la mort de ses parents se rend à Oscorp pour rencontrer le Dr Curt Connor un ami & associé de son père qui travaillait sur les araignées dans le but d’une étude d’échanges génétiques interespèces pour guérir des maladies. Peter alors un peu trop curieux se fait piquer par une araignée lorsqu’il se rend dans une partie de l’immeuble interdite au public.

 

Dans les comics le Lézard alias Dr Curt n’est pas le premier ennemi de Spider Man & n’a jamais connu le père de ce dernier. En effet le Dr Curt Connor s’installe dans un laboratoire au coeur des Everglades en Floride & travaille sur un sérum à partir de l’ADN d’un reptile dans le but de trouver un remède pour faire repousser son bras. Malheureusement bien que son remède fit repousser son bras, il s’aperçut que c’est son corps entier qui se transformait devenant ainsi un Lézard humain et perdit la tête. Spider Man fit le déplacement de New York pour enquêter sur ce terrible monstre et découvra la vérité sur le Lézard. Peter Parker l’aida en confectionnant un remède rendant ainsi forme humaine au Dr Curt. Au même moment Curt Connor déménagea à New York pour devenir Professeur à L’Empire State University, mais une fois à New York le remède de Spider Man ne semble plus efficace & le Lézard refait surface terrassant New York. Dans la version de The Amazing Spider Man, le Dr Curt Connor est un généticien de renommée & ancien ami & associé du père de Peter Parker. Vivant à New York & après un test clinique pour faire repousser un membre il se transforma en Lézard & perdit la tête au point de terrasser la ville. 

 

On peut se rendre compte avec ces quelques éléments que Marc Webb n’a pas complètement dénaturé le comics, bien qu’il a pris des libertés il a gardé l’idée de départ de Spider Man. Il a juste changé de place certains éléments rendant ainsi l’histoire plus crédible selon moi. J’ai personnellement préféré The Amazing Spider Man de Marc Webb à celui de Sam Raimi. Cette nouvelle version explore des nouvelles facettes de Spider Man & nous offre des passages de l’histoire de Spider Man qu’on n’a pas encore vu au cinéma. Cette transposition permet de découvrir le Lézard qui apparait dans le tome 6 de The Amazing Spider Man Vol-1. Rappelons également que la version de Sam Raimi offre comme premier Adversaire à Spider Man le bouffon vert qui lui est censé apparaître dans le tome 167. En réalité le premier Adversaire de Spider Man est censé être le Caméléon. 

 

Alors oui on pourrait accuser Marc Webb d’avoir voulu profiter de l’argent qui gravite autour des super héros Marvel au cinéma en reprenant un classique, mais en étant objectif on ne peut qu’apprécier ce film qui est pour moi réussi & nous permet de découvrir d’autre facette de Spider Man. Cette nouvelle saga va nous permettre de nous plonger dans la découverte d’autres tomes de ce célèbre comics, pour mon plus grand plaisir.  

 

 
Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. GROS COUP DE COEUR pour ce film, j'ai également préféré celui ci à la première version, je trouve que Andrew incarne mille fois mieux le costume de Spiderman que Toby ! Je n'ai jamais vu Never Let me Go, je vais surement me laisser tenter :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *