Cinquante nuances plus claires, la fin d'une saga ennivrante.

04/03/2013

81p3Mp1NoLL 

Titre : Cinquante nuances plus claires

Auteur : E. L. James

Editeur : Le livre de poche

Prix : 6,90€

Parution : 6 février 2013

Nombre de pages : 720 pages

Genre : Romance, Érotique

Résumé : Enfin réunis, Christian et Ana ont tout pour être heureux : amour, passion, fortune, et un monde infini de possibilités. Mais bientôt, alors que tout semble leur sourire, le destin les rattrape jusqu’à ce que les pires cauchemars d’Ana deviennent réalité… Un « happy end » est-il possible pour Grey et Ana ?

 

 

 

 

 

Quand j’ai commencé la saga Fifty Shades, jamais je n’aurais pensé m’accrocher autant aux personnages, à l’histoire, et à cet univers qu’on découvre dans ce roman érotique. Mon univers à moi c’est plus le fantastique, la fantasy, je n’avais jamais lu ce genre de roman auparavant ce qui a rendu cette surprise d’autant plus grande, et surtout l’épreuve du roman terminé très douloureuse.

 

Voilà, j’ai terminé la Saga Fifty Shades depuis deux semaines déjà, et je dois dire que je continue à penser à Christian & Ana. J’ai beaucoup apprécié ce dernier tome, l’intrigue augmente encore d’un cran et arrive à nous surprendre. Certaines grandes étapes du couple sont prévisibles, car c’est toujours le même schéma dans les romans romantiques, mais ça ne m’a pas dérangé, les émotions et les sentiments de Christian sont intensifiés dans ce tome, plus d’une fois il m’a dévastée de l’intérieur tellement il m’a bouleversée. Les scènes de sexe augmentent d’un cran, mais l’auteur arrive à retranscrire avec douceur ces moments mêmes lorsqu’ils s’avèrent plus brutaux.

Le roman se lit avec facilité, à la fin de chaque chapitre il est difficile de s’arrêter. Alors qu’au premier tome on arrivait à plaindre Ana de s’être lancé dans une romance vouée à l’échec, dans ce dernier tome on a envie de la soutenir, de lui être reconnaissante d’être restée. Dans ces agissements on retrouve des similitudes à Twilight, et pourtant bien qu’on retrouve beaucoup de traits de caractère de Bella dans Ana, je dois dire que Christian n’a rien a envié à Edward.

Alors que dans ma critique du premier tome je pensais l’adaptation cinématographique impossible du fait que les scènes de sexes représentait une trop grande partie du bouquin, je dois dire qu’une fois la saga terminée j’imagine avec facilité l’histoire de Christian et Ana au cinéma, il y a tellement plus à montrer que des relations sexuelles , en revanche quand j’aime beaucoup un roman, je deviens très critique et j’espère de tout cœur que l’adaptation sera à la hauteur de mes attentes.

Cette saga m’a vraiment remuée et m’a prise aux tripes. Elle provoque le questionnement, sur l’amour, le sexe, et sur les limites qu’on s’imposent. Je remercie avec passion E.L James d’avoir partagé cette histoire avec nous qui était à la base une fan fiction sur Twilight du nom de Master Of The Universe, je remercie donc également au passage Stephenie Meyer d’avoir fait germer cette histoire dans la tête de la talentuse E.L James. J’espère profondément qu’on pourra retrouver un prochain livre sur l’histoire du point de vue de Christian, l’avant gout que j’ai pu retrouvé à la fin de Cinquante nuances plus claires a piqué ma curiosité et j’espère de tout coeur que l’auteur continuera son écriture et nous dévoilera un Fifty Shades of Grey du point de vue de notre maniaque du contrôle.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *